Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

 
 
 

Essai gratuit

Découvrez gratuitement un extrait de ce titre

Envoyer sur votre Kindle ou un autre appareil

Tout le monde peut lire les livres Kindle, même sans un appareil Kindle, grâce à l'appli Kindle GRATUITE pour les smartphones, les tablettes et les ordinateurs.
Blake et Mortimer - Tome 22 - L'Onde Septimus
 
Agrandissez cette image
 

Blake et Mortimer - Tome 22 - L'Onde Septimus [Format Kindle]

Jean Dufaux , Antoine Aubin , Étienne Schréder
2.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (114 commentaires client)

Prix éditeur - format imprimé : EUR 15,95
Prix Kindle : EUR 9,99 TTC & envoi gratuit via réseau sans fil par Amazon Whispernet
Économisez : EUR 5,96 (37%)
Le prix a été fixé par l'éditeur.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 9,99  
Cartonné EUR 15,95  

Auteurs, publiez directement sur Kindle !

KDP
Via notre service de Publication Directe sur Kindle, publiez vous-même vos livres dans la boutique Kindle d'Amazon. C'est rapide, simple et totalement gratuit.
Gratuit : téléchargez l'application Amazon pour iPhone, iPad, Android ou Windows Phone ou découvrez la nouvelle application Amazon pour Tablette Android !





Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Mortimer ne parvient pas à percer le mystère de l'onde Mega et le fonctionnement du Télécéphaloscope de Septimus lui échappe. Qu'est-ce qui peut bien provoquer toutes ces interférences ? Cela pourrait-il avoir un lien avec cet inconnu en chapeau melon qui arpente les rues de Londres en demandant après Guinea Pig ?
Jean Dufaux et Antoine Aubin, aidés d'Étienne Schréder, revisitent La Marque Jaune. Ils prolongent le mythe et signent le grand retour d'Olrik sur les quais de la Tamise.

Biographie de l'auteur

Jean Dufaux est l'auteur d‘une oeuvre importante comprenant près de 200 titres, une oeuvre originale, à l'écart des modes, plus complexe qu'il n'y paraît : "Complainte des landes perdues, Double masque, Murena, Rapaces, Djinn, Croisades, Barracuda, Sortilèges, Loup de Pluie, Le Bois des vierges, Conquistador, ..." Le monde de Jean Dufaux s'orchestre autour de quelques thèmes récurrents qui structurent ses récits : le pouvoir et la folie, la solitude et ses miroirs, les égarements du temps, les blessures du passé. Cette mosaïque immense qui ne refuse ni les jubilations du roman-feuilleton ni les ellipses cinématographiques se veut avant tout une oeuvre de plaisir, d'enchantement, au sens féerique et occulte du terme. Ces albums, vendus à des millions d'exemplaires, couronnés par de nombreux prix et récompenses, diffusés dans une douzaine de pays (Europe, Japon, Etats-Unis), elle déploient leurs charmes, se parant du graphisme des meilleurs européens et s'appuyant un art du dialogue qui épouse et repousse l'image dans un même mouvement. Parmi les nombreux prix, dont certains pour son oeuvre complète, qui qu'a reçus Jean Dufaux, citons : Le prix Calibre 38, (prix du meilleur polar) pour HAMMETT, aux éditions Glénat, en 1996. Le prix de la Société des gens de lettres pour MURENA, aux editions Dargaud, en 2007. Le prix Cheverny (meilleur roman graphique "Histoire") pour MURENA en 2011. Jean Dufaux est, par ailleurs, président du jury des prix Diagonale qui, en Belgique, récompensent chaque année des artistes de la bande dessinée. En 2009, son oeuvre est exposée lors des « Regards croisés de la bande dessinée belge » dans les musées royaux des Beaux-Arts de Belgique. Jean Dufaux a été nommé chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2009.

A venir prochainement...

Étienne Schréder est né en 1950 à Anderlecht (Belgique). Il suit une formation de criminologue et travaille pendant cinq ans dans le milieu pénitentiaire. Contraint de quitter son travail en raison d'une dépendance à l'alcool, il mène une vie de vagabondage qu'il racontera dans deux bandes dessinées publiées chez Casterman, La Couronne en papier doré et Amères Saisons. Il publie ses premières bandes dessinées en 1989 dans le mensuel (À suivre) puis décide l'année suivante de se consacrer à plein temps au dessin. Auteur d'une oeuvre personnelle, Étienne Schréder est aussi le « collaborateur graphique » de plusieurs albums, notamment Souvenirs de l'éternel présent de François Schuiten et Benoît Peeters. Quand il n'est pas installé devant sa table à dessin, il aime jouer de la guitare. Il est aussi le responsable, avec Schuiten et Peeters, de la Maison Autrique située à Bruxelles, le premier édifice construit par l'architecte Victor Horta.

Détails sur le produit

  • Format : Format Kindle
  • Taille du fichier : 76352 KB
  • Nombre de pages de l'édition imprimée : 72 pages
  • Editeur : Dargaud (6 décembre 2013)
  • Vendu par : Amazon Media EU S.à r.l.
  • Langue : Français
  • ASIN: B00GP1MOIO
  • Moyenne des commentaires client : 2.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (114 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: n°47.718 dans la Boutique Kindle (Voir le Top 100 dans la Boutique Kindle)
  •  Souhaitez-vous faire modifier les images ?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
62 internautes sur 66 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 De l'onde méga à l'onde courte 6 décembre 2013
Par Paluel Marmont TOP 500 COMMENTATEURS
Format:Cartonné
Entreprise périlleuse - plus ardue qu'inventer une intrigue inédite - que de vouloir donner une suite à "La Marque jaune" - album qui reste pour beaucoup le chef-d'œuvre d'Edgar P. Jacobs. Et pari assez loin d'être gagné, malgré quelques points positifs. Certes bon nombre des jacobsismes attendus sont au rendez-vous; pour les thèmes: machination diabolique, savants fous, descentes dans les souterrains; et pour la forme: récitatifs abondants, nombreux strips fragmentés (environ 35% du total des strips), pages à symétrie verticale (1/3 des planches). Mais la comparaison - inévitable - avec l'original amène à une sérieuse réserve: l'intrigue foisonnante, rocambolesque et en définitive incohérente, qui se résout, si on peut dire, par le recours à une entité apparemment extraterrestre, "deus ex machina" commode et étranger à l'univers de Jacobs, qui restait rationnel. On ne comprend d'ailleurs pas grand-chose aux propriétés mirobolantes de l'onde Septimus, ni à ses rapports avec la plus familière onde Mega. Si l'intrigue est moins "ligne claire" que celle de Jacobs, le dessin, lui, l'est davantage, dû à un encrage plus léger. A noter quelques cases hideuses dans les dernières pages, les images ultimes d'Olrik (On se souvient que c'est Jacobs lui-même qui posait pour Olrik, ce n'est pas sympathique de défigurer son gagne-pain.) Et de fait la qualité faiblit au fil des pages. La couleur est réaliste, mais moins dramatique que celle de Jacobs, essentiellement théâtrale. Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
33 internautes sur 35 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Laborieux ! 12 décembre 2013
Par bernardb52 TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Cartonné|Achat vérifié
Si à chaque sortie d'un nouvel opus j'en viens à espérer une nouvelle aventure de la trempe d'un SOS Meteores ou de la Marque Jaune, c'est à tort, on ne réécrit pas le passé.

Pour ce qui concerne "L'onde Septimus" J'ai attribué trois étoiles pour le dessin de Aubin particulièrement fidèle à Jacobs

Le scénario est finalement inexistant, il consiste en des références au passé, on connait la fin avant même le tiers de la BD, aucun rebondissement.

Les personnages ont mal vieilli, ou l'on regarde tristement Olrik qui a perdu toute son agressivité, Mortimer troublé par les épaules de Miss Rowana, et un Blake impuissant et peu énergique. Le texte est souvent ronflant et verbeux. Bizarrement tout semble invraisemblable. On se demande si tous les personnages ne sont pas des ectoplasmes.

Je n'ai pris aucun plaisir à lire cet album, au contraire j'ai eu la désagréable impression d'assister à un enterrement.

En définitive, il serait temps de laisser mourir en paix tous ces personnages qui ne sont plus que l'ombre de ce que j'ai aimé.

Et pourtant, je sais que je me précipiterais pour acheter le prochain, si ça pouvait être le bon, un rêve...

"Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve."
Antoine de Saint-Exupéry 7
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 bof bof 3 janvier 2014
Par BENARD
Format:Cartonné
un manque d'originalité de plus en plus flagrant dans les B et M : on va finir par se lasser de cette manie de ressortir à chaque fois des personnages issus des anciens albums (ici, le professeur Septimus). Il serait temps de viser plus haut et plus original.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Le plumage sans le ramage. 29 décembre 2013
Par David
Format:Cartonné
La première impression est bonne, avec une dessin fidèle à l'original de façon troublante, et des textes chargés et un peu ampoulés, comme les affectionnait EPJ.
L'intrigue démarre plutôt bien, avec Blake pour une fois, et non Mortimer.
Hélas, le scénario s'enlise rapidement dans des considérations complexes sur les effets des ondes du professeur Septimus, dont on découvre qu'elles ont pour origine un vaisseau extra-terrestre, qui ressemble d'ailleurs à ceux des Atlantes quittant la Terre, mais c'est certainement fortuit.
A partir de là, on n'y comprend plus grand chose, une orgie de Septimus envahit Londres, et après des débats abstrus, le vaisseau est démoli à l'explosif, et Olrik (ah oui il était là..) finit à l'asile, ou s'évade, on n'en sait plus rien....
Et voila bien la grande différence avec le travail d'EPJ, dont on ne lisait pas un album sans qu'il n'en reste aucune trace!
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Beau dessin, mais scénario....... 29 décembre 2013
Format:Cartonné
Après la lecture du "Serment des 5 Lords" qui m'avait laissé une bonne impression, j'étais impatient à l'idée de lire ce dernier B&M. La déception a été à la hauteur de mon attente. Si EP Jacobs avait l'air de créer des scénarios de SF cohérents et réalistes, ce n'est malheureusement pas le cas des auteurs de cet opus laborieux : à aucun moment, je ne me suis senti happé par l'histoire, tout semble complètement surréaliste et sans queue ni tête. J'ai beaucoup peiné à comprendre l'intrigue, et la façon dont elle se résoud. On retrouve un Olrik qui n'est plus que l'ombre de lui-même, des personnages méconnaissables... Seul le dessin sauve partiellement ce 22ème opus, et justifie les 2 étoiles que je lui attribue.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Commentaires client les plus récents
2.0 étoiles sur 5 Moyen moyen
Très moyen, je possède toute la collection, un peu déçu par le scénario... Se lit très vite comparé aux autres tomes.
Publié il y a 21 jours par martail
3.0 étoiles sur 5 mouais
Trés bonne idée que d'explorer le fabuleux sujet de la marque jaune, mais le scénario semble se détricoter au fur et à mesure, et les dessins... Lire la suite
Publié il y a 24 jours par reine des prés
5.0 étoiles sur 5 On les attend avec tant d'impatience...
et nous ne sommes jamais déçus lors de la lecture des Blake & Mortimer!
Ce tome ne fait pas exception à la règle... du grand Blake & Mortimer ...
Publié il y a 1 mois par S. Didier
3.0 étoiles sur 5 Ni bon ni mauvais.
Force est de constater que malgré tous leurs efforts, depuis la disparition d'Edgar P. Jacobs, peu de scénaristes et de dessinateurs n'ont pu élever leurs... Lire la suite
Publié il y a 2 mois par M. Florian Goujon
5.0 étoiles sur 5 Super
Bon travail le lendemain à la maison pour la lecture..
Parfait pour les amateurs de BD.
Super embalage fait par des pros.
Publié il y a 3 mois par yop
2.0 étoiles sur 5 L'écriture du texte est trop petite pour Kindle.
Il est impossible à lire, les caractères sont trop petits.
Serait il possible d'augmenter la police?
Je ne conseillerai pas les BD en Kindle.
Publié il y a 3 mois par marot marie odile
5.0 étoiles sur 5 Fan de ...
Je suis un fan de Blake & Mortimer depuis mon enfance.

Alors celui-ci est encore une fois génial. Lire la suite
Publié il y a 3 mois par Jerry Cornelius
4.0 étoiles sur 5 Blake et Mortimer
Que dire c'est comme toujours Blake et Mortimer, on ne s'en lace jamais.A chaque fois l'on retrouve l'ambiance mi 1900 mi futuriste. Lire la suite
Publié il y a 3 mois par tareau39
4.0 étoiles sur 5 Interessant
Interessant, sans plus certes. Cet album decoit les fans par son scenario. Mais contrairement aux autres albums recents j`etais ravi de retrouver cette crapule d`Olrik et la... Lire la suite
Publié il y a 4 mois par Freddy
5.0 étoiles sur 5 SUPERBE BD
Fan de Blake et Mortimer, je dois reconnaitre que j'ai été très impressionné par l'histoire et les dialogues qui sont extrêmement adultes.
Publié il y a 4 mois par LEGRAND STEPHANE
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique