EUR 29,00 + EUR 2,49 Livraison
Habituellement expédié sous 6 à 10 jours. Vendu par Funkingdom

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Beethoven : Symphonies n° 4 et n° 7
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Beethoven : Symphonies n° 4 et n° 7 CD, Import


Prix : EUR 29,00
Tous les prix incluent la TVA.
Habituellement expédié sous 6 à 10 jours.
Expédié et vendu par Funkingdom.
3 neufs à partir de EUR 29,00 12 d'occasion à partir de EUR 2,45

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: George Szell
  • Compositeur: Ludwig van Beethoven
  • CD (14 avril 1992)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : CD, Import
  • Label: Columbia
  • ASIN : B000026ST3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 113.077 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Symphony N 4 In B Flat Major, Op 60 : I Adagio, Allegro Vivace
2. Symphony N 4 In B Flat Major, Op 60 : Ii Adagio
3. Symphony N 4 In B Flat Major, Op 60 : Iii Allegro Vivace
4. Symphony N 4 In B Flat Major, Op 60 : Iv Allegro Ma Non Troppo
5. Symphony N 7 In A Major, Op 92 : I Poco Sostenuto, Vivace
6. Symphony N 7 In A Major, Op 92 : Ii Allegretto
7. Symphony N 7 In A Major, Op 92 : Iii Presto
8. Symphony N 7 In A Major, Op 92 : Iv Allegro Con Brio
9. Overture King Stephen, Op 117 : Andante Con Moto, Presto

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
3
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-luc Penicaud le 5 décembre 2011
Si vous voulez une intégrale des 9 symphonies du génial Beethoven, celle de George Szell enregistré avec son Cleveland Orchestra à la fin des années 50 et début des années 60 est l'une des meilleures. Son magnifique, clarté de chaque groupe d'instruments. Tempo rapide mais, à la différence du ratage de Karajan, des nuances, de l'émotion, de la subtilité, toutes les émotions humaines présentes dans la musique de Beethoven sont parfaitement retransmises par l'orchstre et son remarquable chef George Szell, qui mériterait d'être beaucoup plus souvent cité comme une référence absolue en musique classique. Vous trouverez donc les 9 symphonies dirigées par Szell chez Sony, en 8 CD vendus séparément.
Dans ce volume, il ya la 7ème, une symphonie que j'affectionne particulièrement, notamment avec ses 2 premiers mouvements, à tomber. Le premier , d'une étrangeté et d'une audace folle pour l'époque (200 ans!) annonce tout le 20ème siècle, ses utopies et ses horreurs. C'est déjà parfois du dodécaphonisme, il y a le vrombissement des avions et des bombes sur l'Europe. Il y a déjà du Bruckner, du Mahler, dans cette musique. Cette symphonie, parfois présentée comme une "apologie de la danse" nous propose un ballet entêtant, envoûtant, à la fois poignant et léger, d'une insondable morbidité et d'une sérénité sans bornes, dans le second mouvement, le plus célèbre de ce chef d'oeuvre de symphonie.
Et la 4ème ? Pourquoi n'est-elle pas plus connue ? Commencer par 2 adagios ! de presque 10 mn chacun !
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pèire Cotó TOP 50 COMMENTATEURS le 21 juillet 2014
SYMPHONIE N°4.
Tous les mouvements appellent le même mot : perfection. La transition entre l'Adagio initial et l'Allegro vivace, supérieurement réalisée, attire particulièrement l'attention, ainsi que le magnifique équilibre du mouvement lent. Le troisième mouvement, Allegro vivace encore, choisit peut-être plus la densité et la puissance que le rythme et la légèreté (mais c'est parce que je l'avais comparé avec Bruno Walter dans sa première intégrale). Le quatrième mouvement, peut-être celui réalisé de façon la plus personnelle, assume de puissants contrastes et certains détails de phrasés (des retards infimes) sont passionnants à suivre. Szell n'était donc pas seulement obsédé par la perfection formelle. Il reste que cette symphonie, par comparaison avec ce qu'en font d'autres chefs, est très posée. Ce qu'on remarque en outre, c'est la clarté qui permet de savoir ce qui se passe à tous les étages de l'orchestre. Ce Beethoven est aussi plein de virilité et de robustesse, car le jouer gracieux et suave peut se défendre, mais condamne un peu à rester en marge de la discographie, en particulier dans cette symphonie.

C'est aussi de façon générale ce qu'on remarque dans l'OUVERTURE "LE ROI ETIENNE" (König Stephan), en outre plus majestueuse que d'habitude.

SYMPHONIE N°7.
Ici le caractère posé, équilibré, classique, froid, est un peu dommageable.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par L' AIGLE TOP 1000 COMMENTATEURS le 28 décembre 2010
Achat vérifié
Les Beethoven que Georges SZELL avait enregistré de 1957 à 1963 à Cleveland représente un des très rares et un des plus bel accomplissements des symphonies de toute l'histoire du disque jusqu'à nos jours et n'est pas près d'être égalé. La perfection à tous les niveaux : direction, instrumentistes, prise de son stéréo, clarté et transparence, vigueur et subtilité des nuances... bref s'il ne fallait garder que deux intégrales discographiques, ce serait celle-ci avec celle de René LEIBOWITZ. ( Avis d'un musicien professionnel )
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?