Barney Bigard


Barney Bigard : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 555
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30


Biographie

Barney Bigard grandit à la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, dans un environnement familial qui compte déjà plusieurs musiciens. Au début des années 20, après avoir occupé divers métiers d'artisan, il commence sa carrière professionnelle dans la formation d'Albert Nicholas, après avoir suivi l'enseignement de Lorenzo Tio. Puis il rejoint l'orchestre de King Oliver à Chicago, dans lequel il développe un style et une sonorité très appréciés des grands leaders en quête de musiciens de pupitres capables de s'affirmer en tant que solistes. Barney Bigard rejoint alors Luis Russell pour une courte ... Lire la suite

Barney Bigard grandit à la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, dans un environnement familial qui compte déjà plusieurs musiciens. Au début des années 20, après avoir occupé divers métiers d'artisan, il commence sa carrière professionnelle dans la formation d'Albert Nicholas, après avoir suivi l'enseignement de Lorenzo Tio. Puis il rejoint l'orchestre de King Oliver à Chicago, dans lequel il développe un style et une sonorité très appréciés des grands leaders en quête de musiciens de pupitres capables de s'affirmer en tant que solistes. Barney Bigard rejoint alors Luis Russell pour une courte période, et il entre enfin dans le grand orchestre de Duke Ellington avec qui il va collaborer pendant une quinzaine années. Pour le Duke, la clarinette de Barney Bigard devient vite l'un des éléments fondamentaux de son travail de compositeur et d'arrangeur, notamment tout au long de la période d'élaboration du style jungle. Après cette expérience, Barney Bigard s'aventure dans la création de petites formations plus ou moins éphémères, jusqu'au milieu des années 40, où il entre dans le All Stars dirigé par Louis Armstrong. Cette collaboration se poursuit jusqu'au milieu des années 50, après quoi le clarinettiste oscille à nouveau entre des expériences de leader, des productions cinématographiques, des tournées internationales et de nombreuses invitations ponctuelles par d'autres leaders au cours des vingt années suivantes. Considéré comme l'un des plus grands clarinettistes de l'époque, il est sollicité à plusieurs reprises par Ben Pollack, Ben Webster, Cozy Cole, Benny Carter, Kid Ory, Rex Stewart, Eddie Condon, etc. Jusqu'aux derniers instants de sa vie, Barney Bigard continuera de promouvoir le caractère authentique des premières heures de la musique de jazz, toujours proche des esthétiques de Louis Armstrong et Duke Ellington, pour qui il fut incontestablement une source d'inspiration et l'un des piliers les plus fiables de leurs orchestres respectifs.Music Story Copyright 2014 Music Story

Barney Bigard grandit à la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, dans un environnement familial qui compte déjà plusieurs musiciens. Au début des années 20, après avoir occupé divers métiers d'artisan, il commence sa carrière professionnelle dans la formation d'Albert Nicholas, après avoir suivi l'enseignement de Lorenzo Tio. Puis il rejoint l'orchestre de King Oliver à Chicago, dans lequel il développe un style et une sonorité très appréciés des grands leaders en quête de musiciens de pupitres capables de s'affirmer en tant que solistes. Barney Bigard rejoint alors Luis Russell pour une courte période, et il entre enfin dans le grand orchestre de Duke Ellington avec qui il va collaborer pendant une quinzaine années. Pour le Duke, la clarinette de Barney Bigard devient vite l'un des éléments fondamentaux de son travail de compositeur et d'arrangeur, notamment tout au long de la période d'élaboration du style jungle. Après cette expérience, Barney Bigard s'aventure dans la création de petites formations plus ou moins éphémères, jusqu'au milieu des années 40, où il entre dans le All Stars dirigé par Louis Armstrong. Cette collaboration se poursuit jusqu'au milieu des années 50, après quoi le clarinettiste oscille à nouveau entre des expériences de leader, des productions cinématographiques, des tournées internationales et de nombreuses invitations ponctuelles par d'autres leaders au cours des vingt années suivantes. Considéré comme l'un des plus grands clarinettistes de l'époque, il est sollicité à plusieurs reprises par Ben Pollack, Ben Webster, Cozy Cole, Benny Carter, Kid Ory, Rex Stewart, Eddie Condon, etc. Jusqu'aux derniers instants de sa vie, Barney Bigard continuera de promouvoir le caractère authentique des premières heures de la musique de jazz, toujours proche des esthétiques de Louis Armstrong et Duke Ellington, pour qui il fut incontestablement une source d'inspiration et l'un des piliers les plus fiables de leurs orchestres respectifs.Music Story Copyright 2014 Music Story

Barney Bigard grandit à la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz, dans un environnement familial qui compte déjà plusieurs musiciens. Au début des années 20, après avoir occupé divers métiers d'artisan, il commence sa carrière professionnelle dans la formation d'Albert Nicholas, après avoir suivi l'enseignement de Lorenzo Tio. Puis il rejoint l'orchestre de King Oliver à Chicago, dans lequel il développe un style et une sonorité très appréciés des grands leaders en quête de musiciens de pupitres capables de s'affirmer en tant que solistes. Barney Bigard rejoint alors Luis Russell pour une courte période, et il entre enfin dans le grand orchestre de Duke Ellington avec qui il va collaborer pendant une quinzaine années. Pour le Duke, la clarinette de Barney Bigard devient vite l'un des éléments fondamentaux de son travail de compositeur et d'arrangeur, notamment tout au long de la période d'élaboration du style jungle. Après cette expérience, Barney Bigard s'aventure dans la création de petites formations plus ou moins éphémères, jusqu'au milieu des années 40, où il entre dans le All Stars dirigé par Louis Armstrong. Cette collaboration se poursuit jusqu'au milieu des années 50, après quoi le clarinettiste oscille à nouveau entre des expériences de leader, des productions cinématographiques, des tournées internationales et de nombreuses invitations ponctuelles par d'autres leaders au cours des vingt années suivantes. Considéré comme l'un des plus grands clarinettistes de l'époque, il est sollicité à plusieurs reprises par Ben Pollack, Ben Webster, Cozy Cole, Benny Carter, Kid Ory, Rex Stewart, Eddie Condon, etc. Jusqu'aux derniers instants de sa vie, Barney Bigard continuera de promouvoir le caractère authentique des premières heures de la musique de jazz, toujours proche des esthétiques de Louis Armstrong et Duke Ellington, pour qui il fut incontestablement une source d'inspiration et l'un des piliers les plus fiables de leurs orchestres respectifs.Music Story Copyright 2014 Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page