undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

2
4,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 janvier 2013
Dommage que ce film ait beaucoup vieilli, surtout la bande son qui n'est pas fameuse, mais Tino Rossi fait un Schubert Corse auquel on n'aurait jamais pensé ! Un charme désuet, mais fort agréable. A quand une remastérisation image et son, sur DVD ?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Retentissant échec financier, premier film français en couleurs selon le système de l'éphémère Rouxcolor, "La Belle Meunière", titre d'un cycle de Lieder de Schubert, est un voyage dans le monde du compositeur avec des textes de Marcel Pagnol, et la voix de Tino Rossi. Ce n'est sûrement pas le meilleur film de Pagnol. Toutefois, il n'est pas complètement dénué d'intérêt. C'est une petite fable, très classique dans son fond, très superficielle dans sa forme, mais il s'en dégage un certain charme.

On y voit un inattendu Tino Rossi / Franz Schubert roucouler pour les beaux yeux d'une meunière accorte et vénale incarnée par Jacqueline Pagnol.

Certes, il y a ce Tyrol d'opérette reconstitué dans le sud de la France, il y a l'accent corse de Tino Rossi qui contredit à chaque parole l'origine viennoise de son personnage, mais il y a aussi de beaux passages, drôles ou émouvants, des dialogues savoureux que l'on retrouve d'ailleurs pour la plupart dans la bouche du meunier, personnage tout droit sorti de l'univers de Pagnol. Il faut l'entendre par exemple parler de ses amourettes dans le moulin, passage dont les dialogues ouvertement grivois surprennent dans une production de l'époque !

On est tout de même loin de la qualité d'autres films de Pagnol

Comme le reste des DVD de cette chère (!) collection, les menus sont sobres et soignés, l'on dispose de sous-titres en 5 langues et de quelques bonus. L'image est correcte, sans plus, et la bande sonore est audible.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
 
     

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)
  -  
Profitez de nos offres spéciales. Les meilleurs tarifs instantanément