Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Beethoven: Symphony No. 4 In B - Flat Major & Symphony No. 6 In F Major - ''Pastoral''
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven: Symphony No. 4 In B - Flat Major & Symphony No. 6 In F Major - ''Pastoral''

Budapest Festival Orchestra, Iván Fischer
1 novembre 2010 | Format : MP3

EUR 8,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 15,89 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
11:50
30
2
8:52
30
3
5:49
30
4
6:45
30
5
11:51
30
6
13:37
30
7
5:00
30
8
3:46
30
9
10:57
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Performers: Iván Fischer, Ludwig van Beethoven
  • Composers: Ludwig van Beethoven
  • Date de sortie d'origine : 1 novembre 2010
  • Date de sortie: 1 novembre 2010
  • Label: Channel Classics Records
  • Copyright: 2010 Channel Classics Records
  • Durée totale: 1:18:27
  • Genres:
  • ASIN: B00479053W
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 151.192 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 3 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

Par claude toon TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 23 mars 2015
Format: CD Achat vérifié
Ivan Fischer ne m'a apporté que du bonheur lors des concerts auxquels j'ai pu assister ces dernières années salle Pleyel, avec SON orchestre du Festival de Budapest qu'il a créé en 1983 et dont il est toujours le directeur. Deux temps forts : une 4ème symphonie de Mahler et une 7ème de Bruckner inspirées et sans pathos...

Dans le corpus symphonique de Beethoven, la symphonie "pastorale" porte bien son nom et présente deux singularités. Tout d'abord, son plan ne respecte pas à  la lettre celui d'une symphonie classique en quatre mouvements, plan rencontré chez Haydn, Mozart et Beethoven lui-même. Non, il y a cinq mouvements. Ensuite, chaque mouvement, en plus d'une indication de tempo habituelle, a reçu un sous-titre définissant les intentions descriptives et émotionnelles voulues par le compositeur face au spectacle de la nature : "Scène au bord du ruisseau", "Orage et tempête", etc. ça a ne vous rappelle rien ? Si bien sûr, les quatre saisons de Vivaldi où pour chacun des douze passages constituant les quatre concertos, le compositeur proposait un programme détaillé.
Beethoven poursuit sa construction de l'univers romantique : la 3ème symphonie et l'héroïsme, la 5ème et ses interrogations tragiques et philosophiques, et enfin cette 6ème qui se veut une communion musicale avec la nature et les paysans. Berlioz parlera de paysage musical en comparaison avec l'art pictural qui commence lui aussi à évoluer vers le naturalisme. On note que la "Scène au champs" de la Symphonie Fantastique s'inspire en droite ligne du climat de la "Scène au bord du ruisseau".
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par HERVÉ Thierry COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 1000 COMMENTATEURS le 12 avril 2011
Format: CD Achat vérifié
Trop souvent, on se plaît à attribuer les meilleures interprétations des symphonies de Beethoven à des orchestres mythiques publiés par des majors, alors que le disque nous propose régulièrement des alternatives tout aussi séduisantes. En voici une preuve parmi les plus convaincantes qui soient. Captée avec beaucoup de réalisme dans la nef du Palais des Arts de Budapest - un temple musical qui brille manifestement davantage par son acoustique que par son esthétique -, l'interprétation de ces deux symphonies résonne sans complexe au regard de ses plus illustres devancières, par exemple celles de Karajan (1977) et celles d'Abbado (1999-2000) - toutes les deux chez Deutsche Grammophon. D'une approche assez conventionnelle, dans le sens qu'elle s'applique à reproduire la musique plutôt qu'elle cherche à la modeler, la lecture d'Iván Fischer s'avère passionnante. Disposant d'un orchestre à l'aise dans tous les types de situation, le chef exploite au mieux sa pâte sonore et sa réceptivité, ceci dans une ambiance studieuse, mais sereine. Ainsi, dans le deuxième mouvement, l'Adagio de la Quatrième Symphonie - une œuvre quelque peu sous-estimée -, il sait, en quelques mesures seulement, grâce à sa conception du développement, établir un climat d'intériorité et le maintenir sans relâche. Sans trop de mordant, mais avec juste ce qu'il faut de pugnacité, sa lecture met en lumière ce qui donne à l'œuvre son caractère, à savoir sa vitalité, sa paisibilité et sa fraîcheur.Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par M.R. le 10 mars 2011
Format: CD Achat vérifié
Interprétation exemplaire de ces symphonies, bien que certains mouvements en soient à mon gré exagérément accélérés.
Orchestre lumineux.
Le tout bien capté.
Des versions à avoir.
M.R.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique