Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Beethoven: Piano Trios, Op. 70 No. 2, Op. 97 "Archduke"
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven: Piano Trios, Op. 70 No. 2, Op. 97 "Archduke"

24 février 2014 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 20,71 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre Artiste
Durée
Popularité  
1
10:18
2
5:16
3
6:32
4
7:58
5
12:57
6
6:16
7
11:18
8
6:55


Détails sur le produit

  • Label: harmonia mundi
  • Copyright: (c) 2014 harmonia mundi
  • Durée totale: 1:07:30
  • Genres:
  • ASIN: B00HYFYS5C
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 18.495 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile  Par Gérard BEGNI TOP 500 COMMENTATEURS on 5 mars 2014
Format: CD
Je précise que, comme il m'arrive parfois, je commente ce disque après me l'être fait prêter par un ami.

Beethoven est certainement le premier compositeur à avoir pris conscience de la véritable nature du trio avec piano, ou du moins d'avoir les moyens de la réaliser.

Les admirables trios de Haydn (que je recommande chaudement - leur discographie commence à être plus que respectable) répondaient au souci technique de rendre expressif le pianoforte, essentiellement par des doublures ou des contresujets confiés à des instruments d’intensité et d expression modulables face aux limitations du pianoforte.Et il est vrai que ses trios sont avant tout des pièces de pianoforte d'une virtuosité redoutable, qui appellent justement un 'complément d'expression' que Beethoven a trouvé dans les nouveaux 'Hammerklavier'.

Il a donc été un pionnier de l'émancipation du violoncelle par rapport au piano, et ce dès ses débuts. Mozart avait ouvert la voie pour le violon dans ses sonates encore un peu trop méconnues (du moins selon moi). Le génie constructiviste de Beethoven, sur les plans harmonique, mélodique, architectural, et d'équilibre des timbres lui permettait donc d'ouvrir une nouvelle page quasi vierge dans le genre de la musique de chambre. Il sera suivi par Schubert dans les deux impérissable trios que nous connaissons.

Nous avons ici deux trios: l'un caractéristique de sa 'deuxième période', l autre de l'orée de sa 'troisième période' marquée par une oscillation entre des architectures néoclassiques revisitées (l'op. 106!
Lire la suite ›
3 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Rechercher des articles similaires par rubrique