Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 10,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Beethoven - Symphonies n°3 "Héroïque" et n°6 "Pastorale"

Ludwig van Beethoven CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 10,99.


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Ludwig van Beethoven

Discographie

Image de l'album de Ludwig van Beethoven

Photos

Image de Ludwig van Beethoven
Visitez la Page Artiste Ludwig van Beethoven
536 albums, Photos, discussions, et plus.

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Orchestre: Orchestre de l'Opéra de Vienne
  • Chef d'orchestre: Hermann Scherchen
  • Compositeur: Ludwig van Beethoven
  • CD (16 avril 2002)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Westminster
  • ASIN : B00005OLDP
  • Autres versions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 363.131 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Ludwig van Beethoven: Symphony No.3 In E Flat, Op.55 -"Eroica" - 1. Allegro con brio14:41Album uniquement
Écouter  2. Ludwig van Beethoven: Symphony No.3 In E Flat, Op.55 -"Eroica" - 2. Marcia funebre (Adagio assai)13:25Album uniquement
Écouter  3. Ludwig van Beethoven: Symphony No.3 In E Flat, Op.55 -"Eroica" - 3. Scherzo (Allegro vivace) 5:25EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  4. Ludwig van Beethoven: Symphony No.3 In E Flat, Op.55 -"Eroica" - 4. Finale (Allegro molto)10:21Album uniquement
Écouter  5. Ludwig van Beethoven: Symphony No.6 In F, Op.68 -"Pastoral" - 1. Erwachen heiterer Empfindungen bei der Ankunft auf dem Lande: Allegro ma non troppo 7:56EUR 1,39  Acheter le titre 
Écouter  6. Ludwig van Beethoven: Symphony No.6 In F, Op.68 -"Pastoral" - 2. Szene am Bach: (Andante molto mosso)10:58Album uniquement
Écouter  7. Ludwig van Beethoven: Symphony No.6 In F, Op.68 -"Pastoral" - 3. Lustiges Zusammensein der Landleute (Allegro) 3:09EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  8. Ludwig van Beethoven: Symphony No.6 In F, Op.68 -"Pastoral" - 4. Gewitter, Sturm (Allegro) 3:31EUR 0,99  Acheter le titre 
Écouter  9. Ludwig van Beethoven: Symphony No.6 In F, Op.68 -"Pastoral" - 5. Hirtengesang. Frohe und dankbare Gefühle nach dem Sturm: Allegretto 8:57EUR 1,39  Acheter le titre 


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Deux lectures extrêmes de l'Héroïque et la Pastorale 6 septembre 2006
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:CD
Fidèle à ses options décapantes, Scherchen évacue tous les points de repère habituels dans l'Héroïque.

Sa conception anti-architecturale s'oppose d'emblée aux monuments de Klemperer ou Furtwängler, et le refus du pathos nous emmène loin du pathos de Fricsay ou Karajan.

Sous sa baguette, la masse n'existe plus, seul compte le mouvement, dans une mobilité qui ne ménage aucun répit. Le scherzo en devient plus gymnique que jamais ; le con brio et le finale subissent un dépoussiérage salutaire.

La scansion des basses oriente le parcours sans jamais s'appesantir, les cordes et les vents fraient l'espace en zigzaguant comme des moustiques. Il subsiste une sonorité insaisissable par sa nervosité incessante et ses trajectoires virevoltantes.

L'adagio assai est en soi un manifeste : plus agité que recueilli, il pourrait décrire les pensées rageuses de Beethoven biffant la dédicace à Napoléon. Plus que les débordements sentimentaux, le chef en souligne l'humeur acariâtre, jusqu'à la rancoeur convulsive de la coda, avec ses cordes mates et ses timbales martelées.

Cet orchestre qui bourdonne comme une ruche surprendra les mélomanes qui ont découvert Beethoven sous les baguettes plus révérencieuses de Böhm ou Walter.

Si vous voulez vous remettre de ce choc esthétique, il existe un antidote : le contrapuntisme langoureux de Giulini avec la Philarmonie de Los Angeles.

Et si vous voulez récidiver, tentez de trouver les lectures forcenées que grava Fritz Busch au début des années 1950.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Hermann SCHERCHEN, grand interprète de Beethoven. 26 juillet 2010
Par L' AIGLE TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:CD
Hermann SCHERCHEN, grand interprète de Beethoven.

Le chef d'orchestre allemand, Hermann SCHERCHEN (1891 - 1966) est une haute figure de la direction d'orchestre avec un très vaste répertoire. BEETHOVEN, fut à l'origine de sa vocation musicale à l'âge de 9 ans. Il aurait ensuite dirigé 253 fois les symphonies de Beethoven dont 54 fois la 7e !
Avant LEIBOWITZ, SCHERCHEN revient au tempi indiqués par Beethoven sur ses manuscrit. Le résultat est surprenant, puisque nous découvrons un autre Beethoven, à vrai dire...le Vrai ! En effet, le tempo est l'élément fondamental de la musique, il en est la vie, et son choix change radicalement la perception que l'on en reçoit. MAELZEL en 1817 ayant inventé le métronome, Beethoven pu ainsi indiquer avec une grande précision les mouvements de ses symphonies. D'autre part, le maître de Bonn, réputé pour sa virtuosité pianistique, n'avait cure des doléances des musiciens sur ses tempi.
La restitution digitale est très bonne pour des enregistrements des années de 1951 à 1954, avec l'opéra de Vienne. A consommer sans modération.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit
ARRAY(0xa3fd48d0)

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?