Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Baltimore : Une année au coeur du crime Broché – 3 octobre 2013

4.3 étoiles sur 5 21 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché, 3 octobre 2013
EUR 3,99

nouveautés livres nouveautés livres


Offres spéciales et liens associés


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Journaliste au Baltimore Sun, David Simon a suivi pendant un an les inspecteurs de la brigade criminelle de la ville. Inlassablement, il était là, aux côtés des enquêteurs, sur les scènes de crime ou dans les salles d’interrogatoire. De jour comme de nuit, il a partagé leur quotidien jusqu’aux marges de la société. Comme il l’a fait ensuite dans la série The Wire, il nous offre le portrait profondément humain d’une cité à la dérive, avec une empathie rare, un réalisme et un sens du détail exceptionnels.

Biographie de l'auteur

Né à Washington en 1960, David Simon a travaillé pendant douze ans pour le Baltimore Sun. Journaliste, écrivain, producteur et scénariste, il est notamment le créateur des séries The Wire (Sur écoute) et Treme.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: Broché
Le titre original (homicide: one year in the killing streets) est plus parlant que le peu évocateur -pour le lecteur français- Baltimore. Dommage car on tient lá une grandiose fresque documentaire doubée d'une performance littéraire exceptionelle.

David Simon nous entraîne dans les quartiers mal famés de Baltimore, brosse devant nos yeux ébahis une galerie de portraits - malfrats, petite frappes, gros durs, camés, flics, veuves, orphelins et macchabées - sombre et baroque et, surtout, d'une profondeur et d'une finesse psychologiques étonnantes.

L'écriture n'a rien á envier au meilleur Dennis Lehanne ou James Ellroy. L'humour, cinglant et souvent trés noir, est trés présent, comme une planche de salut permettant aux principaux protagonistes - les inspecteurs de la Criminelle- de ne pas péter les plombs.

Alternant scénes réalistes - style caméra á l'épaule, radiographie d'une certaine face noire de la société américaine, analyse éclairante et sans concession du systéme juridico-criminel - les pages 308 á 320 qui démystifient les stratégies d'interrogatoirenet la façon dont lesminspecteursndétourent le fameux 5ème amendement (le droit de se taire) sont un moemtn d'anthologie- ce pavé magistral se dévore la boule au ventre, le sourire aux lévres et les neurones tout émoustillés.

Pas besoin d'aimer les polars pour prendre son pied. Une oeuvre forte qui nous engloutit dans ses eaux noires.
Remarque sur ce commentaire 11 sur 12 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Format Kindle Achat vérifié
David Simon est un journaliste, et cela se voit. Quand il scénarise et produit "The Wire", ou plus récemment "Treme", que ce soit quand il écrit et scénarise "The Corner", il ne cesse jamais de chroniquer avec un réalisme époustouflant une certaine Amérique dans des décors de fin du monde : de la Nouvelle Orléans sinistrée par Katrina aux corners de Baltimore, ville criminogène et véritable révélateur des stigmates du martyre des laissés pour compte de ce grand et beau pays. Une année passée au cotés de la brigade criminelle de Baltimore (ce qui lui permettra de rencontrer son complice Ed burns avec qui il a imaginé The Wire) lui a permis d'écrire ce pavé d'un millier de pages. Il ne s'agit en aucune manière d'un roman, d'un thriller ou même d'un polar ; ici une immense enquête journalistique qui nous initie aux arcanes de cette division d'élite qui fait face à l'un des taux de meurtres les plus élevés du pays (2 meurtres tous les 3 jours). Ces enquêteurs aux aspérités et aux passions toutes humaines ne sont pas des surhommes et nous verrons beaucoup de mythes s'écrouler sur les méthodes des "Experts" et autres fadaises emplissant les polars d'aujourd'hui. Ici rien que du bon sens, du "Police Work", du terrain, des techniques d'interrogatoire (magnifiquement décortiquées), de la logique et un investissement quotidien, parfois entaché par le besoin de résultats des politiques qui brouillent souvent le travail de terrain par leur besoin de publicité et de popularité.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 10 sur 11 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
Il n'est pas difficile d'oublier que tout ce qu'on lit s'est véritablement passé : tout dans le livre paraît =au-delà= du réel et semble issu d'un roman. Mais en fait non.
David Simon a probablement dû suer sang et eau pour organiser le récit de cette année passée à la brigade criminelle. Comme il l'écrit lui-même il enchaînait "shifts" sur "shifts", se remettait péniblement de ses bitures et devait par-dessus cela essayer de faire surgir un livre de toutes ses notes.

Il a cependant réussi à rendre haletant le quotidien macabre de ces hommes qui n'ont souvent comme seule satisfaction celle du travail bien fait et surtout de voir sur le tableau blanc, le nom d'une victime changer de couleur.

L'un des points forts du livre tient au fait qu'il permet de voir décortiquées les subtilités du travail d'enquêteur ainsi que celles du système judiciaire américain. Il documente aussi les prémisses d'un tremblement de terre pour le travail du policier avec l'arrivée en force de l'ADN.

Il ne faut pas oublier non plus la présence permanente, quasi-étouffante, de la ville de Baltimore dans laquelle on trouve des enjeux profondément ancrés dans l'histoire américaine.

Le livre est riche, foisonnant d'anecdotes et de personnages hauts en couleur, un vrai bonheur de lecture, un grand 8 de plus de 900 pages qu'on ne laisse qu'une fois la quatrième de couverture atteinte.

A noter qu'il a servi de base à la série "Homicide". En revanche le lien est plus à faire sur le ton de la série que sur la fidélité au texte.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?