Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Black City Parade
 
Agrandissez cette image
 

Black City Parade

11 février 2013 | Format : MP3

EUR 3,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
0:50
2
5:33
3
4:47
4
7:13
5
4:56
6
6:47
7
5:07
8
6:05
9
5:19
10
5:02
11
4:04
12
5:55
13
5:53
14
4:34

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 11 février 2013
  • Date de sortie: 11 février 2013
  • Label: Arista France
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:12:05
  • Genres:
  • ASIN: B00BBV800E
  • Moyenne des commentaires client : 4.3 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (143 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 82 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.3 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

14 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile  Par Yzeux Magali on 2 mars 2013
Format: CD Achat vérifié
Fan, fan, fan... tombée dedans quand j'avais 9 ans à l'époque de l'aventurier... J'ai 40 ans et rien à changé, il y a plein de groupes dont je me suis lassée mais Indo c'est différents, ils savent se renouveler. Nicola est quelqu'un d'hyper cultivé qui nous surprend toujours à travers ses textes. Putain de groupe !!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par crew.koos COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE on 12 février 2013
Format: CD
Pour ce qui est de l'album, les choses sont claires: De Berlin à New York, de Montréal à Belfast, ce douzième album d'Indochine nous emmène aux 4 coins du monde, un monde qui, comme souvent avec le groupe, couleur noir sang. Pourtant, d'après Nicola Sirkis il s'agit de l'album «le plus optimiste» du groupe. Ce qui frappe dès la première écoute, c'est la production, proprement décoiffante, on s'en prend vraiment plein les oreilles, ce qui est plutôt bienvenu quand on sait que les guitares, particulièrement présentes sur l'album, plombent de riffs bien trouvés, la new-wave du groupe.

Les refrains, calibrés pour être repris en choeur lors des concerts, gagnent encore en puissance, et c'est spécialement vrai sur «Le fond de l’air est rouge» (souvenir du printemps érable et des manifestations étudiantes au Québec en 2012). Toujours en parfait accord avec l'actualité du moment, et en prise directe avec les questions qui secouent notre société le groupe, avec "College boy", dénonce l'homophobie latente, non sans rappeler le "troisième sexe" auquel il faisait référence il y a déjà 25 ans de cela. Sur "Wuppertal", le groupe remercie ses fans, fidèles depuis tant d'années, contre vents et marées et tout particulièrement contre les médias qui, plus d'une fois, auront voulu enterrer le groupe. On constate à quel point cet entreprise a été un échec retentissant, tant, avec ce Black City Parade, Indochine semble plus en forme que jamais.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par manu on 21 février 2013
Format: CD Achat vérifié
Ce nouvel album est bien le meilleur du groupe depuis Danceteria,les amateurs de new wave electro pop rock
seront ravis,cet album condense le parcours d'Indochine depuis ses débuts.
Comment ne pas résiter aux merveilleux COLLEGE BOY,LE FOND DE L'AIR EST ROUGE,TRAFFIC GIRL,EUROPEANE(qui clos l'album)
Le titre éponyme est une autre grande réussite,l'entêtant single MEMORIA se dévoile après plusieur écoute,
NOUS DEMAIN pièce rock échevelée de l'album,le midtempo de THE SONATA superbe,la bombe electro BELFAST
en fera danser plus d'un,LE MESSIE (a prendre au second degré)est un bel hommage a ELI ET JACNO.
Petit Bémol pour l'insipide ANYWAY et le disc bonus qui ne sert a rien(trois bonnes Bsides).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile  Par S. annick on 26 février 2013
Format: CD Achat vérifié
nouvelle galette d'indochine ! quel groupe ! et quel album ! j'étais déjà fan depuis ma plus tendre enfance , mais là je suis encore plus fan, à posséder d'urgence !!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par Unity on 17 avril 2013
Format: CD
Mémoria m’avait laissé une bonne impression, sans plus. Une chanson dans la continuité du groupe, aucune accroche particulière, pas de formules évocatrices qui restent en tête (ce que j’aime dans leurs textes), la recette qui marche. A la première écoute de l’album, mon sentiment est le même. Je voulais une petite claque, la magie n’opère pas. J’écoute une deuxième fois, c’est encore un échec, les chansons défilent, aucune ne m’accroche. La troisième fois, je m’y suis mise à fond, sans rien faire à côté, juste avec la musique et les paroles sous les yeux, à l’affût de l’air, de la petite association de mot qui va enfin faire mouche… Mais, finalement, même les chansons qui m’entraînent un peu plus tombent dans l’oubli sitôt qu’elles s’achèvent.

Il paraît que Nicola Sirkis s’est musicalement dépassé. Le son est bon, certes, mais l’ensemble reste fade, trop vu, revu, retourné et détourné. Plus intime, plus mélancolique ? Je suis passée à côté. Les références à des films, à des auteurs ne manquent pas mais le style trop évasif, trop épuré de l’ensemble ne les honore pas. Quelle importance de citer du Sylvia Plath quand tout sonne assez vide ? Ce n’est pas en me gargarisant de comprendre tel ou tel clin d’œil que la magie opèrera, elle devrait pouvoir s’en passer aisément, comme elle le faisait avant.
J’espère voir Indochine sur cette tournée, bien sûr, mais je reste assez déçue.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
17 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Jean-Marc on 13 février 2013
Format: CD
Encore une fois avec Indo, à la 1ère écoute, on se dit "pas mal mais sans plus". A la seconde, on se dit "finalement, c'est bien" et à la 3ème, cet album se révèle excellent. Et on se projette déjà dans la tournée qu'on attend impatiemment. Et gourmands, on ira voir Indo 3 ou 4 fois. Et en 2014, à la fin de la tournée, frustrés, on va se dire "quelle chance on a eu d'aller à ces concerts, et le prochain, c'est quand ? Pour revenir à cet album, il y a déjà des petites musiques qui viennent trotter dans la tête : memoria, colllege boy, le messie et dans quelques jours, au fur et à mesure de l'apprentissage, ce sont d'autres qui prendront le relais, peut-être "thea sonata" ou "wuppertal". C'est la force d'Indo, à chaque écoute, la perception est différente, et on se surprend à chantonner une autre mélodie. Sur ce disque, seul "trashmen" détonne, mais ce sera probablement l'intro du concert. De toute façon, merci à Indo pour ces moments magiques.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique