Bleus horizons et plus d'un million d'autres livres sont disponibles pour le Kindle d'Amazon. En savoir plus

Acheter neuf

ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
ou
en essayant gratuitement Amazon Premium pendant 30 jours. Votre inscription aura lieu lors du passage de la commande. En savoir plus.
Acheter d'occasion
D'occasion - Bon Voir les détails
Prix : EUR 8,38

ou
 
   
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 
Précommander Bleus horizons pour votre Kindle aujourd'hui.

Vous n'avez pas encore de Kindle ? Achetez-le ici ou téléchargez une application de lecture gratuite.

Bleus horizons [Broché]

Jérôme Garcin
3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
Prix : EUR 16,90 Livraison à EUR 0,01 En savoir plus.
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
Il ne reste plus que 6 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Voulez-vous le faire livrer le jeudi 28 août ? Choisissez la livraison en 1 jour ouvré sur votre bon de commande. En savoir plus.

Formats

Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Format Kindle EUR 5,99  
Broché EUR 6,20  
Broché EUR 16,90  

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Bleus horizons + L'horizon chimérique : Suivi de Les dimanches de Jean Dézert et Contes
Acheter les articles sélectionnés ensemble


Descriptions du produit

Présentation de l'éditeur

Après le révolutionnaire Hérault de Séchelles (C'était tous les jours tempête) et le capitaine Étienne Beudant (L'Écuyer mirobolant), Jérôme Garcin poursuit, avec le poète Jean de La Ville de Mirmont, tué au combat en 1914, à l'âge de vingt-huit ans, son roman historique des vies exemplaires et brisées.

Quatrième de couverture

«Le 8 septembre 1914, Jean reçut sa feuille de route. Il la baisa, la caressa, la respira. Il pleura aussi, mais de joie en lisant et relisant sa convocation. Car il était attendu, deux jours plus tard, à la caserne de Libourne où il partit avec cette ferveur que mettent les pèlerins à rejoindre Saint-Jacques-de-Compostelle, cette naïveté des enfants qui rentrent chez eux après des vacances en colonie. Le garçon que je rencontrai pour la première fois était heureux et si plein d'idéal qu'on l'eût dit inconscient du danger. Il ressemblait plus à un chevalier des croisades qu'à un soldat et attribuait à la protection de Dieu son invincibilité. Pourtant, il n'avait plus que deux mois à vivre. C'est quoi, deux mois ? Huit semaines, soixante jours, une broutille, un coup de vent, le temps d'un soupir, une éternité.» Après le révolutionnaire Hérault de Séchelles (C'était tous les jours tempête) et le capitaine Étienne Beudant (L'Écuyer mirobolant), Jérôme Garcin poursuit, avec le poète Jean de La Ville de Mirmont, tué au combat en 1914, à l'âge de vingt-huit ans, son roman historique des vies exemplaires et brisées.

Détails sur le produit

  • Broché: 224 pages
  • Editeur : Gallimard (7 février 2013)
  • Collection : Blanche
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2070130614
  • ISBN-13: 978-2070130610
  • Dimensions du produit: 20,4 x 14 x 2,2 cm
  • Moyenne des commentaires client : 3.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (7 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 164.282 en Livres (Voir les 100 premiers en Livres)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


En savoir plus sur l'auteur

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Dans ce livre (En savoir plus)
Parcourir les pages échantillon
Couverture | Copyright | Table des matières | Extrait | Quatrième de couverture
Rechercher dans ce livre:

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 L'azur! 14 février 2013
Par jean-marie lambert TOP 100 COMMENTATEURS
Format:Broché
Bleus horizons:couleur des capotes de Jean de La Ville de Mirmont et de son ami Louis Gémont,qui entreprend d'écrire le mémorial de son ami poète mort au Chemin des Dames;c'est aussi l'image de l'avenir qu'ils se voulaient et qui,pour l'un,prendra la forme de la mort au combat et pour l'autre d'un dévouement obsessionnel pour l'oeuvre de l'ami auquel il a survécu avec difficulté;il ne trouvera la paix et la mort que par la vengeance.
"Bleus horizons" est à la fois un livre sur l'exclusivité de la passion( Jean et sa mère,sa mère et Jean,Louis et Jean),et une réflexion sur le mystère et le pouvoir de la littérature (Louis n'est nommé qu'à la fin,quand il sort du rôle de "narrateur" pour assumer son isolement);les textes du jeune poëte "assassiné" ("l horizon chimérique")sont fort bien utilisés par Jérôme Garcin,qui nous donne ici l'un de ses plus beaux livres,écrit avec l'élégance simple des grands lettrés.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
2.0 étoiles sur 5 EN SOUVENIR DE LA GRANDE GUERRE 19 mai 2013
Par ides60
Format:Broché
Dès les premières pages, l'auteur m'a séduit par son style. Il met beaucoup d'âme et de sensibilité dans ses textes et son écriture coule en vous comme une eau qui désaltère. Ce fut un bonheur que ces pages d'introduction !!! quelle verve !
Hélas, le sujet devient vite lassant, car même si l'on veut comprendre l'intime fraternité qui lie deux frères de tranchées, l'un mort, l'autre blessé et survivant, on a du mal à saisir cet acharnement à vouloir faire reconnaître et éditer l'oeuvre posthume que Louis dédie à son ami resté au Chemin des Dames. Toute sa vie il ne fera que ça. Veiller à la mémoire du mort, recueillir des témoignages, des écrits, sonner aux portes des éditeurs pour faire éclater la gloire de ce jeune poëte resté au front et dont le talent lui semblait si prometteur.
Certes les pages de fin font apparaître que cette quête était une excuse pour tenter de supporter les souvenirs d'horreur. Mais il n'en reste pas moins que je n'ai pas su adhérer.
J'ai eu un véritable coup de coeur pour la forme, le style, mais un recul pour le fond. Dommage !
Peut-être lire de lui autre chose....
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
9 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Simplicité, sensibilité et élégance 1 mars 2013
Par Bibliophilette TOP 500 COMMENTATEURS VOIX VINE
Format:Broché
Jérôme Garcin écrit avec son âme et avec une rare, très rare sensibilité. C'est pour cela que ses livres, quel que soit le sujet, touchent le lecteur et résonnent en lui très longtemps. Jérôme Garcin aime ses personnages. Il les met en avant, les magnifie, les éclaire. Ainsi en est-il de Jean de la Ville de Mirmont, écrivain et poète, né à Bordeaux le 2 décembre 1886, mort pour la France au front de Verneuil, sur le Chemin des Dames, le 28 novembre 1914 que J. Garcin nous fait découvrir ou redécouvrir dans ce roman plein de pudeur et de délicatesse, qui mêle subtilement réel et imaginaire.
Mais "Bleus horizons" n'est pas seulement le portrait d'un jeune écrivain, c'est aussi l'occasion de s'interroger sur l'extraordinaire étrangeté du cours de la vie, sur les rêves de jeunesse et ce qu'ils deviennent "Nous avons dit adieu à nos rêves avant même de les réaliser.", sur l'amitié, sur le courage, sur la mémoire "Ils ont perdu en même temps le sommeil, l'appétit, le sourire et le goût des choses banales. Mais pas la mémoire, qu'ils réinventent et enjolivent pour en supporter le poids.", sur le temps qui se fige brutalement pour ceux fauchés en pleine force de l'âge ou au contraire qui s'étire indéfiniment. "[...], il n'avait plus que deux mois à vivre. C'est quoi deux mois ? Huit semaines, soixante jours, une broutille, un coup de vent, le temps d'un soupir, une éternité." "La mort détruit, mais la vie dégrade."
Un roman qui pendant un instant nous transporte ailleurs, dans d'autres temps, d'autres lieux, et nous enchante. N'est-ce-pas précisément ce que l'on attend de la littérature ?
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Frères d'armes 20 mars 2013
Par CéCédille TOP 1000 COMMENTATEURS
Format:Broché
Pendant longtemps Jean de la Ville de Mirmont fut un écrivain culte, connu d'un petit nombre d'initiés, souvent de la région bordelaise d'où il venait. En évoquant la mort et l'oeuvre de ce poète délicat et de cet écrivain aigu, Jérôme Garcin aura rendu un service signalé à la littérature si ses lecteurs se précipitent sur "Les dimanches de Jean Désert" et les poèmes de "L'horizon chimérique" qu'il cite souvent. Au passage, il auront lu une biographie très habilement romancée de l'écrivain si tôt disparu, auquel Jérôme Garcin invente un frère d'arme qui maintient son souvenir dans le culte de son œuvre. Le roman est d'un belle facture, forte et sensible, sur l'amitié, la mémoire, les guerres. Avec une chute surprenante.
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?