Be safe et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
EUR 9,00
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 12 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 2,00 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Be safe Poche – 4 septembre 2007


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 9,00
EUR 8,55 EUR 8,40

A court d'idées pour Noël ?

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Be safe + L'absente
Prix pour les deux : EUR 15,50

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Extrait

Juillet

La guitare a rugi le dernier accord de What's my name ? tandis que Jeremy la brandissait à bout de bras. Les yeux fermés, ses cheveux longs et son tee-shirt collés par la sueur, il semblait attendre l'ovation des milliers de spectateurs venus l'acclamer. La dernière note s'est éteinte avec un petit sifflement aigu tandis que notre vieil ampli à lampes crachotait. Au-dessus de nos têtes, les tôles de la toiture craquaient sous le soleil.
Jeremy a repoussé la mèche qui lui barrait le visage.
- On s'offre un Coca ?
Il s'était tellement déchiré la gorge à imiter Joe Strummer, le chanteur des Clash, qu'il en avait la voix cassée. J'ai posé la basse contre le mur du garage pour me lancer dans l'exploration de mes fonds de poches, à la recherche des rares pièces qui pouvaient y traîner.
À vrai dire, notre groupe de rock se résumait à ce qu'on fait de plus simple. Mon frère et moi. Jeremy au chant et à la guitare, moi à la basse et aux choeurs, un boulot que j'assurais à moi seul, ce qui demandait une certaine détermination. La plupart du temps, on reprenait des morceaux des Pixies, des Clash ou des Sex Pistols, qu'on braillait comme des déments dans des micros achetés trois fois rien au Cash Converters du coin. Mais notre véritable originalité était ailleurs. On formait certainement le seul groupe de toute l'histoire du rock à ne pas avoir de batteur. On n'aurait pas demandé mieux mais tous ceux qui s'étaient proposés jusqu'à présent étaient de vrais bûcherons, des types qui tapaient comme des sourds sans se soucier une seconde de ce qui se passait autour d'eux.
Nous, on en recherchait un bon. La perle rare.
La seule chose qu'on pouvait vraiment nous reprocher, c'était de faire pas mal de bruit. Nos plus proches voisins n'étaient pas très amateurs de hard rock et ne se gênaient pas pour nous le faire savoir... Depuis le début des vacances, on jouait donc tous les jours, du matin au soir, enfermés dans le garage et toutes portes closes malgré la chaleur étouffante de juillet. Le reste de l'année, on jouait aussi, mais seulement quand le lycée m'en laissait le temps. C'était ma priorité et je ne tenais pas à finir comme mon frère, qui était en vacances depuis deux ans. Ou presque.
Jeremy n'a jamais été très doué pour l'école, ce qui est une façon douce de dire qu'il y était franchement nul. Le jour de ses seize ans, il a annoncé aux parents que ça suffisait comme ça et que, désormais, il allait travailler. Travailler pour de vrai. Avec ses mains. Gagner sa vie. Le genre de promesse plus facile à faire qu'à tenir... Depuis la fermeture des usines de mécanique, le boulot était devenu une vraie rareté dans notre coin, et, de l'autre côté de la highway, l'ancienne zone industrielle ressemblait à un champ de ruines. À dix-huit ans passés, hormis les quelques semaines pendant lesquelles il s'était levé à quatre heures du matin pour décharger les camions du Giant Maxx, le supermarché qui trônait à la sortie de la ville, Jeremy n'avait jamais trouvé mieux que de sortir les chiens de la vieille Tata Ninidze, qui s'était cassé le col du fémur au cours de l'hiver dernier.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,00
Vendez Be safe contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,00, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Poche: 260 pages
  • Editeur : L'Ecole des Loisirs (4 septembre 2007)
  • Collection : Médium
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2211088066
  • ISBN-13: 978-2211088060
  • Dimensions du produit: 19,1 x 2 x 12,7 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 8.812 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.0 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Laure COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 11 juin 2009
Format: Poche
Oskar, 16 ans, est un ado comme les autres, au sein d'une famille américaine, passionné de rock, il joue d'ailleurs de la basse et espère monter un groupe avec son frère aîné, Jeremy, 18 ans. Mais Jeremy, en quête d'un emploi, s'engage dans l'armée où il espère devenir constructeur de ponts. Le père semble peu enthousiaste face à ce départ mais ne dit mot.
Très vite, Jeremy se trouve confronté à une réalité qu'il n'avait pas pressentie : repéré comme excellent tireur, il ne construira jamais ses fameux ponts, mais de retrouvera sur le front et l'horreur de la guerre d'Irak.
Le roman est intelligemment construit : face à l'histoire légère d'Oskar qui vit sa vie d'ado et une histoire d'amour timide avec Marka (ils créeront d'ailleurs leur groupe de rock tous les deux) se trouve le contrepoint violent des emails de Jeremy à son frère. Si aux parents Jeremy envoie des lettres rassurantes, à son frère il ne cache pas la réalité de la guerre. Il termine chaque mail par la même phrase, leitmotiv des soldats : « be safe », qui signifie « reste en vie ».
Les personnages secondaires sont également intéressants, particulièrement le père, qui cache un secret vite découvert par ses fils : il a connu les horreurs de la guerre du Vietnam. Leur relation est vraiment bien vue, entre volonté de protéger et besoin d'expliquer quand même ce que fut sa réalité.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Client_mystere TOP 500 COMMENTATEURS sur 10 octobre 2011
Format: Poche
Be safe est une histoire à l'américaine. Quelques anomalies révèlent que l'auteur est Français (des miles puis des kilomètres par exemple...)
Jeremy et Oskar sont frères, et jouent du métal ensemble dans leur garage tous les après-midi. Un jour, ils sortent, à cours de coca, et Jeremy se fait engager par l'armée, en plein recrutement en masse de jeune chair à canon. Innocent et naïf, 19 ans, il part en camp d'entrainement et se retrouve envoyé "là-bas", ou chaque rue peut cacher un insurgé bardé de bombes.

Il écrit à son frère et le roman devient en partie épistolaire grâce à l'échange d'emails et de lettres écrites aux parents, en partie roman initiatique pour Oskar qui continue la musique, avec sa petite amie Marka. Au fil des pages, on découvre le secret que leur a toujours caché le père. On suit en parallèle donc plusieurs histoires, bien écrites et tout ça se lit rapidement.

Pour les 12-16 ans minimum, un bon roman (informatif et dissuasif!) sur le thème de l'armée, de la guerre, thème assez rare dans la littérature jeunesse française.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par alpaga sur 1 mai 2013
Format: Poche Achat vérifié
nous avons en famille choisi cette note car ce livre a été dévoré par garçon et fille d' âge collège.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par winry34 sur 18 novembre 2014
Format: Poche Achat vérifié
livre acheté a mon fils pour le collège et il m'a dit que c'était un bon livre , lui qui ne sort que rarement de ses mangas
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par quaranta sur 13 avril 2012
Format: Poche Achat vérifié
J ai du l acheter pour le lire à l école et j ai moyenne aimer ce livre mais, je le conseille quand meme
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?