undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Batman Incorporated de Grant MORRISON fait une entrée fracassante dans le magazine, quand Batman et Batgirl enquêtent sur une école privée bien étrange, Cameron STEWART signe l’épisode ! Après la Nuit des Hiboux, Scott SNYDER et Greg CAPULLO font monter d’un cran le combat entre Batman et les maîtres des Ergots ! Tony DANIEL oppose le Chevalier Noir à un nouveau super-vilain et poursuit avec Szymon KUDRANSKI le retour de Double-Face ! Enfin, Damian Wayne lance un défi aux anciens Robin, par Peter TOMASI et Patrick GLEASON
(contient les épisodes US Batman #10 + Detective Comics #10 + Batman & Robin #10 + Batman, Inc. : Leviathan Strikes !)

Voilà, tout rentre dans l’ordre dans ce Batman Saga 11. On retrouve nos séries d’origine dans un mag de 136 pages grâce à la présence de deux Back-Up et l’arrivé de la 5ème série avec Batman Incorporated. Inutile de le cacher, en tant que fan de Morrison j’attends cette série avec la plus grande impatience. A noter aussi, qu’hormis la série de Snyder et Capullo, toutes les autres ont tourné la page de la Nuit des Hiboux. Au sommaire, la nuit laisse place au jour dans Batman, Tony Daniel coule Détective Comics, Damian Wayne, lui, illumine Batman et Robin, Batgirl face à de nouveaux ennemis et début fracassant de Batman Inc !

BATMAN #10
C’est l’aube, avec ses premiers rayons de soleil le jour efface petit à petit la nuit, et par la même la Nuit des Hiboux. L’attaque générale des Ergots est une débâcle et c’est maintenant au tour de notre justicier de contre-attaquer. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’y va pas de main morte.
Episode de haute volée pour Capullo qui excelle sur cet épisode. Son Batman en colère en début de chapitre est absolument magnifique. Quel régal ce dessinateur.
Snyder nous en dévoile enfin un peu plus sur Lincoln March. Deux révélations pour être exacte. Et si je dois bien avouer que j’en avais deviné une dès sa première apparition, quant à son véritable rôle, j’avoue avoir été surpris par sa véritable identité. Véritable identité qui, je dois bien l’avouer ne me plaît qu’à moitié. Je ne vois pas l’intérêt de la chose.
Encore une fois, Snyder distille ses infos au compte goutte et arrive à nous surprendre malgré tout. Vivement cette ultime confrontation.
Bref, les premières lueurs du jour d’après la Nuit des Hiboux semblent ne rien lui céder en intensité. Et la confrontation ultime entre Batman et Owlman annonce du bon.

BATMAN #10 Back Up La Chute de la Maison Wayne

Enfin, la deuxième partie sur le passé du père d’Alfred. Passé où l’on peut voir, déjà un Ergot en action contre un membre de la famille Wayne. Passé où l’on peut voir la mère de Bruce mise en avant, et se rendre compte à quel point elle était une femme forte et se battant pour ses convictions. Visions que je n’avais pas forcément d’elle jusqu’à maintenant. Passé où l’on se rend compte que le père d’Alfred était tout aussi dévoué que le sera son fils.
Bref, un back up de qualité où il est tellement plaisant de suivre Martha Wayne, qui s’avère être un personnage beaucoup moins lisse que ce que j’imaginais jusq’uà maintenant.

DETECTIVE COMICS #10

Que dire, que dire de cet épisode. Tony Daniel donne vraiment l’impression de mieux se débrouiller au dessin qu’au scénario. Les méchants défilent et il ne semble ne pas y avoir de lien entre ses histoires. Et il arrive même par moment qu’il n’y ait pas de lien entre les différents évènements de son scénario. Dans ce chapitre, Batman affronte une escouade de faux Batman et on ne sait rien d’eux. Ni pourquoi, ni comment, rien ! De plus je dois bien avouer que si nous avions eu le droit au Pingouin dans l’épisode précédent la Nuit des Hiboux, se retrouver ici avec Mister Toxic, cela n’a rien de bien folichon. Les scènes se suivent et le tout ne donne pas vraiment envie de savoir plus.
Bref une série qui souffre de la présence de Tony Daniel au scénario selon moi. Le pauvre nous donne l’impression de ne pas savoir où il veut aller et c’est assez dommage car du coup ses histories ne déclenchent aucune émotion. A noter la très belle prestation d’Ed Benes, qui nous signent des planchent de toute beauté.

DETECTIVE COMICS #10 Back up Echec cuisant

Suite des aventures de Double Face. Prisonnier au sein d’une sorte de secte, où il se retrouve à une sorte de gourou qui voit au plus profond de son être une grande lumière. Harvey va y croire et rejoindre cette secte. Puis comme ça, sans explication, le gourou ne veut plus de lui, ne croit plus en lui et le libère. Harvey retournant à ses spécialités, les meurtres, la pègre, le mal.
Bref, là aussi Tony Daniel me déçoit au niveau scénario. A quoi cet épisode d’Harvey Dent nous mène-t-il ? De mon point de vue à rien.

BATMAN ET ROBIN #10

A la lecture des trois premières pages je me suis dit : »Ouh là ! Qu’est-ce que cela ? » Cette nouvelle équipe de méchants à la tronche de Quasimodo sous l’égide de leur chef Terminus ne me disait rien qui vaille. Et même si j’ai toujours de gros doutes sur cette équipe cet épisode est un petit bijou.
Et encore fois le mérite de cette réussite revient à Robin, Damian Wayne. Toujours égal à lui-même, et après avoir voulu faire ses preuves vis-à-vis de son père, le dernier des Robin veut maintenant montrer sa valeur et sa supériorité aux trois autres Robin. Dick Grayson, Jason Hood et Tim Drake. Il va pour se faire, tous les réunir pour les mettre en garde. Et sa première cible sera Tim Drake. Et je suis très surpris par la tournure de cette opposition. Je ne voyais pas Tim l’emporter sur la forme (le combat en lui-même) et Damian l’emporter sur le fond (l’opposition psychique, morale).
Bref, un Damian Wayne tellement intéressant et captivant qu’on en oublie totalement le reste de ce chapitre et sur les intentions de ce Terminus. Mais il faut bien avouer que c’est tellement bon, qu’on en redemande.

BATGIRL #10
Début d’une nouvelle saga pour Barbara Gordon. Et je dois bien dire qu’il se passe beaucoup de choses dans ce chapitre et pourtant ce n’est pas l’impression que cela donne. Tout commence avec Batgirl qui affronte un petit groupe de malfrats jusqu’à ce que l’un d’entre eux se fasse prendre la jambe dans un piège à ours. Et alors l’opposition entre Batgirl et son adversaire, Ricky, prend une autre tournure, la jeune femme ressentant une certaine compassion, une légère attirance pour cet adversaire mal en point. Apparaissent alors trois personnes responsables de la sécurité du lieu où se déroule le combat. Ils demandent à Batgirl de quitter les lieux. Ces trois personnages s’avèrent être les Disgraciés, nouveaux « super-héros » à Gotham aux méthodes plus que douteuses. Demandez au pauvre Ricky ce qu’il en pense. Ce trio agit sous les autres d’un quatrième personnage, Knightfall, qui a la lecture de ce chapitre, laisse peu de doutes sur son identité.
Bref c’est dense, il y a de l’action, de nouveaux personnages mais je ne sais pas, il manque un petit quelque chose, le petit truc qui fait qu’une saga prend. A noter aussi que la faible qualité des dessins d’Alitha Martinez ne facilite rien.

BATMAN INCORPORATED #1

Enfin, enfin du Grant Morrison dans Batman Saga. Quelle attente. Mais cela en valait le coup. Que de bonnes choses dans ce premier chapitre. Tout d’abord la présence de Stéphanie Brown, ancienne Spoiler, en Batgirl au centre de l’action. Elle infiltre une école privée pour jeunes filles, où les élèves sont transformées en tueuses sans pitié. Ensuite un nouveau méchant bien tordu en la personne de Janosz Valentin, le fils de Pyg !
Batman a envoyé Batgirl là bas, pour le compte de Batman Inc, afin de récolter des informations sur un nouveau groupe annoncé comme très dangereux : Léviathan !
C’est bon, c’est barré, c’est un plaisir à lire et ça va à 100 à l’heure. Notamment grâce aux dessins et au rythme qu’impose Cameron Stewart. Le look du fils de Pyg est encore plus sale, et que dire du look « hot et sévère » de la directrice de l’école^^
Bref ce premier chapitre est une réussite, en même temps dès qu’on parle de Morrison je ne suis pas objectif, mais c’est beau, les personnages sont superbes, c’est barré, c’est un plaisir de revoir d’anciens personnages et d’en découvrir de nouveaux. Une narration qui me parle, vivement la suite !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce onzième numéro du magazine "Batman Saga", celui d'avril 2013, est sorti le 29 mars. Le contenu du magazine a évolué. Il comprend en effet quatre des séries de la Bat-famille, "Batman", "Detective Comics", "Batman & Robin" et "Batgirl", en plus de quelques back-ups et du "Batman Incorporated" #1.

