Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Bach: The Sonatas and Partitas for Violin Solo
 
Agrandissez cette image
 

Bach: The Sonatas and Partitas for Violin Solo

30 janvier 2007 | Format : MP3

EUR 16,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 29,90 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:05
30
2
4:50
30
3
3:04
30
4
3:30
30
5
4:37
30
6
2:14
30
7
3:29
30
8
3:22
30
9
3:15
30
10
3:07
30
11
3:30
30
12
3:22
30
13
4:28
30
14
7:55
30
15
5:33
30
16
5:16
Disc 2
30
1
4:22
30
2
2:26
30
3
3:29
30
4
4:03
30
5
14:00
30
6
3:22
30
7
9:06
30
8
2:38
30
9
4:50
30
10
3:18
30
11
3:46
30
12
2:57
30
13
1:38
30
14
2:26
30
15
1:15
30
16
1:50

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 7 novembre 2005
  • Nombre de disques: 2
  • Label: ECM New Series
  • Copyright: (C) 2005 ECM Records GmbH, under exclusive license to Universal Music Classics & Jazz - a division of Universal Music GmbH
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 2:11:03
  • Genres:
  • ASIN: B0025I6I7E
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 44.975 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile  Par Fr. Beaudoin-prise 2 sur 19 janvier 2007
Format: CD
D'entrée de jeu je dois mentionner que cette prestation, absolument démentielle, ne plaira pas aux puristes. En effet, Gidon Kremer livre ici une vision extrêmement personnelle et engagée des sonates et partitas de Bach. Je dois saluer l'audace visionnaire, voire expérimentatrice du violoniste qui sort ici carrément des sentiers battus. Un atout majeur pour Kremer : son superbe violon «Guarneri del gesu» qui déploie une sonorité absolument sublime, rarement entendue dans la discographie.

Kremer sculpte littéralement les oeuvres de Bach; il morcelle chaque accord, les découpent, toujours avec un archet incisif, extrême, infiniment intense, mordant son violon comme s'il le découpait. L'intensité qui s'en dégage nous rends littéralement captif de la science déployée par l'artiste pour une redécouverte de Bach; c'est manifestement son pari : jouer du Bach comme personne ne l'a jamais osé. Quel sublime déploiement d'énergie ! Et quelle superbe réussite ! Écoutez pour vous en convaincre l'archet conquérant du «Double-presto» de la Partita no 1, la «Sarabande» et l'inouï «Tempo di borea» !

La prestation de Kremer m'envoûte et me passionne ; elle accélère mon rythme cardiaque; bref, elle me rends complètement captif et me subjugue. Elle exerce en effet un puissant ascendant sur ma matière grise. Notons que cette prestation est aux antipodes de celle de Julia Fischer.

À vous de choisir.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
14 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Melimelomane TOP 500 COMMENTATEURS sur 7 avril 2010
Format: CD Achat vérifié
Attention âmes sensibles s'abstenir.En effet Guidon Kremer prend son Bach à bras le coeur, à fond la vie.
Il tire de son "Guarneri del gesu" des sonnorités qui donnent le vertige, parfois à la limite de l'audible d'une douceur et d'une suavité bouleversantes , nous plongeant quasiment dans un état d'hypnose.
Dans d'autres passages il nous offre des moments où le violon prend un souffle d'orgue, d'une puissance réellement tellurique.
Guidon Kremer arrache littéralement son interprétation à la Terre pour la faire tendre vers l'Universel.
Certes cette version n'a rien de baroqueuse, ni de classique encore moins de romantique, Guidon Kremer regarde la partition et, hors toute école, nous livre sa propre vision.
Bien sûr il y a Milstein, James Ehnes, maintenant Fischer mais Kremer nous propose une expérience unique, certes destabilisante et parfois excessive mais qui sent son Bach à fond la vie , à bras le coeur. C'est un avis très subjectif, mais je crois que Bach aurait aimé cette façon d'incarner sa musique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique