• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Bidoche. L'industrie de l... a été ajouté à votre Panier
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Amazon - Offres Reconditionnées vous assure la même qualité de service qu'Amazon.fr ainsi que 30 jours de retour.
Amazon rachète votre
article EUR 7,05 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir cette image

Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde Broché – 26 septembre 2009


Voir les 2 formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 23,00
EUR 19,00 EUR 11,04

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde + Qui a tué l'écologie ? : WWF, Greenpeace, Fondation Nicolas Hulot, France Nature Environnement en accusation + Un empoisonnement universel : comment les produits chimiques ont envahi la planète
Prix pour les trois: EUR 53,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Biographie de l'auteur

Fabrice Nicolino est journaliste. II est notamment l'auteur avec François Veillerette du best-seller Pesticides, révélations sur un scandale français.


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 7,05
Vendez Bidoche. L'industrie de la viande menace le monde contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 7,05, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit

  • Broché: 385 pages
  • Editeur : Les liens qui libèrent (26 septembre 2009)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2918597015
  • ISBN-13: 978-2918597018
  • Dimensions du produit: 22 x 2,8 x 14,5 cm
  • Moyenne des commentaires client : 4.7 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (28 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 191.198 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  • Table des matières complète
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.7 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

30 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile  Par kiukiu le 24 août 2011
Format: Broché
L'industrie de la viande nous a coupés de notre humanité. Nous considérons maintenant les animaux comme des objets et voilà pourquoi nous nous permettons d'en faire des machines, de simples "produits". Ce livre, très bien documenté remet les choses à leur place.

1/ 98% des oeufs viennent de l'industrie ce qui signifie : poules en cage, entassées, surmortalité, souffrances sans nom (les pauvres bêtes ne peuvent même pas étendre leurs ailes...)

2/ L'élevage des cochons est une ignominie : comment pouvons-nous accepter que des mammifères soient TOUTE LEUR VIE réduits à vivre sans marcher, sans pouvoir se retourner, avec pour seule issue une mort par électrocution vraiment pas indolore.

3/ Les vaches laitières souffrent de nombreuses maladies, on leur enlève leur veau au bout d'1 jour seulement (le sevrage est normalement de 9 mois !)et celui-ci sera condamné à vivre dans le noir, sans bouger parce que -paraît-il le consommateur veut de la viande blanche et non rosée (et un veau qui bouge c'est de la viande rosée).

Et je ne parlerai pas des autres conséquences terribles pour l'environnement, tout cela est très bien expliqué dans ce livre édifiant.

changeons d'habitude, ce n'est pas si difficile (et j'en parle en connaissance de cause, voilà longtemps que je me suis tournée vers un autre régime alimentaire)

Et bravo à M. Nicolino d'avoir parlé d'un sujet encore trop tabou dans notre société qui n'est pas très belle à regarder en face
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
56 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile  Par Anna Niocenn le 20 janvier 2010
Format: Broché
Cette enquête rigoureuse et très documentée menée par un journaliste sur le monde des industries agro-alimentaires est en réalité une histoire de l'agriculture française des 70 dernières années qui se dévore comme un polar. On y lit comment les paysans français ont fait le saut quantique de la petite paysannerie locale élevant ses animaux empiriquement, à l'agro-business mondialisé (industriels transformateurs, accouveurs-naisseurs, coopératives, marchands d'aliments, abattoirs) qui les a asservis en leur volant leur âme et en détruisant des milliers de petites exploitations agricoles familiales, la biodiversité, les paysages et finalement l'environnement. Les animaux comme les humains paient le plus lourd tribut à cette industrie de mort, insoutenable sur le moyen et long terme, les animaux que nous transformons en « viande » (pour qui aime les animaux, ce mot est impossible à prononcer !) ayant un très faible rendement protéinique par rapport aux terres arables dont on a besoin pour les nourrir sur une planète menacée de supeuplement. On ne pourra pas nourrir 10 milliards d'habitants en 2050 en leur servant tous les jours une ration de « viande » et le paradoxe est déjà là : des obèses dans l'hémisphère nord pendant que plus d'un milliard d'humains souffrent de sous-nutrition. Et puis un milliard 46 millions et 562 800 animaux tués dans des abattoirs contrôlés en France rien qu'en 2007, comme le dit très justement Elizabeth de Fontenay « nos sociétés sont nihilistes et empestent la mort ». Captivant et dantesque. A lire absolument.
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Coline le 3 mai 2011
Format: Poche
Ce livre est un véritable coup de gueule à l'encontre de l'élevage industriel, concentrationnaire, une véritable barbarie organisée méthodiquement pour satisfaire les carnivores occidentaux. Alors que cet "aliment" plein d'antibiotiques, d'hormones menace la santé humaine, détruit les forêt tropicales. Et contrairement à ce que l'on voudrait nous faire croire, va aggraver la famine. Une mine de renseignements, témoignages de tout bord (éleveurs ou responsables de grandes firmes mondiales) étoffe ce livre corrosif, bravo à Fabrice Nicolino qui aura, à coup sûr, amener ou ramener, une grande partie de ses auteurs à une alimentation végétarienne.
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
49 internautes sur 52 ont trouvé ce commentaire utile  Par Damien l'Apostat le 10 novembre 2009
Format: Broché
La machine infernale de l'industrie de la viande est adroitement racontée dans ce livre génialissime. En le lisant, on comprend entre autre l'origine des problèmes de santé de l'occident. Eh oui, la viande tue et d'ailleurs tous les produits d'origine animal. Mais heureusement que le lobby de la viande est là pour nous apprendre le contraire.
Après son livre sur les pesticides, Fabrice Nicolino, nous a pondu une oeuvre (non le mot est juste)qui devrait faire tâche dans les consciences et de contribuer à un essor écologique de grande ampleur. l'équation est simple:
Viande= souffrance animale,spécisme,pollution (lisier, pets, rots), déforestation, malbouffe, épizootie, famine...
Devenir végétarien est une suite logique si on prend conscience des effets négatifs sur la planète et notre santé que produit l'élevage industriel mais bio également
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?