Biréli Lagrène

Top albums (Voir les 52)


Voir les 52 albums de Biréli Lagrène

Biréli Lagrène : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 303
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Biréli Lagrène

Biographie

Biréli Lagrène étudie la guitare dès l'age de 5 ans sous la direction de son père. Inspiré à ses débuts par Django Reinhardt, il commence à improviser dans le style jazz-gitan dès l'âge de 7 ans. En 1980, il sort son premier disques Routes to Django ; on le désigne alors comme le successeur du maître. Un peu trop rapidement peut-être puisque sa carrière va prendre des orientations différentes et originales.

Talent sur la route

Il fait des tournées avec John MacLaughlin et Paco De Lucia. Séjournant souvent aux Etats-Unis, il joue à partir de 1984 avec Larry Coryell et Vic Juris. On le voit ... Lire la suite

Biréli Lagrène étudie la guitare dès l'age de 5 ans sous la direction de son père. Inspiré à ses débuts par Django Reinhardt, il commence à improviser dans le style jazz-gitan dès l'âge de 7 ans. En 1980, il sort son premier disques Routes to Django ; on le désigne alors comme le successeur du maître. Un peu trop rapidement peut-être puisque sa carrière va prendre des orientations différentes et originales.

Talent sur la route

Il fait des tournées avec John MacLaughlin et Paco De Lucia. Séjournant souvent aux Etats-Unis, il joue à partir de 1984 avec Larry Coryell et Vic Juris. On le voit collaborer avec les plus grands dans tous les styles : Stéphane Grappelli, Benny Carter, Jaco Pastorius, Pat Metheny, Victor Bailey... À partir de 1988, il joue régulièrement avec Christian Escoudé puis en duo avec Stanley Jordan. On le voit aussi dans le Big Band Lumière de Laurent Cugny.

Reconnaissances

En 1998, il forme un quartet avec André Ceccarelli, Maurice Vander et Chris Minh Doky, avant de rendre hommage à la basse, à Jaco Pastorius (instrument qu'il avait abandonné à la mort du célèbre bassiste). L'année 2000 reste une année faste pour Bireli avec le succès de son duo explosif avec Sylvain Luc (Duet paru chez Dreyfus) et surtout avec le prix du meilleur album de l'année décerné par Les Victoires de la musique pour l'album Front Page (Emarcy), en trio avec Dennis Chambers et Dominique Di Piazza.

Biréli Lagrène revient à ses première amours de jazz/world fusion à l'automne 2008 avec l'album Electric Side. En 2012, après les parutions des albums Summertime (2009), Djangologists (en collaboration, 2010) et de la compilation Best Moments, le guitariste manouche centre l'album Mouvements sur le blues joué avec Jean-Yves Jung et Frank Wolf et en partie inspiré par les harmonies de Jean-Sébastien Bach. Copyright 2014 Music Story Music Story

Biréli Lagrène étudie la guitare dès l'age de 5 ans sous la direction de son père. Inspiré à ses débuts par Django Reinhardt, il commence à improviser dans le style jazz-gitan dès l'âge de 7 ans. En 1980, il sort son premier disques Routes to Django ; on le désigne alors comme le successeur du maître. Un peu trop rapidement peut-être puisque sa carrière va prendre des orientations différentes et originales.

Talent sur la route

Il fait des tournées avec John MacLaughlin et Paco De Lucia. Séjournant souvent aux Etats-Unis, il joue à partir de 1984 avec Larry Coryell et Vic Juris. On le voit collaborer avec les plus grands dans tous les styles : Stéphane Grappelli, Benny Carter, Jaco Pastorius, Pat Metheny, Victor Bailey... À partir de 1988, il joue régulièrement avec Christian Escoudé puis en duo avec Stanley Jordan. On le voit aussi dans le Big Band Lumière de Laurent Cugny.

Reconnaissances

En 1998, il forme un quartet avec André Ceccarelli, Maurice Vander et Chris Minh Doky, avant de rendre hommage à la basse, à Jaco Pastorius (instrument qu'il avait abandonné à la mort du célèbre bassiste). L'année 2000 reste une année faste pour Bireli avec le succès de son duo explosif avec Sylvain Luc (Duet paru chez Dreyfus) et surtout avec le prix du meilleur album de l'année décerné par Les Victoires de la musique pour l'album Front Page (Emarcy), en trio avec Dennis Chambers et Dominique Di Piazza.

Biréli Lagrène revient à ses première amours de jazz/world fusion à l'automne 2008 avec l'album Electric Side. En 2012, après les parutions des albums Summertime (2009), Djangologists (en collaboration, 2010) et de la compilation Best Moments, le guitariste manouche centre l'album Mouvements sur le blues joué avec Jean-Yves Jung et Frank Wolf et en partie inspiré par les harmonies de Jean-Sébastien Bach. Copyright 2014 Music Story Music Story

Biréli Lagrène étudie la guitare dès l'age de 5 ans sous la direction de son père. Inspiré à ses débuts par Django Reinhardt, il commence à improviser dans le style jazz-gitan dès l'âge de 7 ans. En 1980, il sort son premier disques Routes to Django ; on le désigne alors comme le successeur du maître. Un peu trop rapidement peut-être puisque sa carrière va prendre des orientations différentes et originales.

Talent sur la route

Il fait des tournées avec John MacLaughlin et Paco De Lucia. Séjournant souvent aux Etats-Unis, il joue à partir de 1984 avec Larry Coryell et Vic Juris. On le voit collaborer avec les plus grands dans tous les styles : Stéphane Grappelli, Benny Carter, Jaco Pastorius, Pat Metheny, Victor Bailey... À partir de 1988, il joue régulièrement avec Christian Escoudé puis en duo avec Stanley Jordan. On le voit aussi dans le Big Band Lumière de Laurent Cugny.

Reconnaissances

En 1998, il forme un quartet avec André Ceccarelli, Maurice Vander et Chris Minh Doky, avant de rendre hommage à la basse, à Jaco Pastorius (instrument qu'il avait abandonné à la mort du célèbre bassiste). L'année 2000 reste une année faste pour Bireli avec le succès de son duo explosif avec Sylvain Luc (Duet paru chez Dreyfus) et surtout avec le prix du meilleur album de l'année décerné par Les Victoires de la musique pour l'album Front Page (Emarcy), en trio avec Dennis Chambers et Dominique Di Piazza.

Biréli Lagrène revient à ses première amours de jazz/world fusion à l'automne 2008 avec l'album Electric Side. En 2012, après les parutions des albums Summertime (2009), Djangologists (en collaboration, 2010) et de la compilation Best Moments, le guitariste manouche centre l'album Mouvements sur le blues joué avec Jean-Yves Jung et Frank Wolf et en partie inspiré par les harmonies de Jean-Sébastien Bach. Copyright 2014 Music Story Music Story


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page