• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Black Bazar a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Bon | Détails
Vendu par chapitre_libraire
État: D'occasion: Bon
Commentaire: Spécialiste du livre. Service professionnel. Expédition en 24 heures des Pays de la Loire (France) en colis suivi. Confirmation de l'expédition par mail. Suivi de commande en ligne. 200 000 clients satisfaits.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Black Bazar Poche – 4 février 2010

3.7 étoiles sur 5 15 commentaires client

Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon
Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle
"Veuillez réessayer"
Poche
"Veuillez réessayer"
EUR 7,30
EUR 7,10 EUR 2,98
Relié
"Veuillez réessayer"
EUR 8,58

Boutique Littérature Boutique Littérature


Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

  • Black Bazar
  • +
  • Verre Cassé
  • +
  • Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006
Prix total: EUR 21,10
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Parce que le derrière des femmes n'a pas de secrets pour lui, ses copains le surnomment le "fessologue". Au Jip's, le bar où il a ses habitudes, plus rien n'amuse ce dandy congolais, déprimé par un chagrin d'amour. Un jour, déambulant dans Paris, sa curiosité est attisée par une librairie bondée. Il y croisera Jean-Philippe, un écrivain haïtien venu signer ses livres, et qui va bouleverser sa vie...

Biographie de l'auteur

Alain Mabanckou, né en 1966 au Congo-Brazzaville, est professeur de littérature francophone à l'université de Californie. Il a écrit de nombreux romans, dont Mémoires de porc-épic, prix Renaudot 2006, African psycho et Verre Cassé, disponibles en Points.

Aucun appareil Kindle n'est requis. Téléchargez l'une des applis Kindle gratuites et commencez à lire les livres Kindle sur votre smartphone, tablette ou ordinateur.

  • Apple
  • Android
  • Windows Phone
  • Android

Pour obtenir l'appli gratuite, saisissez votre adresse e-mail ou numéro de téléphone mobile.




Détails sur le produit


En savoir plus sur l'auteur

Né en République du Congo en 1966, Alain Mabanckou passe son enfance dans la ville côtière de Pointe-Noire où il obtient un baccalauréat en Lettres et Philosophie avant de poursuivre des études de Droit en France.

Depuis 1993 il a publié plusieurs romans, poèmes, récits, livres de jeunesse et essais. Ses écrits sont traduits dans une quinzaine de langues.
Il a reçu de multiples distinctions littéraires, notamment le PRIX RENAUDOT en 2006 pour son roman "Mémoires de porc-épic" paru aux éditions du Seuil.
En 2010 Mabanckou a publié "DEMAIN J'AURAI VINGT ANS" (Gallimard), devenant au passage le premier auteur d'Afrique noire francophone à être publié dans "La Blanche", la collection littéraire de référence créée il y a un siècle (mai 1911) par les Editions Gallimard.

Il vit depuis 2002 aux Etats-Unis où il est Professeur de littérature à l'université de Californie-Los Angeles (UCLA).




Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.7 étoiles sur 5

Meilleurs commentaires des clients

Par Arribat TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 21 septembre 2010
Format: Poche
Comme j'ai été un des rares commentateurs sur ce site à avoir un avis négatif sur le dernier roman d'Alain Mabanckou (Demain j'aurai vingt ans) je me suis dit que je devais au moins tenter la lecture d'un autre roman de cet écrivain.
Ça démarre mal. L'auteur abuse à nouveau du pittoresque africain et finit encore par fabriquer d'inexorables clichés dont le résultat est de tuer le naturel. Mais voilà, très rapidement le ton change, le besoin de faire de l'esbroufe s'apaise et on entre dans la narration d'un quotidien à la truculence spontanée plus conforme à l'esprit africain. Peu à peu attrapé par des mots rythmés comme une musique de tam-tam on se laisse imprégner de l'atmosphère décalée de ce monde d'émigrés toujours installé les fesses entre deux chaises. Au travers de l'apparente futilité de son personnage l'auteur en profite pour porter un regard acerbe sur une Afrique toujours adolescente qui cherche encore ailleurs que chez elle des responsables à ses maux.
Ce n'est pas du Ormesson comme le dit avec une acidité inutile un commentateur de ce site, enfin j'en sais rien parce que je n'ai jamais lu Ormesson. En revanche cette deuxième lecture de Mabanckou qui ne prétend à rien d'autre que d'être Mabanckou m'a finalement séduite ne serait-ce parce qu'il nous apporte un regard d'africain transmis dans une parole inhabituelle. Un chant venu de cette Afrique parfois agaçante toujours différente et en fin de compte attachante.
En revanche je ne change pas de point de vue sur "demain j'aurai 20 ans". L'auteur n'a pas besoin de ces clichés « Y a bon Banania » pour nous convaincre.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 5 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Joachim TOP 500 COMMENTATEURS le 6 février 2009
Format: Broché
Le narrateur vient de se faire larguer et décide de se mettre à l'écriture d'un roman, et c'est ainsi qu'on le suit dans son petit monde, entre ses amis au bar du coin, l'épicier arabe qui philosophe sur la colonisation, la drague à l'africaine, des allusions permanentes aux arts avec un côté décalé délicieux, bref c'est truculent, intelligemment naïf et l'on se plait à errer en sa compagnie au sein de la communauté africaine. Frais, distrayant, qui donne à réfléchir aussi, bref un régal !
Remarque sur ce commentaire 12 sur 13 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Broché
J'ai commencé à le lire ce matin et je dois dire que j'ai du mal à le lâcher tant il est drôle. J'ai beaucoup adoré le passage sur les techniques de drague des jeunes congolais qui oublient de "tropicaliser" les lettres copiées mot pour mot du "Parfait secrétaire" ou alors le concierge qui a regardé l'émission sur le Congo dirigé par un homme au nom "barbare". Le livre est simplement écrit , drôle. Une chose est sûre c'est que vous n'aurez pas envie de décrocher...C'est lapremière fois que je lis cet auteur et je suis pressé de lire "African psycho " qui d'après une amie est terriblement drôle. Merci M. Mabanckou
1 commentaire 13 sur 15 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par HJ; Lenina TOP 1000 COMMENTATEURS le 21 février 2011
Format: Poche
Un récit désopilant orchestré par un congolais à la verve truculante qui anime pour nous le petit monde des immigrés africains à Paris dans une belle galerie de portraits hauts en couleur. On rit beaucoup des réflexions de ce roi de la Sape et de la Drague à l'Africaine. En costumes Smalto et chaussures Weston,le Fessologue, grand amateur de fesses comme son nom l'indique, nous livre sa vision de la société dans une satire où les idées reçues sont pulvérisées par le burlesque. Le récit se nourrit aussi de la culture de Mabanckou, les citations et les allusions à la littérature et à l'art sont nombreuses mais toujours très drôles.
Un seul bémol: le récit à la fin semble s'essouffler et tourner à vide. Cependant, il n'en reste pas moins une belle leçon de tolérance, décalée et efficace.
Remarque sur ce commentaire 5 sur 6 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche Achat vérifié
la politique colonialiste,le racisme au quotidien, l'insouciance et naïveté africaines traitées avec beaucoup d'humour. Beaucoup de références à la littérature, aux standards du cinéma(un peu trop, à force...).Un livre agréable à lire et à approfondir sous l'apparente légèreté.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Poche
Humoristique ET intellectuel car cet humour amène la réflexion et en découle également. Ce livre dépeint de façon très juste la société française, les références littéraires sont superbement inclues.
Un roman de qualité qui nous fait réfléchir de façon ludique.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE le 2 juin 2010
Format: Poche
Alain Mabanckou nous invite dans ce roman à plonger dans la communauté africaine des quartiers nord de Paris en compagnie d'un "fessologue", homme qui est capable de prédire le caractère des femmes en observant et en déchiffrant leur "face B", c'est-à-dire leur postérieur. Autour du narrateur, virevoltent des personnages hauts en couleur, tels l'arabe du coin, Yves l'ivoirien tout court, Monsieur Hippocrate, Roger le franco-ivoirien, Paul du Grand Congo, l'Hybride, que l'on découvre pour la plupart dans l'effervescence de leur QG, le bar le Jip's. L'auteur s'amuse et nous amuse, en se moquant de ses compatriotes, avec lesquels il n'est pas toujours tendre. Mais au-delà du comique, il dénonce les effets de la colonisation, les dictatures et régimes politiques instables d'Afrique, le racisme, les conflits entre communautés immigrées. Il joue avec ses personnages, avec ses lecteurs et avec la langue qu'il tortille, enroule et emberlificote à volonté avec une grande créativité, au risque de nous perdre un peu parfois.
1 commentaire 2 sur 3 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?