undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Beethoven: Symphony No. 1; Symphony No. 6 "Pastoral"; Egmont Overture
 
Agrandissez cette image
 

Beethoven: Symphony No. 1; Symphony No. 6 "Pastoral"; Egmont Overture

29 janvier 2002 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,00 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre Artiste
Durée
Popularité  
30
1
9:16
30
2
6:53
30
3
3:49
30
4
5:45
30
5
9:52
30
6
11:52
30
7
5:34
30
8
3:47
30
9
10:16
30
10
8:34
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 29 janvier 2002
  • Date de sortie: 29 janvier 2002
  • Label: Sony Classical
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:15:38
  • Genres:
  • ASIN: B0038UF1KS
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)

Commentaires en ligne

5.0 étoiles sur 5
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pèire Cotó TOP 50 COMMENTATEURS le 27 juillet 2014
Format: CD
On peut bien entendu acquérir l'intégrale entière George Szell dirige Beethoven : Symphonies n° 1 à n° 9 - Ouvertures.

Les caractères de la direction de George Szell sont bien connus : classicisme, perfection de la forme et même perfectionnisme, mais aussi réserve émotionnelle, voire hygiénique froideur. Les contrastes d'intensité sont souvent atténués, les accompagnements, les soli des vents et la perception claire de tous les niveaux de l'orchestre ne sont pas soumis à la ligne mélodique. Pourtant, avec un style assez stable, la réussite peut être plus ou moins grande. De plus, la sobriété du chef ne l'empêche pas de faire preuve d'originalité à certains moments.

PREMIÈRE SYMPHONIE
Par rapport à beaucoup de chefs, Szell atténue la différence de tempo entre l'Adagio molto et l'Allegro con brio et ne cherche pas à donner de la majesté au premier. Ensuite, l'Andante n'est pas aussi cantabile que chez Jochum ou Bruno Walter. Restent donc une admirable clarté, l'équilibre, la précision des attaques et des réponses. Ensuite, le tourbillonnement qui accompagne le trio du Menuetto, souvent entendu d'assez loin, est ici beaucoup plus audible. C'est le Finale qui est le plus réussi. Szell prend très rapidement l'Adagio qui l'introduit et lui donne une articulation très originale. Ensuite, c'est le rebondissement qu'on admire dans l'Allegro molto e vivace. Un exemple qui montre que le style n'empêche pas l'initiative.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par L' AIGLE TOP 1000 COMMENTATEURS le 28 décembre 2010
Format: CD Achat vérifié
Les Beethoven que Georges SZELL avait enregistré de 1957 à 1963 à Cleveland représente un des très rares et un des plus bel accomplissements des symphonies de toute l'histoire du disque jusqu'à nos jours et n'est pas près d'être égalé. La perfection à tous les niveaux : direction, instrumentistes, prise de son stéréo, clarté et transparence, vigueur et subtilité des nuances... bref s'il ne fallait garder que deux intégrales discographiques, ce serait celle-ci avec celle de René LEIBOWITZ. ( Avis d'un musicien professionnel )
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Rechercher des articles similaires par rubrique