Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Berlin
 
Agrandissez cette image
 

Berlin

11 juin 2007 | Format : MP3

EUR 7,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:24
30
2
3:38
30
3
4:36
30
4
3:57
30
5
3:43
30
6
5:10
30
7
4:13
30
8
7:50
30
9
5:51
30
10
6:56

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 1 juin 2007
  • Date de sortie: 1 juin 2007
  • Label: Sony BMG Music Entertainment
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 49:18
  • Genres:
  • ASIN: B0026UGYUM
  • Moyenne des commentaires client : 4.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (16 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 9.439 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.6 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile  Par D. Maselli sur 8 septembre 2003
Format: CD
Bien sûr, on n'a jamais confondu Lou Reed avec la Compagnie Créole. Que le new yorkais est plus porté sur le désespoir, la rue, la poudre, le sexe hard et le nihilisme est de notoriété publique. Et tout ça est vrai. Mais ça n'a jamais été aussi frappant que sur Berlin. Avec l'aide de Bob Ezrin et d'une bande de requins de studios, Lou Reed nous raconte l'amour tragique de deux amants damnés. Un petit résumé? Ca démarre par des souvenirs amères de Jim se rememorant un moment heureux avec Caroline (Berlin, piano-bar d'une tristesse abyssale). Puis la déscription de Caroline en femme discrète qui explose lorsqu'elle se met à chanter (Lady Day, une orgue biblique). Après un constat d'une indiffèrence glacée sur les opposés sociaux (Men Of Good Fortune, accords de guitares tantôt aériens, puis secs et froids), Jim se fait humilié par Caroline, mais reste profondement amoureux (Caroline Says p.I, rythme sautillant et gai) puis subit une déprime oppiacée sevère (How Do You Think It Feels, rythme lent et nonchalant, basse omniprésente). C'est alors que Caroline couvre Jim de sarcasmes une fois de trop (Oh Jim, à la limite du funk-rock). Puis une scène poignante : Caroline est psychologiquement vidée par les raclées de Jim, qui ne se gène pas pour la battre (Caroline Says pII, arpèges de guitare boulversantes). Les choses s'assombrissent encore plus lorsque les services sociaux retirent la garde de ses enfants à Caroline, alors que Jim s'en réjouis plutôt (The Kids, guitare et basse parfaites, puis les cris déchirants des gosses).Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
26 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile  Par Dolly Parton sur 16 septembre 2003
Format: CD
Déclinant en 10 chansons inoubliables les amours lamentables de deux personnages à la dérive dans un Berlin blafard, ce disque dresse un constat glaçant des relations humaines dans un monde sans espoir. Album suicidaire aux textes extraordinairement laconiques et violents, jouant de la litote meurtrière comme nulle part ailleurs, Berlin n'a jamais connu le succès qu'il méritait. La beauté maladive de ses orchestrations, la débacle de son chant, l'ambiance paroxystique baignant enfin les dernières plages en font une des expériences auditives les plus fortes et les plus durablement fascinantes que le rock'n roll ait jamais pu engendrer.
Jusqu'à ce jour, le plus beau disque de son auteur.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile  Par DS sur 13 septembre 2004
Format: CD
C'est en 73 que Lou Reed sort ce qui deviendra son "monstre" : Berlin, 3eme album solo, ultime excroisance d'une année glam à la décadence affichée (Raw Power,Alladin Sane...), véritable péplum sonore à la gloire de la haine et du dégout.les thèmes abordés sont d'une gaietés confondante : suicide,drogue,desastre amoureux et haine froide.Pour illustrer ce charmant tableau, le producteur Bob Ezrin(qui plus tard produira The Wall) est convié, emmenant avec lui les musiciens/vandales d'Alice Cooper, comme par l'odeur de souffre alléchés.Tout ce petit monde s'applique durant des mois en studio pour créer un son immense, écrasant du fond duquel surgit la voix blasée et fétide du grand méchant Lou.Un lou qui ressemblait plus à un raton-laveur à l'époque à cause de son maquillage gothique... Mais rien de tout cela dans ce disque.à vrai dire il se doit d'être écouté sans tenir compte de la pochette(différente de celle souhaitée par Reed),ni des courants musicaux(pas de glam ici).Il faut se retrouver seul face à cette production inimitable(appelée "cinema mental" par Ezrin),cette vision de la vie cauchemardeque(à un tel point qu'on frôle le burlesque quelquefois),et surtout cette histoire terrible : la déchéance de Jim et Caroline,deux junkies en perdition,dans un Berlin baroque et cruel.Non,reed ne s'est pas inspiré de Ziggy Stardust pour son histoire.Et pour une fois,le caméléon rouquin a préféré ne pas suivre Lou Reed dans une entreprise aussi périlleuse...Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par Rock'n Livres sur 21 janvier 2011
Format: CD
« Berlin », troisième album solo de Lou Reed paru en 1973, ne fut pas un immense succès lors de sa sortie. La noirceur des textes et la tristesse de l'album, dans un style rock sombre et mélancolique, déroutèrent certainement les « critiques rock »... Pourtant, avec le temps, l'album est devenu culte et « Berlin » reste l'album référence de Lou Reed.

Pour ma part, « Berlin » reste également l'un de mes préférés (du moins pour les albums studio). C'est celui-ci que j'écoute le plus volontiers, le plus souvent, et au final, j'y entends presque que des tubes : Lady Day, Caroline Says, How Do You Think It Feels, Oh Jim...

« Berlin » raconte l'histoire d'un couple, Jim et Caroline, à travers la drogue, la violence conjugale, la prostitution, le masochisme, la maltraitance d'enfants et le suicide. « Berlin » met à nu le désespoir de l'incommunicabilité en amour.

Un album concept, en somme. Et moi, j'adore les albums concepts, ceux qui racontent une histoire (peu importe l'histoire, d'ailleurs). Ce que j'aime dans ces albums concepts, c'est l'unicité qui s'y dégage ; le fait que pendant un album, notre esprit est happé par cette musique et cette histoire et qu'il ne s'en dégage plus jusqu'à la note finale. Voilà ma définition d'un bon album concept. Et « Berlin » en est un excellent. L'album studio de Lou Reed qu'il faut avoir absolument chez soi.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique