Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Beethoven : Symphonies Nos 1 - 9
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven : Symphonies Nos 1 - 9

Nikolaus Harnoncourt & Chamber Orchestra of Europe
3 avril 2006 | Format : MP3

EUR 16,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 26,90 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
9:28
2
7:46
3
4:03
4
5:38
5
16:02
6
14:38
7
5:40
8
11:30
9
13:20
10
12:08
11
5:11
12
3:51
13
9:56
14
9:31
15
3:53
16
5:54
17
7:27
18
12:41
19
10:36
20
4:21
21
6:08
22
7:20
23
10:00
24
8:22
25
10:57
26
12:26
27
9:25
28
5:46
29
6:50
30
14:11
31
8:11
32
9:30
33
8:24
34
15:02
35
13:42
36
13:33
37
24:24


Détails sur le produit

  • Performers: Nikolaus Harnoncourt & Chamber Orchestra of Europe
  • Conductors: Nikolaus Harnoncourt & Chamber Orchestra of Europe
  • Date de sortie d'origine : 1 juin 1991
  • Date de sortie: 1 juin 1991
  • Label: Warner Classics International
  • Copyright: 2003 Warner Classics, Warner Music UK
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 5:57:45
  • Genres:
  • ASIN: B0023RUQ0M
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (9 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 26.522 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

29 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean Bal TOP 50 COMMENTATEURS on 27 janvier 2011
Format: CD
Il est de bon ton aujourd'hui de critiquer les symphonies par Harnoncourt. Faux modernisme! Non respect du texte! Imposture! On entend tout et n'importe quoi, et toujours sur le ton "docte" de l'amateur-éclairé-qui-sait, qui a décidé d'en découdre avec tous ces béotiens imbéciles qui ont porté aux nues ce coffret dès sa sortie, il y a une vingtaine d'années.
Eh bien, je l'avoue, je suis l'un de ces béotiens. Et je suis même tellement imbécile que j'adore toujours ces interprétations après tout ce temps. Pire: je persiste à les situer au-dessus de productions plus factuelles comme celles de Norrington et Hogwood, quels que soient leurs mérites.
Comment puis-je être aussi stupide? Peut-être parce que j'apprécie la jeunesse qui fait vibrer ce Chamber Orchestra of Europe. Peut-être aussi parce que je suis sensible à la passion évidente qui a animé le chef durant ce projet.
Les premières symphonies sont légères et pleine de fantaisie, tout en attestant pleinement l'influence de Haydn et de Mozart.
La troisième est tout simplement "héroïque" et emportée, même si son surnom lui a été accordée sur le tard. On sent pleinement la dimension épique et enthousiaste de cette oeuvre censée célébrer la libération des peuples d'Europe, avant que le compositeur ne réalise les véritables intentions du « libérateur ».
La cinquième, plus légère que d'habitude (rien à voir, par exemple, avec l'excellent Kleiber) surprend par ses timbales d'époque moins grandiloquentes que celles dont nous avions l'habitude.
Lire la suite ›
5 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Hervé J. COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS on 1 février 2013
Format: CD Achat vérifié
Depuis que j'avais remisé ma collection de vinyles dans le grenier parental je n'avais plus de symphonies de Beethoven dans ma discothèque, un comble pour un pseudo-mélomane! Ayant opté pour une intégrale, je me mis à la recherche de la perle rare en compulsant les avis divers et variés sur le net: pas gais-gais les commentaires, c'est pas parce que cette musique a connu les canons de Napoléon qu'il faut chier dans le bronze!

Pas évident de s'y retrouver quand on a pas les partitions d'orchestre sous les yeux, qu'on ne connait pas l'écartement idéal entre les différents pupitres, si les mouvements lents sont trop rapides ou les archets trop colophanés...

Alors Karajan? Trop allemand? Plutôt Kleiber? Trop gonflé? Furtwangler, trop vert-de-gris? Menuhin, pas assez! Klemperer, Fricsay, Abbado, Bernstein, j'attrappe le tournis.

J'en étais à désespérer quand quatre coups sourds résonnent à la porte, une pause, puis quatre nouveaux coups! Je tressaille mais courageux j'ouvre l'huis: c'est la factrice qui me tend un colis Amazon (c'est mon dealer). Je la remercie, un peu héberlué et je m'empresse d'ouvrir le paquet: Beethoven-Harnoncourt!

Harnoncourt je connais c'est un studio de photo pour célébrités du cinéma, d'ailleurs la photo du coffret est superbe! Mais quel rapport avec le bon Ludwig? Après une longue réflexion je me rappelle que les photos c'est plutôt Harcourt et Harnoncourt un chef d'orchestre baroque and roll dont j'ai un très bon enregistrement des cantates de Bach.

Bon, on écoute? Pas mal, on dirait du Mozart!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD Achat vérifié
magnifique version des 9 symphonies de beethoven dirigées pas harnoncourt
pour un vingtaine d'euros, il ne faut pas se priver ;-)
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
28 internautes sur 39 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Cottin on 17 janvier 2005
Format: CD
Cette intégrale des symphonies est une compléte réussite. Harnoncourt dépoussière Beethoven pour notre plus grand plaisir et nous livre des interprétations grandioses. L'Orchestre de chambre d'Europe est parfait dans ce répertoire. Les timbres sont magnifiques ( le hautbois est exceptionnel ), les contrastes sont davantage marqués, le tout est très dynamique et chaque symphonie possède sont caractère propre. L'effectif réduit est très appréciable ici car il facilite l'intelligibilité de l'orchestration et de tous les détails.
S'il fallait ne posséder qu'une seule intégrale, ce serait résolument celle-ci.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
21 internautes sur 36 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pierre on 3 novembre 2010
Format: CD
Je préfère "prévenir" tout de suite les lecteurs: je suis un fan d'Harnoncourt! Mais pas de N'IMPORTE QUEL Harnoncourt: celui qui fonda en 1953 le Concentus Musicus Wien, qui sortit de leur "cercueils" les instruments baroques et retrouva leur toucher adéquat pour véritablement ressusciter la musique de cette époque, qui retourna à chaque fois que possible aux partitions manuscrites et autographes, qui restitua les effectifs et leur disposition exacts, tels qu'ils étaient en vigueur du vivant des Bach, Haendel, Vivaldi, et autres Telemann... Cet Harnoncourt-là, le premier qui lui crache à la face, je l'assomme avec la caisse de ma viole, je l'étrangle avec les cordes en boyau de mouton de mon violon baroque, je le mitraille avec les touches de mon pianoforte, je le désintègre avec le double mécanisme de ma vielle organisée!!!
Seulement voilà: je suis également un fan de Beethoven... Et il se trouve que ce n'est absolument pas "mon" Harnoncourt qui jette sur lui son dévolu: pas de Concentus Musicus, mais un Chamber Orchestra of Europe d'un prosaïsme consternant pour toute musique, et en particulier pour l'oeuvre symphonique géniale du Maître de Bonn, pas d'instruments d'époque (sauf les timbales et quelques cuivres naturels), et surtout, malgré de belles dissertations de sa part sur le "Sturm und Drang", pas d'affinités particulières entre Nikolaus et Ludwig van!
Lire la suite ›
12 Commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique