Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 5,19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Biophilia - Édition Deluxe (3 Titres Bonus) Import


Prix : EUR 21,66 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 10 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
17 neufs à partir de EUR 9,55 5 d'occasion à partir de EUR 8,53

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Björk

Discographie

Image de l'album de Björk

Photos

Image de Björk
Visitez la Page Artiste Björk
245 albums, 21 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Biophilia - Édition Deluxe (3 Titres Bonus) + Bastards + Volta
Prix pour les trois: EUR 40,18

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (10 octobre 2011)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: Mother Records
  • ASIN : B005F908UI
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (25 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 29.239 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Moon
2. Thunderbolt
3. Crystalline
4. Cosmogony
5. Dark Matter
6. Hollow
7. Virus
8. Sacrifice
9. Mutual Core
10. Solstice
11. Hollow (Version Originale 7 Minutes - Titre Bonus)
12. Dark Matter (Version Choeur Et Orgue - Titre Bonus)
13. Nattura (Titre Bonus)

Descriptions du produit

Description du produit

Björk présente Biophilia, son ambitieux projet interdisciplinaire. Biophilia est un projet multimédia comprenant un album, des applications pour chaque titre de cet album, un nouveau site, des instruments faits mains pour une expérience live unique, des ateliers pédagogiques avec divers intervenants. Björk a collaboré avec des développeurs d'application, des scientifiques, des auteurs, des inventeurs, des musiciens et des fabricants d'instruments afin de créer une expérience multimédia visant à découvrir l'univers et ses forces physiques - et plus particulièrement celles où musique, nature et technologie se rencontrent. Ce projet longuement mûri est inspiré par les relations qui existent entre les structures musicales et les phénomènes naturels et les explore, de leur forme atomique à leur aspect cosmique. La première mondiale du show Biophilia a eu lieu le 30 juin au Campfield Market Hall dans le cadre du Festival International de Manchester où Björk était en résidence pendant trois semaines, présentant ses nouvelles chansons, les applications annexes, les instruments créés pour l'occasion et bien plus.

Critique

Ceci n’est pas un disque, nom d’une pipe, mais une collection d’applications (une dizaine, en l’occurrence, en relation directe avec chaque titre de l’album). Quatre années après l’album Volta, l’ex-petite princesse islandaise offre en effet au monde, et à l’occasion de son huitième album solo, un programme collectif multimédia en liaison avec la multinationale Apple et des fichiers de concerts, des programmes graphiques, et toutes sortes de choses qui pourraient laisser accroire à Noël en automne. Et, donc, dix chansons.
 
Enfin, plutôt une chanson et dix de ses variations, tant un « Moon » en ouverture semble poser les jalons du reste du programme : quelques instruments acoustiques aux sonorités naturelles perverties par le travail en studio - certains même créés pour l’occasion, tel le gameleste, synthèse entre gamelan (ensemble de gongs balinais) et celesta, clavier à quatre octaves - et un chœur féminin servent donc d’écrin à la chanteuse et à un organe descendu de quelques tons avec l’âge.

La dame s’avère par là même manifestement désireuse d’élaborer un folk pour troisième millénaire. Les nuances sont en effet parfaitement ténues entre les pièces proposées, à tel point que l’on finit par sursauter à des détails proches de l’insignifiant, comme le chant d’une boîte à musique ici, quelques percussions électroniques qui viennent dans leur scansion perturber les harmoniques en nappes là (« Crystalline », de loin l’un des morceaux les plus puissants de la sélection).

Mais que ce soit dans des réminiscences limpides (comment ne pas dénicher dans « Cosmogony » d’évidents parallèles avec la sublime partition de Walter Carlos pour le compte de 2001 : l'Odyssée de l'espace ?) ou des mélodies passées au filtre d’une volontaire uniformité, seulement prétextes aux mélopées de la vocaliste, force est de constater que Björk semble désormais définitivement étrangère aux canons de la consommation de masse.

Son travail dans Biophilia s’appuie essentiellement sur son sens, et son goût, de la nuance (puisque, comme elle le chante elle-même, nuance makes heat), et ne revendique nulle paillette de la facilité. Le caractère exquis des strates musicales, le contrôle harmonique absolu, l’audace et l’imprévisibilité de cette musique (« Hollow », sans doute le plus étrange du lot, débute comme Pacific 231 d’Arthur Honegger, et se poursuit dans un carrousel de l’étrange) demandera une attention soutenue de la part de l’auditeur. Et impose le diktat d’une artiste qui, sans la moindre concession, exige ici et maintenant qu’on la prenne comme elle est.

Ce qui est le moins pour Björk, inventive aujourd’hui comme hier, manifestement lancée dans un ailleurs, où l’on ne voit guère que la Nico des débuts pour la rejoindre. Austère, troublant, et lumineux.

Christian Larrède - Copyright 2015 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.9 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 11 janvier 2012
Format: CD Achat vérifié
Il va sans dire que chaque nouvel album de Björk est un évènement et que - pour tout ceux qui suivent fidèlement les travaux de l'elfique Islandaise - le concept qui a amené à son accouchement importe peu, je ne l'évoquerai donc pas ici. En effet, l'important est ailleurs : dans le monde unique que s'est créé cette enfant de la balle et dans les possédantes mélodies qui en découlent... Et - qui plus est - la facilité n'est jamais au rendez-vous ! Biophilia, son 8ème album studio à part entière, ne déroge pas à cette salutaire ligne de conduite et tire - encore et toujours plus - vers une exploration contemporaine d'une sorte de fusion où se télescopent odyssées électro-acoustiques et rêves vocaux. Forcément, ce genre d'expérimentation s'apprivoise mais, dès la première écoute, on sait qu'on tient ici une puissante évocation où l'abstraction n'est jamais très loin ni jamais trop aliénante. Et si le format chanson classique est une fois de plus délaissé pour des pièces à progressions variables, les mélodies - envoûtantes et éthérées - sont toujours de fort belle qualité et offrent aux patients mille raisons de s'émerveiller. Et si vous me demandiez vraiment - alors que je rechigne comme l'âne devant un chemin trop caillouteux - de décrire cette musique venue d'ailleurs, j'évoquerais la rencontre incongrue et néanmoins réussie de machines quasiment industrielles et un poil "bricolos" et de vocalises quasi-liturgiques mais toujours païennes. Evidemment, on doute que Björk gagne quelque nouveau fan que ce soit avec une musique aussi peu standardisée et, après tout, c'est très bien comme ça, la Björk qu'on aime est libre.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile  Par James le 19 décembre 2011
Format: CD
Un disque d'une extrême finesse. Je le trouve bien plus prenant que "Volta" ou "Medulla", même si on retrouve une approche similaire sur certains morceaux, comme "Cosmogony" par exemple, qui est selon moi le morceau le moins inspiré de "Biophilia". Je retrouve la Björk qui m'avait transcendé sur "Homogenic", toujours à l'avant-garde, et pas du tout là où on l'attend. Des morceaux décrits comme expérimentaux pour certains. Peut-être que les gens n'ont plus l'habitude d'écouter des œuvres novatrices qui font avancer la musique, au lieu de se cantonner dans des sonorités standardes rassurantes. Le premier sentiment que j'ai eu en écoutant ce disque est que ce sont des compositions complexes qui ont été gommées de tout superflu. Il serait bien dommage de passer à côté de ce magnifique album, sous prétexte que la chanteuse a choisi une démarche purement créatrice plutôt que de chercher à rentrer à nouveau dans le moule, de plus en plus étroit, de la culture pop commerciale. Car il faut bien se rendre à l'évidence, aucune radio ni télévision ne voudra de ce "Biophilia". Ce n'est pas l'artiste qu'il faut blâmer, mais bel et bien l'industrie du disque qui n'est plus du tout dans l'optique de mettre avant des œuvres capables de transcender et d'inspirer les gens, comme ce "Biophilia", qui évolue sur fond de toile noire parsemée d'étoiles.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
11 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jérôme Balaine le 20 novembre 2011
Format: CD
Oui, impressions mitigées : on retrouve bien la voix reconnaissable entre toute de Björk et les mélodies de certains morceaux sont trés accrochantes. Pourtant le contenu de l'album reste trés expérimental, voir TROP au détriment des mélodies qui se font rares. Au fil du temps les écoutes sont plus faciles, mais on est quand même loin de la qualité des albums plus accessibles (sans tomber dans le commercial) que sont Post, Homogenic, Vespertine ou même plus récemment Volta. Au moins on ne peut pas reprocher à Björk de faire dans la facilité !
Je recommande donc principalement cet album aux fans de la diva, les autres feraient mieux d'y jeter une oreille avant de se décider à l'acheter !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par R. Gaivort le 26 octobre 2011
Format: CD
Je suis tout à fait d'accord avec le commentaire de "Nico". Ce n'est pas à la première écoute, ni aux ... dix suivantes ?? que l'on peut assimilier et entrevoir la complexité d'un tel album. Fan de Bjork depuis ses débuts, je ne peux pas être totalement déçue, juste un peu perplexe à l'écoute de titres comme "Hollow". Et c'est sûr : le morceau "Mutual Core" est fabuleux. Il y a donc des pépites et des choses plus "bizarres", oscillant entre Medulla et Drawing Restraint 9. Très expérimental donc.
Ca l'est d'autant plus que Bjork a créé des instruments "chimériques", tout droit sortis de son cerveau, pour cet album, mais aussi des applications IPad...tout ça imbriqué dans une constellation (dessinée sur la pochette) dans laquelle chaque morceau est une étoile...sur un fond de symbiose nature/cristaux/humain...
Bon, j'avoue ne pas avoir tout compris la-dedans. Vous en saurez plus sur son site ou sur le net. Mais c'est Bjork, elle peut se permettre de telles créations. Et avec le temps, je le sais, j'apprécierai de plus en plus Biophillia.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?