undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 janvier 2012
Comme indiqué dans les premières pages de la publication, "cet ouvrage a été publié à l'occasion de l'exposition [du même nom] organisée par le Victoria & Albert Museum, Londres, et les Fine Arts Museums of San Francisco en collaboration avec le musée d'Orsay, Paris."

Le livre propose trois chapitres individuels et un entretien à deux voix:
Stephen Calloway, "La quête d'une nouvelle beauté", 8
Lynn Federle Orr, "L'avant-garde victorienne et son contexte", 20
Yves Badetz, "Aesthetic Movement et arts décoratifs, ou les composantes d'un style", 34
Guy Cogeval, entretien avec Stéphane Guégan, "Un mythe inextinguible : Salomé de Wilde, Beardsley, Strauss, Nazimova, 44

puis un album d'illustrations tout à fait conséquent, suivant le chapitrage de l'exposition :
A la recherche d'une nouvelle beauté, 52
L'art pour l'art, 72
Les esthètes, portraits et maisons, 120
Le crépuscule de l'Aesthetic Movement, 188
Les objets illustrés ne bénéficient d'aucuns commentaires individuels, mais chaque partie est introduite brièvement.

L'ouvrage n'est en effet pas un catalogue de l'exposition à proprement parler puisque toutes les œuvres exposées n'y sont pas reproduites.
A la place, tout de même une liste des œuvres exposées (p. 212), un index (p. 218) et une bibliographie sélective (p. 219, presque exclusivement anglophone).

La lecture des différents chapitres est instructive.
Elle est aussi à certains égards frustrante dans la tentative obligée de caractériser l'originalité de l'Aesthetic Movement.
Par exemple,
p. 24 : "Ces jeunes gens sérieux, intelligents et cultivés créent une véritable révolution. Ils fuient le sordide environnement urbain et le matérialisme grandissant d'un monde bouleversé."
p. 37 : "L'Aesthetic Movement est donc porté par l'érudition, l'observation et la connaissance des styles et des formes issus du passé et un regard appuyé sur des sources stylistiques d'origine étrangère."
ou bien encore p. 42 : "Cette diversité de sources et d'influences caractérise, dans leur globalité, les intérieurs liés à l'Aesthetic Movement, [...]"
Trop souvent, on peut regretter un problème de voix dans la caractérisation des phénomènes et des circonstances, où des expressions de dédain ou d'éloges utilisées à l'époque des faits sont reprises sans distance critique claire dans tel ou tel texte, dans l'ouvrage et surtout dans l'exposition.

Donc, globalement, un ouvrage intéressant ; mais peut-être aussi une occasion ratée de proposer un ouvrage de référence en français sur l'Aesthetic Movement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus