EUR 25,90
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 5 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Amazon rachète votre
article EUR 2,50 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Belle du Seigneur Broché – 21 juin 1968


Voir les 5 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 25,90
EUR 25,38 EUR 3,84

A court d'idées pour Noël ?
--Ce texte fait référence à l'édition Poche.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Belle du Seigneur + Cent ans de solitude
Prix pour les deux : EUR 33,90

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Amazon.fr

"Du joli, la passion dite amour. Si pas de jalousie, ennui. Si jalousie, enfer bestial. Elle une esclave et lui une brute. Ignobles romanciers, bande de menteurs qui embellissaient la passion, en donnant l'envie aux idiotes et aux idiots." Albert Cohen n'embellit pas la passion mais l'analyse avec une lucidité sans pareille. Des amours entre Ariane et Solal dans la Genève du début du siècle, il n'élude aucun aspect, ni la marche triomphale de la passion, ni les affres de la jalousie, ni la brutalité d'une relation plutôt sadique mais son roman demeure une des histoires d'amour mythiques de la littérature. Brossant au passage un tableau féroce du milieu des fonctionnaires internationaux où il a lui-même fait toute sa carrière, mêlant un foisonnement de récits secondaires à l'intrigue principale et passant avec une maîtrise consommée du lyrisme le plus échevelé au constat le plus froid, Albert Cohen donne avec Belle du Seigneur non seulement son oeuvre maîtresse mais un des plus beaux romans du XXe siècle. --Gérard Meudal --Ce texte fait référence à l'édition Poche .

Présentation de l'éditeur

Tirage limité sous étui, avec un marque-page en métal ciselé. --Ce texte fait référence à l'édition Poche .


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 2,50
Vendez Belle du Seigneur contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 2,50, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 853 pages
  • Editeur : Gallimard; Édition : GALLIMARD . (21 juin 1968)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070269175
  • ISBN-13: 978-2070269174
  • Dimensions du produit: 21,5 x 4,1 x 15 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (89 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 23.218 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tornado COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS sur 22 décembre 2010
Format: Poche
Enfant, j'avais mon livre de chevet : "L'Île au trésor" ! Adulte, c'est "Belle du Seigneur".
Roman fleuve de plus de 1000 pages (dans l'édition de poche), "Belle du Seigneur" fut écrit par Albert Cohen durant plus de trente ans (de 1930 à 1968), et parut alors que l'auteur avait environ 80 ans ! Il est pourtant d'une liberté et d'une jeunesse d'esprit incroyable, alternant divers styles d'écritures (certains chapitres de plus de 30 pages rédigés sans aucune ponctuation !), diverses thématiques et même plusieurs genres littéraires (passant du Roman d'Amour tragique au Burlesque sans le moindre complexe) !

Le livre nous compte l'histoire d'amour passionnelle entre un jeune parlementaire juif de la haute société suisse, sorte de "Don Juan" moderne, et une belle bourgeoise de Genève, mariée à un homme terne et pathétique.
Albert Cohen a mis trop de choses dans cette œuvre pour que l'on puisse la décrire ici de façon satisfaisante. Il y a mis ses origines, sa culture multiple, ses souvenirs, une histoire récente de l'Europe, marquée par la montée du nazisme et de l'antisémitisme, une réflexion sur notre société occidentale moderne, sur les relations mondaines, l'échelle sociale et les manigances liées à l'ambition et la hiérarchie, une histoire d'Amour parmi les plus marquantes jamais écrites et même une farce ironique à travers les membres hauts en couleur de la famille de son héros.

Pour ce qui est de l'auteur, Cohen fut alors comparé aux grands représentants de la tradition littéraire française, Proust, Balzac et Stendhal (!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
56 internautes sur 63 ont trouvé ce commentaire utile  Par NMK sur 6 mai 2009
Format: Poche
« Belle du Seigneur » est l'histoire d'une passion entre Solal et Ariane d'Auble : une passion flamboyante et dévorante qui peu à peu détruit les deux amants.
Le récit se déroule en Europe durant l'Entre-deux-guerres ; Ariane d'Auble, jeune et futile aristocrate froufroutante est une sentimentale idiote qui a épousé Adrien Deume, un bourgeois de petite envergure, obnubilé par des stratégies d'ascension sociale. Un jour, lors d'une réception, Solal découvre la belle Ariane et en tombe follement amoureux. Or Solal (brillant, jeune, beau, mystérieux et ténébreux), originaire d'une famille juive d'une petite île de Céphalonie, a connu une ascension sociale fulgurante. Au moment où se déroule ce récit, il est sous-secrétaire général de la Société des Nations et par conséquent chef du responsable hiérarchique d'Adrien Deume.
Las des conquêtes faciles, rêvant de réaliser son désir d'amour pur d'être aimé pour son âme et non pour son corps, Solal se déguise en vieillard édenté et s'introduit par effraction dans la maison d'Ariane. Il lui déclare sa flamme ; Ariane le repousse. Alors, Solal se résigne à utiliser les habituelles «babouineries» du mâle dominant pour séduire sa belle : utilisant sa position hiérarchique supérieure, il envoie Adrien Deume en mission pendant trois mois ; et lors d'une rencontre avec Ariane, il pavane sa virilité, sa beauté, son prestige et son intelligence. Et cette fois bien sûr, charmée comme toutes les autres conquêtes précédentes, Ariane cède.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Oliv sur 29 septembre 2014
Format: Poche
A la lecture de la quatrième de couverture, on croit se plonger dans une histoire d'amour à l'eau de rose. On se rend vite compte de son erreur. Albert Cohen crée avec Ariane et Solal son propre mythe littéraire, au même rang que Roméo et Juliette ou Tristan et Isolde : deux personnages aux caractères et aux destins extraordinaires, deux ambassadeurs de notre humanité tragique qui représentent si bien nos tourments universels. Ce livre est l'anti-Anna Karénine par excellence : il nous prend au piège en nous rendant complices de la passion sublime des amants, puis témoins impuissants de leur déchéance.

Le style d'Albert Cohen est un repoussoir pour certains, qui n'y trouveront sans doute pas leur compte, et l'auront compris dès les premiers chapitres. Les autres seront émerveillés par la description minutieuse des mouvements de l'âme, par la richesse de la langue, et surtout par l'humour, omniprésent au point de nous faire rire aux éclats : le chapitre décrivant la journée de travail d'Adrien Deume est un bijou d'ironie. Ils seront d'autant plus réceptifs à la vision de la condition humaine qui traverse cette oeuvre, à ce "tragique juif" (à la manière de Romain Gary ou Philip Roth) plein de désespoir et de compassion pour des humains si peu préparés à vivre, écartelés entre leurs idéaux et la réalité de leur existence, étrangers les uns aux autres, condamnés à la résignation, drogués aux passions sublimes et inaptes au véritable amour.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?