Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 28,10
Livraison à EUR 0,01 sur les livres et gratuite dès EUR 25 d'achats sur tout autre article Détails
Vendu par : Fulfillment Express
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,99

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Bartok : Les Concertos pour piano


Prix : EUR 21,95 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 1 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
14 neufs à partir de EUR 10,13 1 d'occasion à partir de EUR 31,00

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Jean-Efflam Bavouzet

Discographie

Image de l'album de Jean-Efflam Bavouzet

Photos

Image de Jean-Efflam Bavouzet

Biographie

Jean-Efflam Bavouzet est né à Lannion, dans les Côtes d'Armor, en 1962. Pianiste, il a commencé par les percussions et le hautbois avant de rejoindre le Conservatoire National de Paris. Lauréat de l'Académie Maurice-Ravel de Saint-Jean de Luz, il obtient en 1986 le premier prix du Concours international Beethoven-Tommasoni à Cologne. ... Plus de détails sur la Page Artiste Jean-Efflam Bavouzet

Visitez la Page Artiste Jean-Efflam Bavouzet
25 albums, Photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Orchestre: BBC Philharmonic
  • Chef d'orchestre: Gianandrea Noseda
  • Compositeur: Bela Bartok
  • CD (23 septembre 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Chandos Records
  • ASIN : B003WL7E80
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 89.404 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Piano Concerto No. 1, BB 91: I. Allegro moderato 8:53Album uniquement
Écouter  2. Piano Concerto No. 1, BB 91: II. Andante 6:24EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Piano Concerto No. 1, BB 91: III. Allegro 6:45EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Piano Concerto No. 2, BB 101: I. Allegro 9:24Album uniquement
Écouter  5. Piano Concerto No. 2, BB 101: II. Adagio - Presto - Adagio12:09Album uniquement
Écouter  6. Piano Concerto No. 2, BB 101: III. Allegro molto 6:14EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Piano Concerto No. 3, BB 127: I. Allegretto 7:10Album uniquement
Écouter  8. Piano Concerto No. 3, BB 127: II. Adagio religioso10:05Album uniquement
Écouter  9. Piano Concerto No. 3, BB 127: III. [Allegro vivace] 6:22EUR 1,29  Acheter le titre 

Descriptions du produit

    Ce n'est qu'à l'âge de 45 ans que Bartók se lança dans l'écriture de concertos pour piano ; la raison n'est pas que musicale : les réalités économiques le forçaient un peu vers la carrière de pianiste-compositeur, et comme il préférait généralement jouer sa propre musique, son répertoire manquait singulièrement d'oeuvres concertantes pour piano. Le Premier, de 1926, fut donc créé par lui-même sous la baguette de Furtwängler ; le Second (achevé en 1931) avec Rosbaud, retourne vers un langage un peu plus « aisé » pour le public, dont l'oreille avait été fortement sollicitée par le Premier. Par contre, il attendra l'exil aux Etats-Unis pour se lancer dans le Troisième ; la mort l'empêchera d'orchestrer les dix-sept dernières mesures. Ce dernier Concerto retrouve une extraordinaire sérénité, loin des violences des deux premiers ; le compositeur, se sachant mourir, a-t-il voulu donner une ultime image de lui-même autrement plus tendre ? On sait aussi qu'il léguait ainsi un dernier ouvrage pour sa jeune femme
    Au piano, Jean-Efflam Bavouzet, le plus globe-trotter des grands pianistes français ; sa récente intégrale Debussy a fait un tabac, gageons que sa vision de Bartók lui vaudra les mêmes éloges.
Abeille Musique © 2010

Commentaires en ligne

4.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 500 COMMENTATEURS sur 3 février 2011
Format: CD
À travers ces trois Concertos pour piano, c'est la toute personnalité musicale de Béla Bartók - l'un des compositeurs les plus étonnants du XXe siècle - qui se dévoile. Créés par le compositeur en 1927 et en 1933, les deux premiers sont d'une nature sauvage et extravagante. Bien que réactive et vigoureuse, si on la compare à d'autres, l'interprétation de Jean-Efflam Bavouzet apparaît sensiblement moins « primitive ». Mêlant l'énergie à la légèreté, il contourne les difficultés techniques - elles sont énormes - avec une redoutable efficacité. Accompagné non moins habilement par un orchestre d'une grande impulsivité, mais aussi doué de l'usage de la raison - l'expérience qu'il a de ce répertoire est ici patente -, Bavouzet vit intensément cette musique et l'exprime jusqu'au bout des doigts. Tandis qu'il confère aux mouvements extrêmes du grandissime Concerto n° 2 l'énergie et l'exaltation indispensables à son essor, il ajoute à son mouvement central la touche de mystère propice à son harmonie. Quant au troisième Concerto, il fut créé après le décès du compositeur, en 1946, par le pianiste György Sàndor. D'une sensibilité légèrement plus lyrique que les précédents - moins atonale dirons-nous -, cette œuvre assez contradictoire ne possède pas les mêmes difficultés que les précédentes, tant pour le pianiste que pour l'auditeur. S'éloignant volontairement d'un esprit trop percussif, son langage devient alors plus transparent et plus serein.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS sur 2 novembre 2010
Format: CD
Après des Ravel chez MDG, Jean-Efflam Bavouzet a déjà signé chez le même éditeur Chandos des disques Debussy remarqués. Au 1er concerto de Bartok, que le compositeur avait créé en 1927 avec Furtwaengler (on aurait bien aimé entendre ça, mais j'ai lu que les deux hommes ne s'entendirent guère) le pianiste français apporte une spontanéité, une allégresse qui font plaisir à entendre dans une oeuvre aussi féroce, l'allégresse ne manquant pas de surprendre. Bartok, un musicien qui respire la joie de vivre ? L'andante central, ludique ? Je ne les avais pas vus comme cela, mais on écoute avec intérêt.

Je serais plus réservé sur l'exécution du second concerto (créé par Bartok en 1933 avec Hans Rosbaud). Le volet central, en particulier, peine à créer la grande magie nocturne qu'on y attend. Il faut dire que les cordes du BBC Philharmonic (est-ce leur faute, ou celle du chef, ou celle de la prise de son, ou les trois ?) ne contribuent pas à l'envelopper d'un halo de mystère. Réécoutons par exemple Edith Farnadi et Hermann Scherchen dans un enregistrement ancien, méconnu, monophonique, mais où (et c'est le principal) la pianiste et le chef instaurent un climat qui fascine, et nous font craindre et espérer à chaque instant la suite de la phraseLiszt, Bartok, Rachmaninov.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?