Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 14,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Black Moses(2cds) [Import]

Isaac Hayes CD
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 14,99.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Isaac Hayes

Discographie

Image de l'album de Isaac Hayes

Photos

Image de Isaac Hayes

Biographie

Isaac Hayes voit le jour le 20 août 1942 à Covington (à une quarantaine de kilomètres au sud de Memphis, Tennessee), dans une famille de métayers. Très précocement orphelin (son père l'a abandonné dès le décès de sa mère, alors qu'il n'est âgé que de dix-huit mois), sa sœur ... Plus de détails sur la Page Artiste Isaac Hayes

Visitez la Page Artiste Isaac Hayes
66 albums, 3 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (8 novembre 1999)
  • Nombre de disques: 2
  • Format : Import
  • Label: Sba
  • ASIN : B000000ZMS
  • Autres éditions : CD  |  Cassette  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (6 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 286.105 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         


Disque 1 :

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Never Can Say Goodbye (Album Version) 5:07EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. (They Long To Be) Close To You (Album Version) 9:00EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Nothing Takes The Place Of You (Album Version) 5:27EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Man's Temptation (Album Version) 5:01EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Part-Time Love (Album Version) 8:29EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Medley: Ike's Rap IV/A Brand New Me (Album Version) 9:39EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. Going In Circles (Album Version) 7:01EUR 1,29  Acheter le titre 


Disque 2 :

Echantillons
Titre Durée Prix
Écouter  1. Never Gonna Give You Up (Album Version) 5:45EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Medley: Ike's Rap II/Help Me Love (Album Version) 7:28EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  3. Need To Belong To Someone 5:14EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Good Love 5:16EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Medley: Ike's Rap III/Your Love Is So Doggone (Album Version) 9:15EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. For The Good Times 5:21EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  7. I'll Never Fall In Love Again (Album Version) 4:55EUR 1,29  Acheter le titre 


Descriptions du produit

Critique

Black Moses est un disque d’arrangeur. Et de petit malin mégalomane, aussi. Pour ce qui est de la deuxième étiquette, convenons que Hayes a parfaitement su s’imposer comme le personnage emblématique, l’icône, que la communauté afro-américaine appelait de ses vœux. S’il faut pour cela se vêtir d’une djellaba à rayures (et les lunettes de soleil sont du plus bel effet dans l’ensemble), le prix à payer s’avère dérisoire.

En ce qui concerne l’aspect musical, notre client est une bête, incontestablement. Qu’il revisite Burt Bacharach (chez lui une habitude), le « Need to Belong to Someone » de Curtis Mayfield, ou un refrain de Kris Kristofferson, que nous explique t’il ? Que country, pop, ou soul, nulle étiquette n’a d’importance : ce sont Hayes, ses draperies et soieries (cordes, cuivres, et claviers, à la fois présentes, épaisses, et en suspension), qui priment.

Et tous les facteurs sont ici réunis pour offrir un grand disque : un chant en permanence en prélude d’orgasme (et, comme si cela ne suffisait pas, Isaac s’offre des chœurs féminins, les Hot Buttered Soul Unlimited), un sens du chanté-parlé qui génèrera toute une génération de rappers, la stratification des différents pupitres (le batteur Willie Hall s’avère alors le métronome le plus soyeux de la planète), dans une science après laquelle s’évertueront à courir tous les suiveurs du Maître, durant les années 70.

Le tout reste habile, et plus que cela, inventif, et plus que cela, fondamental. Entraîné par le hit single « Never Can Say Goodbye », l’album atteindra le sommet des classements de musique noire (et la cinquième position des charts pop). Et Moïse, quant à lui, se verra gratifié d’un Grammy Award de la meilleure performance instrumentale pop de l’année. De quoi marcher sur l’eau.



Christian Larrède - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Isaac Hayes à son sommet 19 août 2008
Par Marco
Format:CD|Achat vérifié
L'un des albums incontournables de l'empereur de la soul qui vient de nous quitter, sans avoir reçu un hommage à la hauteur de son immense talent. Ici dans sa version intégrale en 2 CD (la plupart des versions vendues en France sont tronquées pour tenir sur un seul CD, attention !)
Indispensable au même titre que la BO de Shaft. Mes deux autres albums préférés : Hot Buttered soul bien sûr, et le moins connu (en France) To be continued (avec sa version extraordinaire de "The look of love").
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Super love 1 décembre 2008
Par Naolin
Format:CD
C'est assez hallucinant de voir que cet album n'a pas pris une ride. C'est absolument super love, une music hyper chaleureuse et sexy, les jeunes en particulier si vous n'arrivez pas à retourner votre copine avec une telle musique un brin tamisée, alors j'y comprends plus rien. C'est le top. J'ai fait écouté cet album à des 20/30, ils n'en revenaient pas que ce soit pas plus connu.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 le saint graal, une voie prophétique pour la soul! 25 septembre 2011
Format:CD
Le Moise de la soul, voit le jour en 1942 à Covington dans le Tennessee, prématurément orphelin, il est recueilli par ses grands parents. Se découvrant des capacités de créateur sonore, il débute par le chant, puis découvre en autodidacte d'abord le piano, l'orgue, puis le saxo. Ses premiers pas artistiques il les fait en pleine période Doo Wop. Migrant pour Memphis, il ne tarde pas à atterrir chez les Markeys de la firme Stax, afin de souffler dans son instrument.
Jim Stewart et Estell Axton ( le nom du label St Ax allie les deux premières initiales des deux co-fondateurs) regroupent au sein de leur structure certains des meilleurs artistes noirs, alors qu'eux sont blancs. Par ce biais, il constitue l'une des premières initiative multiraciale, Isaac hayes y fait la connaissance de David Porter, puis sous le nom de Soul Children inscrit sa griffe dans certains des classiques du label.
Mais c'est après la mort de la tête d'affiche du label, Otis Redding, que le noir au crane lisse commence à graver ses chansons dans la cire, 1968 c'est le prémonitoire « presenting » qui plante le décor. Les galettes s'enchainent d'une manière régulière, sa formule reste pourtant simple: s'approprier la soul de ses ainés (Sam Cooke en tête'.), reprendre la formule usitée par les musiciens issues de la scène populaire, en ralentir au maximum le tempo, puis allonger le temps moyen du titre. En fait il renouvelle la soul en y rajoutant une once de Easy Listening, sans oublier de grossir le trait « raciale », éclaboussant de cuivres et de cordes grandiloquente l'édifice.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?