Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Bach, J.S.: Cantatas BWV 106, 118 & 198
 
Agrandissez cette image
 

Bach, J.S.: Cantatas BWV 106, 118 & 198

14 mars 2000 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 15,78 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
2:35
30
2
7:52
30
3
5:49
30
4
2:29
30
5
9:19
30
6
5:17
30
7
1:01
30
8
3:34
30
9
0:51
30
10
7:11
30
11
0:55
30
12
1:36
30
13
3:47
30
14
2:05
30
15
4:25


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 11 avril 2000
  • Label: Deutsche Grammophon (DG)
  • Copyright: (C) 2000 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 58:46
  • Genres:
  • ASIN: B0025CDBWK
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 285.083 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Patrick Gdt TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 6 juin 2011
Format: CD Achat vérifié
On ne présente plus John Eliot Gardiner , le Monteverdi choir et the english baroque soloists. Pour ces enregistrements, à ces interprètes prestigieux se sont adjoints des solistes moins connus, mais tous anglais (Nancy Argenta soprano stellaire, Michael Chance, excellent contre ténor; Anthony Johnson ténor anglosaxon au timbre très adapté à ce répertoire, et l'excellent basse Stephen Varcoe.
Ce qui surprend et rassure dans ces interprétations c'est leur nature profondémment anglaise : importance des choeurs, millimétriques dans leur phrasé, un peu au devant de la scène, comme dans un Haendel. Ensuite, c'est la rigueur académique d'un style interprétatif à la fois léger et très charpenté. La lecture de Gardiner est indubitablement TRES académique. Ici pas d'emportements émotionnels, pas de jeu avec la métrique du rythme, pas d'accentuations toniques, la partition, rien que la partition dans une rigueur exemplaire.
A ce jeu, la cantate BWV 198 est sans conteste la grande réussite de cet album. La soprano Nancy Argenta y est divine de limpidité, et l'on se trouve volontiers dans l'atmosphère solennelle et dorée d'un office funèbre pour la princesse électrice Christiane Eberhardine morte jeune (de chagrin) séparée de fait d'un mari très volage et infidèle, y compris à la religion. La dramaturgie de l'orchestre dans ces pièces donne l'ampleur du chagrin que dut être celui de Bach qui a peut être transféré sur la mort de cette jeune femme, la douleur qu'il ressentit lors de la mort de sa propre mère.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients


Rechercher des articles similaires par rubrique