Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Blue
 
Agrandissez cette image
 

Blue

30 juin 1975 | Format : MP3

EUR 5,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
3:34
2
3:34
3
3:27
4
3:02
5
2:57
6
3:50
7
2:52
8
4:05
9
4:23
10
4:16

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 2 septembre 1991
  • Date de sortie: 30 juin 1975
  • Label: Rhino
  • Copyright: 1971 Warner Bros. Records Inc.
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 36:00
  • Genres:
  • ASIN: B0025BI2M0
  • Moyenne des commentaires client : 4.9 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 15.823 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.9 étoiles sur 5
5 étoiles
10
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir les 11 commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

21 internautes sur 22 ont trouvé ce commentaire utile  Par "nonoslemenn" on 4 septembre 2005
Format: CD
Quelle découverte ! A part Woodstock et Big yellow taxi, je ne connaissais rien de Joni Mitchell. J'ai le même sentiment qu'en ayant écouté pour la première fois Pink moon de Nick Drake.
Cet album est un chef d'oeuvre. Intime et minimaliste, la voix de Joni Mitchell oscille entre force et légèreté avec pour seul compagnon un piano ou une guitare... que les jeunes compositeurs en prennent de la graine !
A consommer avec délectation.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile  Par VIRY 02 on 30 octobre 2011
Format: CD
CHRONIQUE DE JACQUES VASSAL MAGAZINE ROCK&FOLK JUILLET 1980 N° 162 Page 97
4° Album 1971 33T Réf : Reprise WEA 44128
Considéré comme un de ses plus grands disques par nombre d'admirateurs de Joni Mitchell (ce qui peut se discuter à perte de vue tant le niveau est constamment élevé), "Blue" est en tout cas celui où elle s'implique le plus personnellement. Depuis l'immenses succès commercial de "Ladies Of The Canyon", les tournées se sont multipliées, avec tout le cortège de perturbations et de pressions sur la vie privée de la chanteuse. Elle dit "River"
- Je vais gagner plein d'argent
- Et quitter cette scène démente
- O je voudrais avoir un fleuve
- Et m'y enfuir en patins....
Elle a cherché refuge dans d'autres amours "Blue" soit dit en passant, est dédié à Graham Nash et non à David Blue comme on l'aurait cru), dans la psychanalyse et dans les voyages. Ceux-ci, vers des pays où elle est encore suffisamment anonyme pour retrouver des rapports normaux avec les gens. On la voit à Paris, à Ibiza (en compagnie de Taj Mahal), et pendant plusieurs mois elle vit en Crète, avec James Taylor "Carey", en vraie hippie, dans une grotte ! Elle y reconstitue ses forces pour écrire. Avec le simple soutien d'une basse (Steve Stills) et de quelques percus, les chansons sont dominées alternativement par le piano et le dulcimer, instrument dont elle repousse les limites qu'on lui assignait à tort. La solitude et les ruptures sont le thème majeur de cet album. Des cinq chansons dédiées à Nash, "Blue" est certainement la plus triste et la plus émouvante.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par JEAN-CLAUDE TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE on 7 janvier 2010
Format: CD
Un chef d'aeuvre de folk ! Blue évoque le fameux« blues », la mélancolie. Tout est bleu (blue) dans son album y compris la pochette. Décidément, en consultant la liste des disques que j'ai eu la chance de connaître dans les années 60/70, je me dis que notre génération a été franchement privilégiée de fréquenter en direct-live ce gratin de la musique. Joni Mitchell, la belle canadienne, en juin 1971, y va de son petit joyau, le quatrième tome de son travail discographique. C'est mature et c'est le top de sa grande carrière musicale. Avec une guitare et un piano et soutenus par James Taylor (son amant du moment) et Stephen Stills, Pete Kleinow, compagnons de route de la scène californienne, avec une voix inimitable et caractéristique entre mille, Joni Mitchell se confie en douceur voire se met à nu et nous propose un album intimiste dans lequel l'amour passionné est teinté de tendresse et de vulnérabilité. Blue, c'est un désir d'épanouissement, c'est la rupture douloureuse, c'est les coups bas réglés avec son ex, c'est les regrets, les remords, la douleur... Joni Mitchell (qui dit ne pas savoir aimer à cette époque) est grave, ironique, son écriture est acérée. Elle va jusqu'au plus profond de son âme et ça donne cette pépite qu'est Blue. Déchirant !
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par philb TOP 500 COMMENTATEURS on 16 juillet 2011
Format: CD
Dans la tradition du folk féminin, qui va de Joan Baez à Tracy Chapman, on retient souvent des artistes comme Rickie Lee Jones, Carole King, et surtout Joni Mitchell, chanteuse canadienne qui fut proche de Léonard Cohen et de Crosby, Stills and Nash. "Blue", publié en 1971, reste son chef-d'oeuvre, et probablement le chef-d'oeuvre d'un genre aujourd'hui très pratiqué. La beauté crépusculaire qui émane de la pochette se retrouve sur chaque plage de l'album. Un véritable rêve éveillé, traversé par la voix magistrale de Joni et par des chansons acoustiques bouleversantes, dominées tantôt par la guitare, tantôt par le piano. Dix titres impeccables, du folk endiablé de "Carey" à la mélancolie déchirante de "Little green" ou "The last time i saw Richard"... Moins connue que ses pendants masculins Dylan et Neil Young, Joni Mitchell reste une artiste majeure et "Blue" constitue l'album le plus emblématique d'une discographie inégale et aventureuse, dont on retiendra également "Hejira" (1976), avec son jazz-folk cosmique et incantatoire... Le disque de son retour, "Shine" (2007), et ses ballades éthérées, mérite également le détour...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Ian Lambert on 26 avril 2013
Format: Téléchargement MP3 Achat vérifié
Everybody is searching for "the new voice". Have they all forgotten just how good this lady was? And Steven Stills' guitar work is impeccable.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique