Quantité :1
Before I Self-Destruct a été ajouté à votre Panier
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
+ EUR 2,49 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par oscar12490
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: BLISTER ENLEVE PAR MES SOINS CAR ABIME
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 11,66
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : DiscountMediaStoreFR
Ajouter au panier
EUR 12,83
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : MasterDVD_2
Ajouter au panier
EUR 13,39
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Hausmusik
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,59

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Before I Self-Destruct
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Before I Self-Destruct

CD inclus dans notre promotion 5 CD/DVD=30€ ou 2CD=12€* ainsi que Petits prix dès 6.99€*


Prix : EUR 6,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
39 neufs à partir de EUR 3,04 11 d'occasion à partir de EUR 1,15
CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€ CD inclus dans la promotion CD à petits prix 6.99€


Offres spéciales et liens associés


Page Artiste 50 Cent

Discographie

Image de l'album de 50 Cent

Photos

Image de 50 Cent

Biographie

Curtis James Jackson 3ème du nom est né le 6 juillet 1975 à South Jamaica, dans le quartier Queens, à New York. Il grandit dans ce quartier très pauvre sans père, et avec une mère plutôt absente, trafiquante de cocaïne et tuée à 23 ans, abandonnant Curtis âgé d'alors huit ans à ses grands parents, ... Plus de détails sur la Page Artiste 50 Cent

Visitez la Page Artiste 50 Cent
99 albums, 10 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Before I Self-Destruct + Curtis + The massacre
Prix pour les trois: EUR 31,86

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • CD (25 février 2013)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Polydor
  • ASIN : B001L4MHGY
  • Autres éditions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (5 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 30.285 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. The invitation
2. Then days went by
3. Death to my enemies
4. So disrespectful
5. Psycho
6. Hold me down
7. Crime wave
8. Stretch
9. Strong enough
10. Get it hot
11. Gangsta's delight
12. I got swag
13. Baby by me
14. Do you think about me
15. Ok, you're right
16. Could've been you

Descriptions du produit

Description du produit

50 Cent met les deux pieds dans le rap en 2003 avec Get Rich Or Die Tryin, et en vend plus de 12 millions. Deux ans plus tard, il publie The Massacre et se permet d'en vendre plus d'un million en 4 jours seulement. (The massacre s'écoule à plus de 10 millions d'exemplaires). Il surfe sur le succès et voit sa vie portée sur grand écran dans le film Get rich or die tryin, dont il signe la b.o (2x platine). Après le succès de Curtis, qui s'est vendu à plus de 4 millions d'exemplaires, grâce au tube « Ayo Technology » avec Justin Timberlake et Timbaland (n°1 de l'airplay en France), 50 Cent revient en force avec un nouvel album Before I self destruct. Annoncé comme un album en forme de retour aux sources : Before I self destruct promet un son plus brut que son prédécesseur. Le premier single « Baby by me » feat Ne-Yo (produit par Polow Da Don) confirme tout le potentiel que 50 Cent avait laissé entrevoir depuis son entrée dans monde du rap. 50 Cent en France : Get rich or die tryin : disque de platine (+ de 225 000 ventes) The Massacre : disque de platine (+ de 200 000 ventes) Curtis : disque d'or (+ de 110 000 ventes)

Critique

Quatrième album studio du dernier monstre vivant du rap américain, avant la chute des ventes et le bouleversement de l’industrie, ce Before I Self Destruct a été maintes fois repoussé, commenté, médiatisé avant sa sortie définitive à l’automne 2009.

Pour redorer son blason (on se souvient qu’il avait annoncé une retraite anticipée si son précédent opus était « battu » par celui de Kanye West concomitant, en 2007. Pas fâché, il a travaillé des titres avec le même Kanye, qui n’ont pas été retenus pour celui-ci), Fif a battu le rappel des producteurs qui font la différence. Dr Dre, évidemment, qui signe les trois titres les plus frondeurs, dont « Death to My Enemies » avec son gimmick entêtant, marque de fabrique du sorcier qu’on connaît, mais aussi des vieux de la vieille comme Rockwilder ou Havoc, et des joueurs de champ comme Ty Fyffe, Pollow Tha Don ou Rick Rock.

Sombre et tendu, ce disque létal montre un rappeur au flow plus pesant, dont le défaut récurrent de prononciation est ici plus audible encore qu’auparavant. « Psycho », une autre Dreduction, invite le complice de choix Eminem, pour un duel effrayant, un bras de fer lyrical sur fond de musique de film d’horreur. On se souvient que 50 Cent a construit sa légende sur une image de mauvais garçon, mais comment la perpétuer quand on gagne des millions en vendant de l’eau minérale, du parfum ou des préservatifs estampillés ?

Simplement en revenant aux fondamentaux : tout ce disque trempe dans la poix, les beats sont lourds, poisseux, collants, la voix abrasive et sale, une ambiance générale qui sent la haine, la peur, la souffrance. On est loin des tubes crossover, quasi pop, qui ont fait sa légende récente. Ici, on ne fait pas de prisonniers. On croise forcément une chanson de « beef », ici « So Disrespectful », où il taille des croupières à ses ex-associés Young Buck et The Game, avec toute la mauvaise foi de rigueur.

Le machisme éhonté est aussi au programme, dans « Baby By Me », (avec Ne-Yo, au refrain R&B), où il vante l’intérêt de se faire engrosser par lui (l’héritage !), et « Do You Think About Me » où il s’adresse à son ex-fiancée (et mère de son fils) avec une pudeur et une distinction rares (c’est de l’humour !). C’est aussi la seule brève intrusion de l’autotune (sur la phrase du refrain) dans tout le projet. Dans une veine carrément pornographique, le troisième et dernier invité, R Kelly (qui s’y connaît dans le domaine), duettise sur « Could’ve Bee You ».

Un peu long encore (16 titres), Before I Self Destruct ne souffre pourtant pas trop du syndrome remplissage, et maintient la tension tout du long d’un disque qui certes manque de gros tubes clubs évidents et crossover, mais c’était justement là le but, semble-t-il. En matière de rap gangsta comme au bon vieux temps des 90’s, il est par contre du bon calibre.



Jean-Eric Perrin - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Breton le 11 décembre 2009
Format: CD
....mais pas encore assez concluant. Fan de la première heure j'ai adoré tous ses albums mais il est vrai que le premier, Get Rich Or Die Tryin' reste le meilleur car Gangsta. Cet opus n'est pas mauvais loin de là. Pour vous faire une idée il combine l'ambiance de l'album Curtis et de son premier opus GRODT. On allie le gangsta au RnB made in Fifty :D La première piste donne le ton : 50 Cent is back ! Une autre édition de cet album existe : CD + DVD. Elle contient un film du même nom => Before I Self Destruct. Il me semble en VO je ne l'ai pas encore regardé faute de temps :(
Niveau lyrics cet album n'est pas vraiment révolutionnaire, thèmes déjà abordés, le flow semble plus important que les paroles mais qu'importe c'est si plaisant à écouter !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Bouembo Roxy le 17 novembre 2009
Format: Album vinyle
et c toujours delicat de faire un chronique sur fifty a cause de ce premier opus qui est magique et donc qui a mis la barre tres haute et puis les gallettes qui ont suivi ne sont pas superbe alor quand il dis que avec cette album il veut reconquerire les fan de premiere heure et bien apres ecoute je suis plutot sceptique effectivement il y as moins de sont formater pour les radios mais comme "i got swag" "hold me down" "so disrespectful" et "death to my enemies" mais appart ca et encore c parce que il y as la patte de docteur sinon je trouve que c creux des intru bacler et derriere le mic c pas la grand forme n"ont plus mais il y as du mieux mais c mon gout apres c a vous de jugez et bonne ecoute
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par m le 26 décembre 2013
Format: CD Achat vérifié
cd abimer un carton ne protege pas forcement un cd; ; ; ; ; ; ; ; ; ; ;
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par mr shakur le 16 novembre 2009
Format: CD
alors la bravo 50 pour ce retour tres reussi un album aussi lourd que le preimier album get rich fallait le faire il la fait alors que beaucoup de personnes ont été decu du dernier en date curtis il revient avec un album tres street bien produit super flow ok you right you can buy the cd nowwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Inter9 le 19 novembre 2009
Format: CD
Voila le retour de 50, avec une pochette très reussi,le contenu malheuresement est moins bon.Cet album est quand meme le plus reussi depuis Get Rich Or Die Tryin',après une sortie longtemps repoussé je m'attendai a du lourd,et bien non la moitier des tracks aurait du passer à la poubelle,mais bon soyont indulgent on ne peut pas lui demander de nous pondre un classique a chaque fois il en a fait 1 c'est deja pas mal.Ce qui est sure a present c'est que Jay-Z est definitivement le nouveau (RIP Biggie) roi de New-York.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?