"Batman" #10 (scénario : Scott Snyder, James Tynion IV / illustrations : Greg Capullo, Rafael Albuquerque)
Batman reprend l'avantage sur la Cour des Hiboux...
Un très bon épisode, brillamment illustré, dans lequel on retrouve un Batman au sommet de ses capacités. Le lecteur n'est pas au bout de ses surprises et la fin de ce chapitre va expliquer certains choix graphiques de Capullo...
Le second récit (coécrit par Snyder et Tynion et illustré par Albuquerque) est la suite du back-up dont le premier épisode a été publié dans "Batman Saga" nº9 (voir : Batman Saga n°9). Cette histoire, centrée sur Jarvis Pennyworth, le père d'Alfred, permet de revenir sur le passé de la famille Wayne et de mieux comprendre certaines zones d'ombre du crossover.

"Detective Comics" #10 (scénario : Tony Daniel / illustrations : Ed Benes, Szymon Kudranski)
Tandis que Bruce Wayne se fait larguer par sa petite amie, Charlotte Rivers, un transport de fonds de Gotham City est attaqué par de faux Batmen. Batman (le vrai) les prend alors en filature...
Encore une fois avec Daniel, rien de très palpitant côté scénario, même si l'utilisation de faux Batmen en braqueurs est une bonne idée et qu'un nouveau super-criminel entre dans la danse. Benes fait ses débuts sur le titre, mais il suffit de regarder la façon dont il dessine le visage de Bruce Wayne pour réaliser qu'il a des progrès à faire.
Le second récit (illustré par Kudranski) et le troisième épisode d'un back-up centré sur Double Face (pour les deux premiers épisodes, voir les numéros 8 et 9 de Batman Saga : Batman Saga n°8 et Batman Saga n°9). L'histoire tire malheureusement en longueur et est assez confuse pour le moment.

"Batman & Robin" #10 (scénario : Peter Tomasi / illustrations : Patrick Gleason)
Un super-criminel, brisé par Batman, réunit d'autres seconds couteaux, eux aussi humiliés par le Chevalier Noir dans le passé, et leur propose l'occasion de prendre leur revanche. Pendant ce temps, Damian propose une étrange compétition aux ex-Robin, Nightwing, Red Robin et Red Hood...
Les illustrations de Gleason sont toujours aussi fabuleuses. Difficile de juger de la qualité de l'arc à l'issue de ce premier épisode. L'intrigue de départ sent le réchauffé, mais la rivalité entre les quatre Robin promet le meilleur.

"Batgirl" #10 (scénario : Gail Simone / illustrations : Alitha Martinez)
Batgirl affronte trois voleurs dans un parking à étages. L'un d'eux tente de fuir mais sa jambe est prise dans un piège à ours dissimulé dans une cage d'escalier. Une équipe de sécurité très particulière intervient alors...
Une autre histoire sans intérêt de Simone, dont la Batgirl du "Relaunch" n'aura décidément pas apporté grand-chose de passionnant jusqu'ici. Quant à Martinez, elle a un style graphique sans personnalité, proche de celui d'Ardian Syaf.

"Batman Incorporated" #1 (scénario : Grant Morrison / illustrations : Cameron Stewart)
Stephanie Brown, alias Batgirl (cet épisode "pré-Relaunch" date de février 2012) est acceptée dans un pensionnat très particulier. Elle y est sous couverture pour le compte de Batman...
Voici donc le retour du "Batman, Inc." de Morrison en V.F.
Certains apprécieront le look coquin des étudiantes de ce pensionnat très spécial et d'autres souriront en voyant les formatrices de cette école sous les traits de vedettes de la pop telles que Madonna, Katy Perry, Rihanna et Lady Gaga.
Côté scénario, ceci est une mise en bouche et on attend la suite. On a l'impression que Morrison et Stewart ont voulu s'amuser avec ce qui devrait être le dernier "run" de l'Écossais sur le personnage de Batman. Attention aux petits détails, qui sont légion, comme toujours avec Morrison (par exemple, le portrait de Scorpiana en page 119).
On regrettera quelques malheureuses fautes d'accord au féminin.

Urban Comics ont ajouté deux articles de deux pages chacun. Le premier évoque les publications Batman de l'année 1944 et le second revient sur le travail de Morrison sur le Bat-verse.
Les traducteurs, Jérôme Wicky, Thomas Davier et Alex Nikolavitch, réalisent un bon travail dans l'ensemble.

Ce "Batman Saga" nº11 vaut surtout le détour pour la série "Batman" et le premier épisode de "Batman, Inc.".
review image review image
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Batman Saga n°10
Batman Saga n°10 de Kyle Higgins (Broché - 22 février 2013)

Batman Saga n°3
Batman Saga n°3 de Scott Snyder (Broché - 12 juillet 2012)

Batman Saga, n°5
Batman Saga, n°5 de Scott Snyder (Broché - 5 octobre 2012)