undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle cliquez_ici Jeux Vidéo
Berlin, les offensives géantes de l'Armée Rouge : Vistule... et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus
  • Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Berlin a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par monde_de_kamelia
État: D'occasion: Comme neuf
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 3 images

Berlin Broché – 3 décembre 2009


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 29,00
EUR 29,00 EUR 18,90

Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés Concours | Rentrée Kindle des auteurs indés


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Berlin + Koursk : Les quarante jours qui ont ruiné la Wehrmacht (5 juillet-20 août 1943) + Stalingrad - la Bataille au Bord du Gouffre
Prix pour les trois: EUR 87,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Dans ce livre, Jean Lopez décrit et analyse en détail les offensives géantes menées par l'Armée rouge en 1945 : l'Opération Vistule-Oder, la conquête de la Prusse-Orientale, de la Poméranie, de Dantzig et de la Silésie, puis la dernière change, de l'Oder vers l'Elbe en passant par Berlin. Au moins deux éléments nouveaux apparaissent. D'une part, la Wehrmacht n'est pas aussi diminuée qu'on l'a dit : les combats sont acharnés comme jamais et, quasiment jusqu'au bout, vagissent ales unités nouvelles. D'autre part, la performance des Soviétiques, entre Vistule et Odet; égale par ses qualités techniques et organisationnelles celle réalisée par les Allemands durant l'été 1941. L'intérêt majeur de ce livre réside en ce que, pour la première fais en français, l'art opératif soviétique est expliqué de façon accessible, son application exposée concrètement dans la conception et le déroulement des batailles, que l'on suit à l'aide de 55 cartes et schémas. Ce Berlin est indispensable à qui veut comprendre pourquoi et comment les inventions doctrinales de l'Armée rouge serviront a revivifier la pensée militaire occidentale, des années 1980 à nos jouas. Aux amateurs d'histoire-bataille, il offre une plongée au coeur d'un des plus grands déchaînements de violence de toute l'histoire humaine, de la prise apocalyptique de Königsberg aux furieux assauts sur l'Oder; du sanglant chaudron de Halbe aux combats de rues dans la capitale du Reich. D'étonnants épisodes militaires, comme l'anabase du XXIVe Panzerkorps, l'offensive allemande vers Lauban ou l'opération Sonnenwende, sont aussi exposés pour la première fois en français avec ce degré de détail.

Biographie de l'auteur

Jean Lopez s'impose aujourd'hui comme un des meilleurs spécialistes français du conflit germano-soviétique, qu'il revisite en tenant compte des dernières recherches menées aux Etats-Unis, en Allemagne et en Russie.



Détails sur le produit

  • Broché: 672 pages
  • Editeur : Economica (3 décembre 2009)
  • Collection : Campagnes & stratégies
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2717857834
  • ISBN-13: 978-2717857832
  • Dimensions du produit: 24 x 3,5 x 15,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 122.240 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Daniel Di Salvo le 1 août 2010
Format: Broché
Le récit est très précis sans être assommant, intelligent mais sans érudition académique, et en même temps, tout en s'avérant un ouvrage de profonde doctrine, capable de garder l'élan d'une lecture vive et stimulante. Une révélation de longue haleine critique des limites de la pensée militaire allemande (tellement souvent exaltée) et, en revanche, de l'ampleur de la réflexion stratégique soviétique, jusqu'à présent négligée et méprisée (pour des raisons politiques évidentes) à l'ouest. Une pure merveille. Voulez-vous à tout prix un bémol ? Voilà donc, il n'y a pas de photo, mais c'est vraiment tout. Chapeau, M. Lopez, mais surtout merci.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
49 internautes sur 51 ont trouvé ce commentaire utile  Par Andrea Voller le 16 décembre 2009
Format: Broché
Ayant dévoré les précédents ouvrages du même auteur, je me suis jeté sur ce Berlin quelque peu intimidant avec ses 650 pages et dizaines de cartes et schémas. Ceux qui s'attendent à une description des combats de rues dans Berlin en seront pour leurs frais. En fait, le livre traite des campagnes de l'Armée rouge de l'hiver et du printemps 1945. Premier point, on y trouve une incroyable masse d'infos sur des batailles assez peu souvent abordées : Vistule-Oder, Silésie, Prusse-Orientale, Königsberg, Poméranie, etc. C'est écrit de façon très vivante et, comme toujours chez cet auteur, c'est placé dans une perspective stratégique générale. A noter des infos nouvelles sur les dernières contre-attaques de la Wehrmacht, à Lauban (je connaissais), devant Elbing (l'étonnante affaire du général Hossbach), en Silésie. Du point de vue strictement bataille, il y a deux morceaux de bravoure : le chaudron mobile du 24e Corps blindé du général Nehring (c'est l'anabase de Xénophon, en plus fou) et l'ultime offensive dans la vallée inondée de l'Oder qu'on suit littéralement jour par jour et kilomètre par kilomètre. Personnellement, je reste confondu par la résistance de la Wehrmacht. Mais là où ce livre innove véritablement, c'est dans l'exposé sur quelque chose de totalement nouveau pour moi, l'art opératif soviétique. Je n'ai pas tout compris (il faut relire au moins une fois) mais, en gros, les Soviets ont inventé un échelon intermédiaire entre tactique et stratégie et, d'après J.Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Le lecteur le 21 avril 2011
Format: Broché
Le nouveau pavé de Jean Lopez est à la hauteur des précédents: d'une clarté et d'un sérieux irréprochables. On n'en regrettera pas la lecture.

La structure! avant tout. Je le répète après chaque lecture, mais ce qui différencie ce texte tient à la rigueur et à la structure. Comme dans son Stalingrad, Lopez détaille les forces en présence, le renseignement, les dirigeants, puis se consacre aux fronts un par un - au lieu de suivre la chronologie jour après jour. On découvre d'abord l'ensemble des avancées de Joukov et Koniev en Pologne; seulement après en vient-on à parler de l'opération de Prusse Orientale lancée 2 jours plus tard. Ce choix apporte une clarté incomparable au texte, permettant au lecteur, qui a découvert les risques, limites ou opportunités du premier front, de comprendre exactement les enjeux du second.

Et la rigueur dans l'analyse! Non seulement Lopez parcourt-il point à point les aspects économiques, politiques, organisationnels et de renseignement, mais il laisse volontiers tomber la démonstration déductive - celle du théorème de mathématique - pour l'approche inductive. Joukov pouvait-il foncer sur Berlin directement après avoir atteint l'Oder en Février 45 ? Non, répond Lopez : il n'en a plus la puissance car sa logistique l'a lâché ; ses troupes sont en train de piller la région et ont perdu leur discipline; la Luftwaffe se concentre à l'est et obtient la supériorité sur les pointes russes, les aérodromes de la VVS étant encore trop loin à l'est. Contestez un des 3 arguments : les 2 autres suffisent à soutenir la conclusion.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par frgo le 24 janvier 2012
Format: Broché Achat vérifié
Bien que passionné par l'histoire militaire, je ne suis pas un habitué de ces livres si poussé (dans le genre je n'ai lu que "le mythe de la guerre éclair" de Karl-Heinz Frieser). Mais il faut reconnaître que le livre est quant même facilement accessible

Le livre commence par une introduction sur un "fait divers" (selon hélas les habitudes du front de l'Est) : le massacre commis par l'armée rouge sur les habitants du premier village du Reich à proprement parlé, qu'ils ont pris pendant quelques heures en septembre 1944. La découverte de se massacre qui sera diffusé par l'aimable docteur Goebbels, aidera a animé la soif de résistance du peuple allemand qui comprend que les Ivan sont emplis de haines et de soifs de vengeance (mais l'auteur montre bien que ces deux sentiments ne suffisent pas à expliquer le comportement d'une partie de la troupe soviétique et il en cherche les causes dans le fonctionnement même de la société totalitaire soviétique qui tendrait à criminaliser l'individu)

passer cette introduction, le livre se divise en deux grosse partie :

-la première présente l'état des deux puissance qui s'affrontent en janvier 1945. D'abord une armée allemande qui bien qu'ayant subie de lourdes défaite reste un formidable adversaire qui, comme l'URSS de 1941, monte des armées à la va vite pour combler les trous. Le matériel, l'état moral est présenté de façon assez détaillé.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?