Quantité :1
Ajouter au panier
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.

Autres vendeurs sur Amazon
Vous l'avez déjà ?
Aussi disponible en MP3
Album MP3 à €8.49

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Black Rock


Prix : EUR 19,00 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
En stock.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
21 neufs à partir de EUR 10,97 1 d'occasion à partir de EUR 48,00

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Joe Bonamassa

Discographie

Image de l'album de Joe Bonamassa

Photos

Image de Joe Bonamassa

Biographie

Joe Bonamassa naît à Utica (Etat de New York) le 8 mai 1977. Il apprend la guitare dès l'âge de quatre ans et reçoit des leçons intensives. A huit ans, ce fan de Jimi Hendrix, Eric Clapton et Stevie Ray Vaughan est sur scène à accompagner B.B. King, et commence à se produire seul à douze ans.

Il forme le groupe ... Plus de détails sur la Page Artiste Joe Bonamassa

Visitez la Page Artiste Joe Bonamassa
27 albums, 17 photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Black Rock + The Ballad Of John Henry + Blues Deluxe
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (31 mai 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Provogue
  • ASIN : B0033BD2EO
  • Autres versions : CD  |  Album vinyle  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.8 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (12 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 24.784 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


1. Steal your heart away
2. I know a place
3. When the fire hits the sea
4. Quarryman's lament
5. Spanish boots
6. Bird on a wire
7. Three times a fool
8. Night life
9. Wandering earth
10. Look over yonders wall
11. Athens to athens
12. Blue and evil
13. Baby you gotta change your mind


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne 

4.8 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 12 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par D. Vincent on 13 septembre 2010
Format: CD Achat vérifié
Joe Bonamassa avait placé la barre trés haute en sortant "The ballad of John Henry".
Un an aprés, notre bonhomme nous sort un album de la même trempe.
"Black rock" mérite vraiment cinq étoiles, tout au long de l'écoute de cet opus, il n'y aucun temps mort.
Joe Bonamassa nous propose des reprises de John Hiatt ("I know a place"), Bobby Parker ("Steal your hear away"),chantées avec un grande conviction.
Mais celles de Jeff Beck ("Spanish roots") ou celle de Leonard Cohen ("Bird on a wire") constituent le sommet de cet album, non seulement elles sont fidèles aux versions originales mais Joe Bonamassa les marque de sa propre empreinte.
Notre gaillard nous prouve qu'il a un talent au niveau de l'écriture, écoutez "Quarryman's lament" , "Athens to Athens" avec ses mélodies World et arabisantes. Le blues torride "Wandering earth" et le rock trés costaud "Blue and evil",le guitariste nous délivre des riffs inventifs sur ces morceaux.
Il y a un grand moment aussi avec la participation de BB King sur la fameuse reprise "Night life" de Willie Nelson où les voix des deux compères se mélangent ainsi que leurs guitares respectives, une jam qui restera certainement dans les annales. Une marque de reconnaissance du vieux Bluesmen quand Joe faisait ses premières parties.
Tout celà est conforme à la démarche de Joe Bonamassa qui revendique ses influences et ses sources avec les morceaux traditionnels "Baby you gotta change your mind" de Blind Boy Fuller et "Three times a fool" d'Otis Rush.
Encore une fois, un album où s'exprime une large palette musicale assumée par ce jeune musicien.
Je peux vous confirmer aussi sa prestation fulgurante en première partie de ZZ Top au mois de Juillet dernier. Géant!!!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par gégé-blues TOP 500 COMMENTATEURS on 4 juin 2010
Format: CD Achat vérifié
Dernier album du guitariste américain qui, d'année en année, enrichit son blues de thèmes divers comme ici avec des sonorités exotiques dans « Athens to Athens » et « Quarryman's Lament ». Joe aime reprendre des compositions d'illustres musiciens pour les accommoder à sa sauce comme « I know a place » de John Hiatt « bird on a wire » de Léonard Cohen ou encore « spannish boots » de Jeff Beck, Rod Stewart et Ron Wood. 8 reprises sur 13 titres quand même ! et y'a même BB King qui vient donner un coup de mains au jeunot dans « night life » de Willie Nelson. Bien sur, le tout est ponctué d'envolées guitaristiques de toute beauté et je trouve que Joe Bonamassa chante de mieux en mieux. Un superbe album qui dure 53mn13 pour notre plus grand plaisir !
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile  Par Tim on 11 avril 2010
Format: CD
Mes attentes étaient plus qu'élevées sur cet album, puisque le précédent disque de Bonamassa (The Ballad of John Henry) était pour moi l'un des meilleurs, si ce n'est le meilleur disque de l'année 2009. Joe Bonamassa revient en 2010 et c'est tout aussi bien, voire mieux qu'en 2009. En effet, il continue à faire des reprises "risquées", qu'il s'approprie à la perfection ('bird on a wire' de Leonard Cohen, par exemple) et qui se mélangent très bien avec ses compositions. Le petit quelque chose qui rend ce 'Black Rock' encore meilleur, c'est une diversité des sons plus marquée que sur le disque présent. L'album a été enregistré en Grèce et il a recruté des musiciens locaux qui apportent une couleur originale sur certaines chansons (Quarryman's Lament, superbe).

La faculté qu'a Joe Bonamassa d'enrichir chacun de ses albums par rapport au précédent est assez impressionnante, car malgré tout, ça commence à faire pas mal de disques où il nous fait le coup! Vu son âge jeune âge (comparé à ses collègues bluesmen), ça promet pour la suite. Sa collaboration avec Glenn Hughes de Deep Purple et Jason Bonham, dans un groupe qui s'appelle Black Country, est à suivre de très près. Leur album devrait sortir d'ici la fin de l'année.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par christian Barral on 22 juillet 2012
Format: CD
...entre le très bon guitariste, bonne technique et tout et tout, et le guitar héroe de légende qui laisse pantois, sur le c..., comme par exemple SRV, Kenny Wayne Shepherd, Mike Welch, d'autres encore mais des plus anciens! Et ce pas, le brave Joe a encore à le franchir.
N'en déplaise à mes estimés précédents commentateurs, je n'ai pas été emballé par ce CD, bien que bon au demeurant.
Bien sûr, quelques titres sortent du lot ("Bird on a wire", "Athens to Athens"...) mais j'ai trouvé les autres finissant par devenir pesants, arrangés un peu comme un patchwork avec la partie chant trop nettement démarquée de la partie guitare (cf. "Steal your heart away"). Ça coule pas, ça achoppe... quand on n'y retrouve pas des riffs aux sonorités nettement Led Zeppeliniennes comme dans "Blue and Evil", peut-être pour ça que c'est un des meilleurs titres du CD.
Techniquement, il touche sa bille, c'est indéniable, mais il ne m'a pas ému, je n'ai pas vibré, alors qu'il suffisait au grand Jimi de quelques notes pour me mettre en transes..
Bon, comparer Joe aux idoles n'est pas trop sympa, alors comparons-le à lui-même ! Je l'ai vraiment préféré dans "Don"t Explain" par exemple, oui mais là c'est Beth Hart qui chante !
Ah oui, je ne l'avais pas encore dit : je n'aime pas trop sa façon de chanter, sa voix. Il semble chanter avec des cailloux dans la bouche... et c'est important, la voix, dans le blues-rock !
Bref je reste sur une impression mitigée, ni bique ni bouc, avec du bon et du moins bon. J'ai hésité entre 3 et 4 étoiles, j'en ai mis quatre comme j'aurais pu n'en mettre que trois.
A revisiter lors de ses futures productions.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Commentaires client les plus récents

Rechercher

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?