Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 25,00

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Balzac : La comédie humaine, tome 7 [Cuir/luxe]

Honoré de Balzac
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
Prix : EUR 57,00 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le vendredi 19 septembre ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Relié --  
Relié EUR 20,90  
Cuir/luxe, 10 novembre 1977 EUR 57,00  
Broché EUR 22,05  
Poche --  

Promotion La Pléiade : 1 livre offert pour 3 volumes achetés

Promotion La Pléiade
Profitez de la promotion La Pléiade : l'album Marguerite Duras offert pour 3 volumes La Pléiade achetés.

Description de l'ouvrage

10 novembre 1977 Bibliothèque de la Pléiade (Livre 38)
Lucien jeta sur Esther un regard mendiant, un de ces regards propres à ces hommes faibles et avides, pleins de tendresse dans le cœur et de lâcheté dans le caractère. Esther lui répondit par un signe de tête qui voulait dire : " Je vais écouter le bourreau pour savoir comment je dois poser ma tête sous la hache, et j'aurai le courage de bien mourir... " - Que faut-il faire ? demanda-telle. - M'obéir aveuglément, dit Carlos Herrera... Et, il faut rester belle. A vingt-deux ans et demi, vous êtes à votre plus haut point de beauté, grâce à votre bonheur. Redevenez surtout la Torpille. Soyez espiègle, dépensière, rusée, sans pitié pour le millionnaire que je vous livre. Ecoutez !.... cet homme est un voleur de grande Bourse, il a été sans pitié pour bien du monde, il s'est engraissé des fortunes de la veuve et de l'orphelin, vous serez leur Vengeance... Splendeurs et misères des courtisanes.
--Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Balzac : La comédie humaine, tome 7 + Balzac : La Comédie humaine, tome 6 + Balzac : La Comédie Humaine, tome 3
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Balzac, de son vrai nom Balssa, est né à Tours en 1799. Délaissé par sa mère qui lui préfère son fils naturel Henri (auquel est dédié Le Bal de Sceaux), il devient pensionnaire au collège oratorien de Vendôme. À partir de 1814, il fait des études de droit. Mais à vingt ans, sûr de sa vocation littéraire, il s'installe à Paris, et vit dans une mansarde. Il rencontre Laure de Berny de vingt-deux ans son aînée, qui aura une influence décisive sur sa formation. En 1829, Balzac publie «Les Chouans» qui annonce une période de vingt années durant lesquelles il va produire plus de quatre-vingt-cinq romans, tout en menant une vie très active et mondaine. Il est reçu dans différents salons dont celui de Mme de Récamier. Au début de 1830, il donne «Scènes de la vie privée», un recueil de six nouvelles dont fait partie «Le Bal de Sceau»x, premier élément de «La Comédie Humaine», suivi de «La Duchesse de Langeais», du «Curé de Tours», du «Colonel Chabert»... 1832 voit le début de sa longue correspondance avec Mme Hanska. À partir de 1838, paraissent de nombreux romans dont «César Birotteau», le début des «Illusions perdues», la première partie de «Splendeurs et Misères des courtisanes», «Béatrix», «Le Curé de Village»... À la fin de 1841, Balzac met au point le plan de l'ambitieuse et inégalée «Comédie humaine» soutenu par quatre éditeurs et continue à publier : «Ursule Mirouet», «Modeste Mignon», «La Cousine Bette», «Le Cousin Pons»... Le 14 mars 1850, Balzac épouse enfin Mme Hanska mais il tombe gravement malade. Il meurt à Paris le 18 août 1850, et est enterré au Père Lachaise. Victor Hugo prononce l'éloge funèbre.

Détails sur le produit

  • Cuir/luxe: 1743 pages
  • Editeur : Gallimard (10 novembre 1977)
  • Collection : Bibliothèque de la Pléiade
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070108740
  • ISBN-13: 978-2070108749
  • Dimensions du produit: 17,2 x 11,8 x 4,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 269.841 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
42 internautes sur 47 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 l'oeuvre hors-normes d'un romancier d'exception 17 septembre 2009
Par Gwen COMMENTATEUR N° 1 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR
Format:Cuir/luxe
J'aime Balzac. Avant même d'aimer son oeuvre, j'aime l'homme qu'il fut. Un homme si entièrement voué à la littérature qu'il lui sacrifia sa santé et finalement sa vie. Un mondain qui adorait la "haute" société et en fut pourtant l'un des plus féroces chroniqueurs. Un épicurien épris de luxe qui vécut dans la hantise du besoin et la crainte des huissiers. Un séducteur impénitent qui ne connut qu'un seul grand amour. En fait, comme tant d'artistes, Balzac est une somme de contradictions et de paradoxes. Même son physique était trompeur. A en croire ceux qui le connurent, il avait un cou de buffle, le teint rubicond et un rire si tonitruant qu'il faisait trembler l'argenterie sur les tables. Et pourtant, sous cette "écorce" grossière, quelle finesse d'esprit, quelle délicatesse de pensée, quelle intelligence du coeur humain! Parce qu'il a beaucoup écrit, certains ont prétendu qu'il écrivait mal, mais je pense que la prose balzacienne transcende la notion de "beau style". Balzac, c'est un flux, un torrent, une vague qui vous emporte par sa fougue. C'est Julien Gracq, je crois, qui a dit un jour de lui qu'il était "un styliste en gros". Cela peut sembler, à première vue, un tantinet méprisant, mais à la réflexion la formule me paraît très juste. En tout cas, personnellement, ce style, je le trouve merveilleusement riche et luxuriant. Il est aux antipodes de la prose étique d'une certaine littérature française contemporaine qui se croirait déshonorée en alignant deux adjectifs à la suite. Et quel génie de la description! Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Balzac tome 2 23 janvier 2013
Par Doewhle
Format:Cuir/luxe|Achat vérifié
Without question one of the greatest literary monuments in history. Looking forward to plowing through in the years to come.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Balzac 2011 28 juin 2011
Par Nicoel
Format:Cuir/luxe
"Illusions perdues"
Une histoire (presque) contemporaine : Personnages au caractère fouillé, réalisme de l'histoire, décors plantés au détail près, dialogues réalistes.
Peut-être quelques longueurs et certaines scènes tirant sur le larmoyant mais c'est le côté feuilletoniste de l'auteur, dit-on.
Bref, un film parfait. Quoi, un roman ! Balzac a donc inventé le cinéma ?!
Un chef d'oeuvre à lire et relire... dans une édition idéale (Pléïade Gallimard)
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un gros volume pour un auteur qui en est pourvu 24 octobre 2009
Par Romain B.
Format:Broché|Achat vérifié
Un gros volume, comme toujours dans la collection Omnibus, pour un très grand auteur de la littérature française. On ne présente pas Balzac : on aime ou on aime pas son style. Personnellement, son style me plaît. La variété de ses livres me laissent penser que tout le monde peut trouver le roman de Balzac qui lui plaira.

Sur le choix de ce gros volume, je parlerai donc de la qualité du papier et du volume qui se tienne très bien dans le temps. Mon premier "Omnibus" (Tristan Bernard) date d'il y a une dizaine d'année et il n'a pas vieilli d'un yota (même pas une page décollée!), malgré mes lectures et relectures... Gageons que les volumes d'aujourd'hui seront de la même tenue que ceux que j'ai pu acquérir par le passé.

Un volume idéal pour passer un hiver balzacien près de la cheminée...
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Est-ce que ce tome est en anglais ? 1 1 févr. 09
Le tome VI de l'intégrale de Balzac au Seuil 0 1 févr. 09
Voir les 2 discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?