Amazon Rachète votre article
Recevez un chèque-cadeau de EUR 5,01
Amazon Rachète cet article
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Dites-le à l'éditeur :
J'aimerais lire ce livre sur Kindle !

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Berlin Alexanderplatz: Histoire de Franz Biberkopf [Broché]

Alfred Döblin , Olivier Le Lay


Voir les offres de ces vendeurs.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 5,01
Vendez Berlin Alexanderplatz: Histoire de Franz Biberkopf contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 5,01, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Vous cherchez un livre ?

Tous nos livres
Retrouvez toutes les nouveautés en précommande dans notre boutique dédiée.

Offres spéciales et liens associés


Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Descriptions du produit

Amazon.fr

C'est l'un des chefs-d'œuvre de la littérature allemande de l'entre-deux-guerres, à l'image de Voyage au bout de la nuit. Le texte monumental de Louis Ferdinand Céline s'ouvrait sur la place de Clichy. Celui d'Alfred Döblin (publié en 1929, soit trois ans avant Voyage) s'articule autour de la place Alexander à Berlin, dans les années 1925-1930. À travers le parcours de Franz Biberkopf, sorti de prison après avoir été condamné pour le meurtre de sa maîtresse, Döblin brosse le portrait d'un certain Berlin, capitale des bas-fonds, où l'on survit grâce au crime, dans une cacophonie générale, un effrayant chaos même, où l'on est toujours rattrapé par son destin. Nourri de références bibliques et mythologiques, de collages d'extraits de journaux, d'intrusions de l'auteur, Berlin Alexanderplatz est une formidable symphonie littéraire, épique et réaliste à la fois, où la tragédie se mêle à la drôlerie populaire, le dérisoire à l'absurde. --Céline Darner --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

Revue de presse

Nouvelle traduction par Olivier Le Lay, suivie d'un texte de Rainer Werner Fassbinder.

Détails sur le produit


Vendre une version numérique de ce livre dans la boutique Kindle.

Si vous êtes un éditeur ou un auteur et que vous disposez des droits numériques sur un livre, vous pouvez vendre la version numérique du livre dans notre boutique Kindle. En savoir plus

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
29 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 chef d'oeuvre 22 août 2009
Par polar75
A sa parution en Allemagne, en 1929, Berlin Alexanderplatz s'est immédiatement imposé comme une oeuvre essentielle de la littérature germanique - jugement qui ne s'est jamais démenti, surtout depuis la remarquable adaptation télévisuelle de Rainer Werner Fassbinder. En France, on ne perçoit pas suffisamment l'importance du chef-d'oeuvre d'Alfred Döblin, en raison, notamment, d'une traduction - de 1933 - incomplète et trop sage. La nouvelle version, d'Olivier Le Lay, tombe à point pour réhabiliter la descente aux enfers du taciturne Franz Biberkopf.

Cet «ex-cimentier et débardeur» a purgé une peine de prison pour avoir violemment assassiné sa compagne. Tout juste sorti des geôles de Tegel, cet homme meurtri est décidé à rentrer dans le rang. Mais rien n'est moins évident dans une Allemagne des années 1920 affaiblie par la crise, où l'on croise à tous les coins de rue des individus aussi peu fréquentables que Reinhold, petit voyou avec lequel Franz va pactiser. Cambriolages, prostitution, larcins en tous genres, meurtres et déboires sexuels sont au coeur de Berlin Alexanderplatz, gigantesque poème de la déchéance et de la ville - un peu à la manière d'Ulysse, de Joyce.

A la lecture de la présente traduction, on pense aussi étrangement à Céline (médecin, comme Döblin!), à Calaferte ou aux prosateurs de la Beat Generation.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?