Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Bach, J.S.: Brandenburg Concertos Nos.1, 2 & 3
 
Agrandissez cette image
 

Bach, J.S.: Brandenburg Concertos Nos.1, 2 & 3

27 mars 2000 | Format : MP3

EUR 9,79 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:36
30
2
3:11
30
3
4:01
30
4
7:33
30
5
4:35
30
6
3:21
30
7
2:37
30
8
5:07
30
9
3:50
30
10
9:37
30
11
2:37
30
12
3:06
30
13
1:12
30
14
3:08
30
15
2:26
30
16
2:23

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 27 mars 1995
  • Date de sortie: 27 mars 1995
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 1995 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:02:20
  • Genres:
  • ASIN: B002Z3E8TO
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 43.412 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
6
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 6 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 26 janvier 2009
Format: CD
La discographie des six Brandebourgeois reçut un électrochoc avec Nikolaus Harnoncourt en 1964 (Teldec) : on en mesura encore les effets avec l'équipe Stravaganza (Virgin) trois décennies plus tard.

Peut-être en réplique à cette première et singulièrement abrupte version du Concentus Musicus, le second séisme baroqueux advint en 1986 avec Reinhard Goebel : alacrité du 1er Concerto (et pourtant notez la précision du hautbois !), panache effervescent du second (la trompette de Friedemann Immer !)
Les tempi endiablés des allegros sont ici assumés sans le moindre accroc, repoussant la prouesse jusqu'aux limites du possible, affichant pourtant une transparence polyphonique et une maîtrise instrumentale qui n'en paraissent que plus surhumaines.
Quant au Concerto n°3, les archets de Musica Antiqua Köln s'y jettent avec une célérité inimaginable, burinant le contrepoint, bousculant les perspectives mélodiques jusqu'à l'ahurissement de l'oreille.
Précisons que le finale subit ici des assauts effrénés dont l'écoute tonicardiaque doit être déconseillée aux coeurs sensibles.

Les oreilles délicates et les esprits philosophes éviteront ces sensations fortes en se réfugiant vers l'interprétation de Gustav Leonhardt chez Sony, antithèse de l'épreuve forcenée que nous admirons ici.
L'Orchestersuite BWV 1066 qui complète ce programme s'impose presque les mêmes audaces : vivacité de l'allure, extrême vélocité de l'articulation (le basson de l'Ouverture !), ornementation d'orfèvre pour les danses consécutives.

Ce disque sort vainqueur de tous ses paris.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile  Par untel le 23 août 2008
Format: CD
Quand j'eus découvert les Brandebourgeois dirigés par Goebel, les autres interprétations me parurent alors quelconques. Le jeu du Musica Antiqua Köln est fin, juste et pétillant. Et puis le tempetueux allegro du 3ème concerto : époustouflant ! Les musiciens sont allés à la limite. A propos de cet allegro, j'ai entendu dire que Goebel ne voulait pas le jouer en public, craignant de ne pouvoir réussir le tour de force réalisé lors de l'enregistrement. Incontournable !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Gdt TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 7 juin 2011
Format: CD
La discographie des brandebourgeois est aussi vaste que celle des quatre saisons. Il est difficile de s'y repérer. Il y a les anglais (Mariner, Gardiner, Pinnock), les néerlandais (Koopmann,..), les allemands (Harnoncourt..) mais aussi les italiens. Antonioni avec Il giardino armonico en avait donné une version somptueuse, parvenant à l'impossible synthèse entre la virtuosité de chacun des instruments, la tenue d'un rythme "italiénisant" comme il était convenu à l'époque de la composition des brandebourgeois, et surtout l'articulation des différents registres pour éviter une polyphonie opaque. Harnoncourt, Leonhardt donnaient des versions plus académiques, quelque part rassurantes. Et voici qu'arrive la musica antiqua de Köln, et son chef Reinhardt Goebel. Tout est dit dans l'allegro du BWV 1048: un allegro vraiment empli d'allegresse, allegresse qui se transforme en frénésie virtuose (les violons surtout) dans l'allegro final.
Cette version est très différente, rapide, très rapide, mais par survoltée comme celle de l'Akademie für Alte Musik de Berlin, brillante mais pas trop pour ne pas masquer la polyphonie, enfin recueillie quand il le faut (Adagio du BWV 1046 où vents et violons sont admirables de pureté).
En prime la suite BWV 1066, dont la qualité s'exprime le mieux dans la gavotte qui devient ici une vraie pièce dansante, alors que dans bien d'autres versions ce n'est qu'une suite pour orchestre.
En résumé, une version de référence à insérer sans aucune réserve dans sa discothèque.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique