undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Beethoven: The Symphonies - Reflections
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven: The Symphonies - Reflections

24 septembre 2013 | Format : MP3

EUR 53,49 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 46,95 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
8:23
30
2
7:23
30
3
3:20
30
4
5:44
30
5
11:22
30
6
11:10
30
7
9:34
30
8
3:30
30
9
6:33
30
10
9:00
Disc 2
30
1
17:01
30
2
12:46
30
3
5:44
30
4
12:18
30
5
12:09
Disc 3
30
1
11:17
30
2
8:52
30
3
5:49
30
4
7:09
30
5
7:00
30
6
8:57
30
7
4:54
30
8
10:38
30
9
5:44
30
10
4:49
Disc 4
30
1
11:56
30
2
11:44
30
3
5:11
30
4
3:35
30
5
10:07
30
6
21:47
Disc 5
30
1
14:11
30
2
8:15
30
3
8:42
30
4
8:58
30
5
11:58
30
6
9:33
30
7
3:51
30
8
4:35
30
9
7:59
Disc 6
30
1
15:04
30
2
11:48
30
3
12:38
30
4
23:52
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Performers: Mihoko Fujimura, Christiane Karg, Bavarian Radio Chorus, Mariss Jansons, Bavarian Radio Symphony Chorus, Michael Schade, Michael Volle, Bavarian Radio Symphony Orchestra
  • Conductors: Mariss Jansons
  • Date de sortie d'origine : 24 septembre 2013
  • Date de sortie: 24 septembre 2013
  • Nombre de disques: 6
  • Label: BR-Klassik
  • Copyright: (C) 2013 BR-Klassik
  • Durée totale: 6:56:50
  • Genres:
  • ASIN: B00F45LZW8
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 100.865 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
5 étoiles
5
4 étoiles
0
3 étoiles
2
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 7 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile  Par Francois Ganot le 14 décembre 2013
Format: CD Achat vérifié
On n'a pas eu de telles interprétations des symphonies de Beethoven depuis ... des « lustres ». Inutile de rappeler le désastre de Thielemann à Vienne. Jansons cisèle comme à son habitude « son » orchestre qu'il a amené au fil des années à un niveau digne des plus grands, mais c'est de dentelle qu'il faut parler ici : élégance, subtilité, respect du texte. On songe parfois à Bruno Walter ou René Leibowitz, pour chercher à comparer des choses qui ne le sont peut-être pas, mais jamais à Furtwängler que je vénère pourtant parmi tous, surtout dans ce répertoire. C'est autre chose, c'est du Jansons tout simplement ... et comme on aimerait que la philharmonie de Berlin songe à lui en 2018 au départ de Rattle !

Un petit bémol, sempiternel refrain auquel on ne peut décidément rien apparemment : il s'agit de CD et non de SACD, on est donc en stéréo. Comme je possède également la version en BluRay de cette intégrale, je mesure ce qu'on aurait gagné à avoir ici aussi du multicanal et, surtout, encore davantage de « haute fidélité » grâce à ce support (comme le fait le label du Concertgebouw avec le même chef). C'est dommage tout de même de posséder des sources somptueuses et de les compresser en CD en 16 bits à 44.1kHz.

Malgré cela, à acquérir sans hésitation ...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par M. Girardin TOP 1000 COMMENTATEURS le 30 janvier 2014
Format: CD Achat vérifié
Sur le papier, tout semble alléchant : l'un des meilleurs chefs actuels, dirigeant un orchestre de très haut rang dans un répertoire quasi idiomatique. Le tout au service d'un vrai projet musical, mettant en regard les symphonies de Beethoven et des oeuvres contemporaines composées pour l'occasion, faisant écho aux chefs d'oeuvre du grand maître.
L'exercice avait déjà été tenté, avec plus ou moins de réussite : on se souvient notamment du triste prélude au concerto pour violon composé par Brice Pauset. Ici, pas de déchets : les compositeurs ont su se nourrir de Beethoven sans perdre leur langage propre (et très varié). Et cela paie : le "Con Brio" de Widmann a bénéficié d'une création française il y a 3 ans déjà, et les oeuvres de Shchedrin, Mochizuki et Kancheli devraient s'inscrire au répertoire rapidement, elles en ont en tout cas véritablement le potentiel. Je suis plus réservé sur les pièces de Staud et de Serksnyte, très honorables mais moins réussies.
Cependant, le bât blesse sur les interprétations de Beethoven. Au milieu d'une discographie si riche, il faut pour s'imposer autre chose qu'un projet : une vision de chaque oeuvre et du corpus dans son intégralité. Beethoven est à la fois le dernier des classiques et le premier des romantiques et chaque chef doit choisir son point de vue. Karajan ou Harnoncourt en quelque sorte (Paavo Järvi ou Thielemann pour prendre des références plus récentes). Mariss Jansons semble hésiter constamment, livrant une lecture scrupuleuse, mais jamais d'interprétation.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile  Par Damien le 4 janvier 2014
Format: CD Achat vérifié
Jansons à la baguette, dirigeant l'excellent orchestre de la radio bavaroise (bien plus constant et interessant que l'actuel philharmonique de Berlin) pour une énième intégrale des symphonies de Beethoven.
Jansons a de toutes évidences quelques choses à nous dire et je ne peux affirmer que cette intégrale est inutile.

Le chef et l'orchestre ont assimilé et digéré les baroqueux, intégré les grands anciens, et proposent des lectures d'une précision, d'une beauté, d'une finesse et d'une rigueur incontestables. Rien à voir avec les lectures tonitruantes et souvent lassantes de Chailly avec Leipzig, on est ici plus proches d'Abbado dernière manière.

Mais où sont les prises de risques ? Les emportements ? La fouge de Beethoven dans tous ça !!??
C'est à mon goût bien trop sage, trop analytique. C'est l'oeuvre d'un chef qui connait son Beethoven par coeur, qui a réellement un sacré talent (plus que Thielemann, Chailly, Rattle pour ne parler que des intégrales récentes...).
Mais j'aurais souhaité entendre plus de folies, de spontanéité, de partis pris, quite à être moins propre au final.

Sans dire que c'était mieux "avant", dans leurs styles, dans le desordre Karajan (à Berlin pour ces 3 intégrales), Furtwangler, Toscanini (avec le NBC d'avant guerre), Giulini, Bohm à Vienne, Szell, Leibowitz à Londres ou encore plus récemment Barenboim à Berlin, Jarvi à Breme, Gardiner ont tous montré le Beethoven conquérent, révolutionnaire, mais aussi le Beethoven romantique voire plus classique.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer