Quantité :1
Blue Jasmine [Blu-ray] a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,79 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par discover.store
État: D'occasion: Comme neuf
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,17
Livraison gratuite dès EUR 25,00 d'achats. Détails
Vendu par : Amazon
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Blue Jasmine [Blu-ray]
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Blue Jasmine [Blu-ray]


Prix : EUR 11,88 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 9 exemplaire(s) en stock.
Vendu par Expédition sous 24H et expédié par Amazon. Emballage cadeau disponible.
9 neufs à partir de EUR 8,21 7 d'occasion à partir de EUR 6,98

Offres spéciales et liens associés

  • Retrouvez encore plus de titres dans notre boutique Blu-ray !

  • Mises à jour de votre logiciel d'exploitation (firmware): vous rencontrez des problèmes avec votre lecteur ? Certains films ne sont pas lus correctement ? Avez-vous vérifié que le logiciel d’exploitation de votre lecteur Blu-ray est correctement mis à jour? Cliquez ici


Produits fréquemment achetés ensemble

Blue Jasmine [Blu-ray] + 9 mois ferme  (Césars® 2014 du meilleur scénario et de la meilleure actrice) [Blu-ray]
Prix pour les deux : EUR 26,87

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Détails sur le produit

  • Acteurs : Alec Baldwin, Cate Blanchett, Louis C.K., Bobby Cannavale, Andrew Dice Clay
  • Réalisateurs : Woody Allen
  • Format : Couleur, Cinémascope
  • Audio : Anglais (DTS-HD 2.0), Français (DTS-HD 2.0)
  • Audio description : Français
  • Sous-titres : Français
  • Sous-titres pour sourds et malentendants : Français
  • Région : Région B/2 (Plus d'informations sur les formats DVD/Blu-ray.)
  • Rapport de forme : 2.35:1
  • Nombre de disques : 1
  • Studio : TF1 Vidéo
  • Date de sortie du DVD : 29 janvier 2014
  • Durée : 92 minutes
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (40 commentaires client)
  • ASIN: B00FKSX5FE
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 7.980 en DVD & Blu-ray (Voir les 100 premiers en DVD & Blu-ray)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Contenu additionnel

Pas de bonus vidéo

Descriptions du produit

Descriptions du produit

Alors qu'elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d'affaire fortuné, battre sérieusement de l'aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s'installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l'ordre dans sa vie.

Synopsis

Alors qu'elle voit sa vie voler en éclat et son mariage avec Hal, un homme d'affaire fortuné, battre sérieusement de l'aile, Jasmine quitte son New York raffiné et mondain pour San Francisco et s'installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l'ordre dans sa vie.

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par nikita TOP 500 COMMENTATEURS le 9 juin 2014
Format: DVD Achat vérifié
Jasmine (Cate) est mariée à un homme d'affaires très riche (Alec Baldwin ) bien sous tous rapports en apparence , qui se révèle être un escroc (volage) de la trempe d' un Madof .Un beau jour son "monde parfait" s'écroule....Elle se retrouve confrontée à la sombre réalité,elle ne peut plus feindre de rien voir...
Veuve ,fauchée Cate "marche "à la vodka et au xanax,elle parle toute seule .Obligée de quitter New York,elle débarque alors chez sa soeur à San Fransisco,
soeur qu'elle méprise,à qui elle reproche son manque d'ambition ses amours ordinaires alors qu'elle même est tombée si bas. Elle la snobe ,l'humilie....
Cate Blanchett est sublime dans ce rôle à "contre emploi" de femme dégradée ,qui a perdu son faste matériel,mais qui est toujours empreinte de son chic naturel.Pathétique,ou à claquer elle est totalement borderline mais toujours "criante" de (sa)vérité .Elle se voit déjà décoratrice de renom avec le standing assorti à sa profession. Dans le déni total,elle est persuadée vivre un incident de parcours,que son existence se trouve dans les hautes sphères ,qu'elle pense avoir tutoyé si longtemps .Ce qu'elle oublie c'est que le bling-bling et la condescendance,ne sont en aucun cas un sésame pour jouer dans cette "cour" où elle rêve d'accéder.Elle est parfois touchante,car même horripilante il subsiste en elle une âme de pauvre petite fille... riche.Petite fille mal élevée qui a des sursauts d'humanité....d'où la dualité de son personnage...
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Semper Victor COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 10 COMMENTATEURS le 8 octobre 2013
Format: DVD Achat vérifié
Annoncé comme une Woody Allen de très grand cru, « Blue Jasmine » déçoit finalement un petit peu. Le scénario nous fait suivre « la descente aux enfers » de Jasmine (Cate Blanchett) - de son vrai prénom Jeannette - depuis l'Upper East Side et Martha's Vineyard, où elle vit gâtée par son mari Hal (Alec Baldwin), jusqu'au tout petit appartement de sa soeur Ginger (Sally Hawkins) à San Francisco, où elle trouve refuge après la révélation des malversations de Hal et sa ruine complète.

Jasmine, en proie à une dépression tenace, refuse la vérité et s'aperçoit qu'elle va rebondir en devenant décoratrice d'intérieur sur Internet et en retrouvant un mari à la hauteur de ses ambitions. Entre deux martinis et trois xanax, elle se met également en tête de sortir sa soeur du milieu où elle se complait, et des amants qui d'après Jasmine ne sont pas à sa hauteur. Woody Allen se contente, avec beaucoup d'humour, de suivre les déboires - et les boires - de Jasmine, rappelant et expliquant son passé par des flashs back parfaitement rythmés. Cate Blanchett est tout bonnement géniale dans un rôle dont elle parvient à mettre en lumière toutes les nuances avec sensibilité (et cruauté). Sally Hawkins est elle aussi parfaite, même si elle fait un peu trop britannique pour une californienne. Alec Baldwin, de manière discrète, montre une nouvelle fois, après « To Rome With Love », qu'il est parfaitement compatible avec l'univers de Woody Allen.

Là où finalement le bât blesse, c'est avec la facilité dans laquelle le film finit par sombrer.
Lire la suite ›
3 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par RB TOP 50 COMMENTATEURSVOIX VINE le 17 février 2014
Format: DVD
Je ne suis pas une fan de Woody Allen mais j'ai apprécié certains de ses films.
Même si je ne comprends pas toujours l'engouement de la critique pour une œuvre que je trouve assez répétitive, j'apprécie ses qualités de réalisateur.

J'ai regardé Blue Jasmine pour son actrice principale. Si j'ai été bluffée par le jeu de Cate Blanchett, j'ai été gênée par le caractère redondant de l'histoire. J'ai eu le sentiment de voir une histoire qui tourne en rond, prisonnière de clichés. Mon attention et mon intérêt se sont émoussés après un tiers de film.

Ce qui m'a particulièrement déçue, c'est qu'il n'y a aucune évolution au niveau du personnage principal. Je m'attendais à une évolution, à une prise de conscience mais non. Allen conserve à son héroïne toutes les caractéristiques négatives de ses débuts. Aucune rédemption n'est possible pour Jasmine. Bourgeoise snob, coincée, égoïste et imbuvable, tu es. Bourgeoise snob, coincée, égoïste et imbuvable, tu resteras.

Cette absence d'évolution est peu vraisemblable.
De plus, entre un monde coupé en deux: entre des riches prétentieux, cultivé et snobs et des pauvres incultes, vulgaires et débiles...Allen n'est-il pas trop manichéen?
Dans ce scénario à la "un Tramway nommé désir" où une jeune femme se retrouve chez sa sœur pauvre, Jasmine se retrouve dans un milieu de prolétaire qui l'insupporte.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Audio 0 6 févr. 14
Voir toutes les discussions...  
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?