undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes
Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Bleu Noir
 
Agrandissez cette image
 

Bleu Noir

29 novembre 2010 | Format : MP3

EUR 9,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 13,53 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:20
30
2
3:30
30
3
4:05
30
4
4:16
30
5
4:41
30
6
3:03
30
7
3:33
30
8
5:02
30
9
3:51
30
10
5:01
30
11
4:10
30
12
3:15
+
Digital Booklet: Bleu Noir
-
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

Commentaires en ligne

Meilleurs commentaires des clients

Format: CD Achat vérifié
Forcément quand on connais le "son" de Moby, on s'attend à retrouver sa signature... Jusque là tout va bien puisqu'il se frotte avec maestria à l'univers farmer sans le trahir, apportant même un peu plus d'ambition que boutonnat dans certains morceaux et c'est plutôt une bonne surprise.

Les compos apportées par archive agrémentent aussi très qualitativement l'ensemble avec les mystiques "Leila" et "Diabolique mon ange"

Se démarquent de la production la plupart des titres dont le très efficace "oui mais non" probablement le plus fidèle au style farmer des débuts mais avec un son magistral qui dépoussières radicalement les claviers de laurent B.
"Moi je veux" reste fidèle aux peurs névrotiques de farmer, "toi l'amour" enchante pas sa légèreté, "m'effondre" fascine, et "light me up" est une merveille par contre le refrain "bleu noir" est un peu trop dans les aigües et gâche une partie du titre.
Donc ça partait bien, mais alors pourrait-on m'expliquer la présence d'un titre aussi pourri que "Lonely lisa", que l'on croirait tout droit sorti d'un générique de dessin animé de récrée A2 ? La mauvaise blague...! Pourrait-on aussi m'expliquer ce qui a pu motiver l'enregistrement, et en deux versions svp d' "inséparables" comme si une seule ne suffisait pas ?! non mais c'est un texte écrit par quelqu'un qui est resté bloqué à la puberté ou quoi ?! et puis la musique franchement...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire 2 sur 2 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Mylène Farmer a tenté avec Bleu Noir un album impressionniste et minimaliste, où elle explore sans trop de gravité des thématiques plutôt sombres. Elle a sollicité deux techniques principalement: le flou et le collage.
Le concept semble être le suivant: une phase noire, mélancolique, succède à une phase bleue, couleur de l'apaisement, mêlé d'amour. Mais l'on passe de l'un à l'autre, le bleu se teinte de noirceur, et la mélancolie a aussi ses délices. L'un et l'autre registre sont déclinés sous différentes facettes encore.
La collaboration avec Red One perturbe, car les deux chansons qu'il a composées sont très hétérogènes vis à vis du reste: une intro punchy avec "Oui mais non", qui caricature les starlettes américaines actuelles et l'amour facile. L'humour Farmer.
Quant à "Lonely lisa", c'est un peu le pétage de plomb du milieu de l'album: adolescent plutôt qu'enfantin, avec les airs de maquette, son côté incompréhensible, le "grain de folie" d'un album pour le reste calme, mature, où l'obsession morbide ("Leila", "M'effondre") côtoie la solitude la plus profonde ("Moi je veux" et l'or pâle de ses étoiles, "Light me up", et le regret, l'amertume de devoir faire de l'être aimé un ami: "Inseparables"). Seul le sentiment amoureux ("Toi l'amour", "Bleu noir") parvient à illuminer l'âme assaillie de doutes qu'évoque cet opus représenté par une image floue de l'artiste sur la couverture.
Qui parle ?
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: Téléchargement MP3
honnêtement, on a l'impression d'écouter un album de Moby avec la voix de Mylène Farmer.
ça tombe bien j'aime bien la musique de Moby !
l'album est très agréable à écouter, les textes sont intéressants. Mais aucun titre ne sort du lot. si on ne prête pas attention à oui mais non et lonely lisa qui gâchent l'album car il ne s'accordent pas du tout avec le reste. Lonely lisa est sympa, oui mais non... plutôt non que oui !
Remarque sur ce commentaire 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD
Les deux albums studios précédents auguraient une sérieuse baisse de niveau chez Mylène Farmer. C'est donc avec moult précautions que j'ai posé ce "Bleu-Noir" sur ma platine, déjà très échaudé par la tournure Madonno-Gaga du premier single. Passé la première plage, on respire déjà mieux. L'absence de Laurent Boutonnat donne à ce disque une tournure inhabituelle, de prime abord assez hermétique mais finalement séduisante (notamment sur les titres co-signés par Moby - plus particulièrement sur "Bleu-Noir", "Toi l'Amour" et le génialissime "M'effondre"); voire hypnotisante sur les 3 titres co-signés Darius Keeler d'Archive (particulièrement "Light Me Up"). Une abomination persiste cependant avec "Lonely Lisa", chanson qu'on dirait écrite pour Alizée du temps de "Lolita", ressortie du fond d'un carton au dernier moment et qui à elle seule, dénature totalement un ensemble qui se voulait homogène. Alors, loi du marché, angoisse de louper la première place du top-singles, abus de facilité, qui saura? Ca coûte une étoile et c'est fort dommage car, mise à part l'incursion de RedOne tel l'éléphant dans le magasin de porcelaine, le reste est de bonne facture, la voix est ENFIN mise en valeur et les harmonies sont bien orchestrées...Dommage que cette parenthèse n'ait été que passagère.
Remarque sur ce commentaire 3 sur 4 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique