Bernard Haitink


Bernard Haitink : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 310
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Bernard Haitink
Fourni par l'artiste ou son représentant

Biographie

Bernard Haitink est né le 4 mai 1929 à Amsterdam.
Violoniste de formation, il découvre en 1954 la direction d'orchestre aux côtés du maître Ferdinand Leitner.
L'année suivante, il obtient son premier poste à la radio Néerlandaise avant de prendre la direction de l'Orchestre Philharmonique de Radio Netherlands en 1957.
Très vite, il intègre le Concertgebouw d'Amsterdam en remplaçant Carlo Maria Giulini. Le 1er septembre 1959, le chef principal Eduard Van Beinum meurt. Bernard Haitink et Eugen Jochum remplacent le chef disparu. En 1963, Bernard Haitink occupe seul le poste de chef ... Lire la suite

Bernard Haitink est né le 4 mai 1929 à Amsterdam.
Violoniste de formation, il découvre en 1954 la direction d'orchestre aux côtés du maître Ferdinand Leitner.
L'année suivante, il obtient son premier poste à la radio Néerlandaise avant de prendre la direction de l'Orchestre Philharmonique de Radio Netherlands en 1957.
Très vite, il intègre le Concertgebouw d'Amsterdam en remplaçant Carlo Maria Giulini. Le 1er septembre 1959, le chef principal Eduard Van Beinum meurt. Bernard Haitink et Eugen Jochum remplacent le chef disparu. En 1963, Bernard Haitink occupe seul le poste de chef principal du Concertgebouw d'Amsterdam jusqu'en 1988. Il enregistre les symphonies de Bruckner chez Philips, Bruckner : Symphonies Nos.1 & 9 - Te Deum , Bruckner : Symphonies Nos.6 & 7, Bruckner : Symphonies Nos.4 & 5 .

En 1963 toujours, il est chef invité du LPO, London Philharmonic Orchestra.
Pendant cette collaboration, il enregistre pour Decca, Philips et EMI Classics.

Sa route croise celle du pianiste Alfred Brendel qu'il retrouve entre autre sur le Piano Concerto No. 5  de Beethoven et sur le Brahms : Complete Concertos & Ouvertures également chez Philips, réédité chez Decca en 2010 sous le nom Brahms : Complete Symphonies and Concertos .

Au début des années 80, il se distingue lors d'un conflit avec le gouvernement. Il pose sa démission pour protester contre la suppression des subventions. La réputation du chef fait plier le gouvernement.

En 1988, il prend la direction du Royal Opera House au Covent GArden à Londres. Il garde se poste jusqu'en 2002. En 1990, il enregistre pour EMI Richard Strauss : Der Rosenkavalier avec les sopranos Dame Kiri Te Kanawa et Barbara Hendricks.

En 1992, il enregistre avec l'orchestre de l'Opéra Covent Garden de Londres et son Choeur Britten : Peter Grimes avec la soprano Felicty Lott et le baryton Thomas Allen. Bernard Haitink partage sa carrière entre la direction symphonique et la direction d'opéra.

En 2006, c'est avec l'autre orchestre londonien, le LSO, que le chef enregistre l'intégrale des symphonies de Beethoven. La même année, il devient jusqu'en 2010 le chef principal du Chicago Symphony Orchestra. En 2009, pour ses 80 ans, Decca édite un recueil.

En 2006, Bernard Haitink fête ses 50 ans d'activité au Concertgebouw d'Amsterdam. Même si le chef n'a plus de poste officiel dans l'orchestre, il reste très attaché à cette institution. Il crée donc la Bernard Haitink Foundation, dédiée au financement des jeunes talents du classique.

En janvier 2010, Bernard Haitink dirige l'orchestre de chambre d'Europe à la salle Pleyel. Au menu quatre symphonies de Beethoven réparties sur deux jours. Une transmission du savoir entre de vifs jeunes musiciens et un chef de 82 ans. Le 18 juin 2011, toujours salle Pleyel, Bernard Haitink dirige le London Symphony Orchestra. Il est accompagné par le pianiste Murray Perahia avec au programme un concerto pour piano de Schumann et la Bruckner : Symphonie No. 4. Copyright 2014 Music Story Frédéric Neff

Bernard Haitink est né le 4 mai 1929 à Amsterdam.
Violoniste de formation, il découvre en 1954 la direction d'orchestre aux côtés du maître Ferdinand Leitner.
L'année suivante, il obtient son premier poste à la radio Néerlandaise avant de prendre la direction de l'Orchestre Philharmonique de Radio Netherlands en 1957.
Très vite, il intègre le Concertgebouw d'Amsterdam en remplaçant Carlo Maria Giulini. Le 1er septembre 1959, le chef principal Eduard Van Beinum meurt. Bernard Haitink et Eugen Jochum remplacent le chef disparu. En 1963, Bernard Haitink occupe seul le poste de chef principal du Concertgebouw d'Amsterdam jusqu'en 1988. Il enregistre les symphonies de Bruckner chez Philips, Bruckner : Symphonies Nos.1 & 9 - Te Deum , Bruckner : Symphonies Nos.6 & 7, Bruckner : Symphonies Nos.4 & 5 .

En 1963 toujours, il est chef invité du LPO, London Philharmonic Orchestra.
Pendant cette collaboration, il enregistre pour Decca, Philips et EMI Classics.

Sa route croise celle du pianiste Alfred Brendel qu'il retrouve entre autre sur le Piano Concerto No. 5  de Beethoven et sur le Brahms : Complete Concertos & Ouvertures également chez Philips, réédité chez Decca en 2010 sous le nom Brahms : Complete Symphonies and Concertos .

Au début des années 80, il se distingue lors d'un conflit avec le gouvernement. Il pose sa démission pour protester contre la suppression des subventions. La réputation du chef fait plier le gouvernement.

En 1988, il prend la direction du Royal Opera House au Covent GArden à Londres. Il garde se poste jusqu'en 2002. En 1990, il enregistre pour EMI Richard Strauss : Der Rosenkavalier avec les sopranos Dame Kiri Te Kanawa et Barbara Hendricks.

En 1992, il enregistre avec l'orchestre de l'Opéra Covent Garden de Londres et son Choeur Britten : Peter Grimes avec la soprano Felicty Lott et le baryton Thomas Allen. Bernard Haitink partage sa carrière entre la direction symphonique et la direction d'opéra.

En 2006, c'est avec l'autre orchestre londonien, le LSO, que le chef enregistre l'intégrale des symphonies de Beethoven. La même année, il devient jusqu'en 2010 le chef principal du Chicago Symphony Orchestra. En 2009, pour ses 80 ans, Decca édite un recueil.

En 2006, Bernard Haitink fête ses 50 ans d'activité au Concertgebouw d'Amsterdam. Même si le chef n'a plus de poste officiel dans l'orchestre, il reste très attaché à cette institution. Il crée donc la Bernard Haitink Foundation, dédiée au financement des jeunes talents du classique.

En janvier 2010, Bernard Haitink dirige l'orchestre de chambre d'Europe à la salle Pleyel. Au menu quatre symphonies de Beethoven réparties sur deux jours. Une transmission du savoir entre de vifs jeunes musiciens et un chef de 82 ans. Le 18 juin 2011, toujours salle Pleyel, Bernard Haitink dirige le London Symphony Orchestra. Il est accompagné par le pianiste Murray Perahia avec au programme un concerto pour piano de Schumann et la Bruckner : Symphonie No. 4. Copyright 2014 Music Story Frédéric Neff

Bernard Haitink est né le 4 mai 1929 à Amsterdam.
Violoniste de formation, il découvre en 1954 la direction d'orchestre aux côtés du maître Ferdinand Leitner.
L'année suivante, il obtient son premier poste à la radio Néerlandaise avant de prendre la direction de l'Orchestre Philharmonique de Radio Netherlands en 1957.
Très vite, il intègre le Concertgebouw d'Amsterdam en remplaçant Carlo Maria Giulini. Le 1er septembre 1959, le chef principal Eduard Van Beinum meurt. Bernard Haitink et Eugen Jochum remplacent le chef disparu. En 1963, Bernard Haitink occupe seul le poste de chef principal du Concertgebouw d'Amsterdam jusqu'en 1988. Il enregistre les symphonies de Bruckner chez Philips, Bruckner : Symphonies Nos.1 & 9 - Te Deum , Bruckner : Symphonies Nos.6 & 7, Bruckner : Symphonies Nos.4 & 5 .

En 1963 toujours, il est chef invité du LPO, London Philharmonic Orchestra.
Pendant cette collaboration, il enregistre pour Decca, Philips et EMI Classics.

Sa route croise celle du pianiste Alfred Brendel qu'il retrouve entre autre sur le Piano Concerto No. 5  de Beethoven et sur le Brahms : Complete Concertos & Ouvertures également chez Philips, réédité chez Decca en 2010 sous le nom Brahms : Complete Symphonies and Concertos .

Au début des années 80, il se distingue lors d'un conflit avec le gouvernement. Il pose sa démission pour protester contre la suppression des subventions. La réputation du chef fait plier le gouvernement.

En 1988, il prend la direction du Royal Opera House au Covent GArden à Londres. Il garde se poste jusqu'en 2002. En 1990, il enregistre pour EMI Richard Strauss : Der Rosenkavalier avec les sopranos Dame Kiri Te Kanawa et Barbara Hendricks.

En 1992, il enregistre avec l'orchestre de l'Opéra Covent Garden de Londres et son Choeur Britten : Peter Grimes avec la soprano Felicty Lott et le baryton Thomas Allen. Bernard Haitink partage sa carrière entre la direction symphonique et la direction d'opéra.

En 2006, c'est avec l'autre orchestre londonien, le LSO, que le chef enregistre l'intégrale des symphonies de Beethoven. La même année, il devient jusqu'en 2010 le chef principal du Chicago Symphony Orchestra. En 2009, pour ses 80 ans, Decca édite un recueil.

En 2006, Bernard Haitink fête ses 50 ans d'activité au Concertgebouw d'Amsterdam. Même si le chef n'a plus de poste officiel dans l'orchestre, il reste très attaché à cette institution. Il crée donc la Bernard Haitink Foundation, dédiée au financement des jeunes talents du classique.

En janvier 2010, Bernard Haitink dirige l'orchestre de chambre d'Europe à la salle Pleyel. Au menu quatre symphonies de Beethoven réparties sur deux jours. Une transmission du savoir entre de vifs jeunes musiciens et un chef de 82 ans. Le 18 juin 2011, toujours salle Pleyel, Bernard Haitink dirige le London Symphony Orchestra. Il est accompagné par le pianiste Murray Perahia avec au programme un concerto pour piano de Schumann et la Bruckner : Symphonie No. 4. Copyright 2014 Music Story Frédéric Neff


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page