ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Plus de choix
Fulfillment Express Ajouter au panier
EUR 45,76
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Bach - Intégrale des Cantates vol. 1 (BWV 4, 21, 31, 71, 106, 131, 150, 185, 196) [Import]

Kai Wessel , Ton Koopman , The Amsterdam Baroque Orchestra , Klaus Mertens , Johann Sebastian Bach , et al. CD
4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
Prix conseillé : EUR 28,32
Prix : EUR 16,65 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Économisez : EUR 11,67 (41%)
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le samedi 26 juillet ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Compositeur: Johann Sebastian Bach
  • CD (1 avril 2003)
  • Nombre de disques: 3
  • Format : Import
  • Label: Challenge Classics
  • ASIN : B00009WKIG
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 102.446 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Disque : 1
1. Disque 1 piste 1
2. Disque 1 piste 2
3. Disque 1 piste 3
4. Disque 1 piste 4
5. Disque 1 piste 5
6. Disque 1 piste 6
Voir les 17 titres de ce disque
Disque : 2
1. Disque 2 piste 1
2. Disque 2 piste 2
3. Disque 2 piste 3
4. Disque 2 piste 4
5. Disque 2 piste 5
6. Disque 2 piste 6
Voir les 23 titres de ce disque
Disque : 3
1. Disque 3 piste 1
2. Disque 3 piste 2
3. Disque 3 piste 3
4. Disque 3 piste 4
5. Disque 3 piste 5
6. Disque 3 piste 6
Voir les 27 titres de ce disque

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
4.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence 22 décembre 2010
Par Patrick Gdt TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:CD
Ne cherchez plus. Si vous voulez entendre la fameuse cantate BWV 106 comme vous ne l'avez entendue, c'est vers Koopmann qu'il faut aller. L'ensemble néerlandais réussit le tour de force incroyable de donner toute l'intensité dramatique et funèbre de cette cantate sur la mort dès les premières mesures de flûte à bec, et dans le même temps d'insuffler un formidable espoir dans la vie, dans l'au-delà. La différence chez Koopmann par rapport à tant d'autres versions est justement là. Le tempo est idéal, recueilli et solennel quand il le faut (Choeur du 2a) presque enjoué ( Bestelle dein Haus 2c), ou intimiste (Aria du 3a).
Le final est grandiose et boucle une des interprétations les plus abouties de cette superbe cantate. Les voix sont superbes, le choeur très simple, très présent sans étouffer. On appréciera tout particulièrement la prise de son qui met bien en valeur l'orgue positif sous les mains expertes de Ton Koopmann. Cette cantate est assurémment la plus réussie de cette compilation. Quoique les BWV 4, 21 et 196 de cette même complilation sont également de très grandes réussites et probablement les seules vraies alternatives à la version d'Harnoncourt.
Le reste du coffret est de la même très grande qualité, donc un achat à réaliser les yeux fermées, puis à déguster également les yeux fermés.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Alternative 29 mars 2010
Format:CD
Sérieusement, sur instruments respectueux des effectifs historiques, jusque là, j'écoutais Harnoncourt-Leonhardt, Bach Collegium Japan. J'écoute toujours ces versions, mais ceci est l'aube d'une belle intégrale d'un intérêt immense : Ton Koopman a beaucoup d'idées et de moyens pour les exprimer. Les prises de sons sont limpides. Même si certain(e)s solistes sont un peu en retrait, il y a de nouvelles voix que l'on découvre avec enthousiasme sur cette version. Il est agréable de trouver une alternative, ici, aux deux précités. Certaines cantates devraient à mon avis, devenir des versions de référence.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une intégrale honnête 13 octobre 2012
Par Philomèle TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
Avec le recul, ce premier volume des cantates de Bach par Koopman, qui commence par les cantates les plus anciennes, et qui sembla à sa parution augurer une intégrale de référence, présente bien les qualités et les défauts qui allaient s'affirmer par la suite. Pour les qualités : choix musicologiques réfléchis, choeur et orchestre de haut niveau, direction solide, et très bonne prise de son, bien qu'un peu lointaine. Pour les défauts : l'option d'effectifs relativement importants, tant pour l'orchestre que pour le choeur qui, même avec un grand souci de légèreté, sonnent avec moins de proximité que dans les versions plus chambristes, notamment celles avec un seul chanteur par partie chorale. Second défaut : l'inégalité des solistes, surtout dans la première moitié de l'intégrale.

Ainsi dans ce volume, la basse Klaus Mertens est irréprochable, comme il le sera tout au long de l'intégrale, et le ténor Guy de Mey est parfait, mais on peut regretter le choix de la soprano Barbara Schlick, dont la voix n'a plus sa juvénilité des années 80 et dont les aigus sont pincés, dans un timbre très froid ; de même, l'emploi du contreténor Kai Wessel, à l'émission trop droite et au timbre pâle. Koopman a la bonne idée de faire chanter certains choeurs par les solistes, mais par exemple dans la cantate BWV 150, où ce sont des solistes issus du choeur, ils ne sont pas tous à la hauteur (notamment la soprano Ann Grimm et le contreténor Peter de Groot).
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?