Livraison gratuite en 1 jour ouvré avec Amazon Premium
Version MP3 incluse GRATUITEMENT
Quantité :1

Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 9,19

Image indisponible

Image non disponible pour la
couleur :
  • Désolé, cet article n'est pas disponible en
  • Image non disponible
      

Blue Oyster Cult Titres bonus, Enregistrement original remasterisé

CD inclus dans notre promotion 5 CD/DVD = 30€* ainsi que 2 CD = 12€*


Prix : EUR 9,99 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
Tous les prix incluent la TVA.
inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Il ne reste plus que 8 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
21 neufs à partir de EUR 6,04 4 d'occasion à partir de EUR 6,00
5 CD /DVD = 30€ 2 CD =12€ idées cadeaux Musique


Offres spéciales et liens associés


Boutiques Artistes Amazon

Toute la musique, streaming intégral des morceaux, photos, vidéos, biographies, discussions, et plus.
.

Produits fréquemment achetés ensemble

Blue Oyster Cult + Tyranny And Mutation + Secret Treaties
Prix pour les trois: EUR 29,97

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (2 juillet 2001)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Titres bonus, Enregistrement original remasterisé
  • Label: Columbia
  • ASIN : B00005LIWQ
  • Moyenne des commentaires client : 4.4 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (11 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 42.212 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


 
1. Transmaniacon mc
2. I'm on the lamb but I ain't no sheep
3. Then came the last days of may
4. Stairway to the stars
5. Before the kiss, a redcap
6. Screams
7. She's as beautiful as a foot
8. Cities on flame with rock and roll
9. Workshop of the telescopes
10. Redeemed
11. Donovan's monkey
12. What is quicksand
13. A fact about sneakers
14. Betty lou's got a new pair of shoes

Descriptions du produit

BLUE OYSTER CULT

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

4.4 étoiles sur 5
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile  Par Barthel Damien sur 15 janvier 2010
Format: CD
Ce premier disque de Blue Öyster Cult, éponyme, figure incontestablement parmi les plus grandes réussites de ce groupe américain spécialisé dans le heavy metal. Même si, ici, on est plus dans le hard rock classique que dans le metal lourd (le disque date de 1972).
Quasiment que des classiques, ici ; tout au plus peut-on considérer deux chansons comme n'étant pas aussi réussies que l'ensembleShe's As Beautiful As A Foot et Screams. Ca n'empêche pas ces deux titres (surtout Screams) de valoir l'écoute, bien entendu, mais à coté des autres chansons, elles sont un peu palottes...
La pochette, signée Gawlik (comme celle du disque suivant, le définitif Tyranny And Mutation de 1973, j'en parlerai bientôt ici), impose d'emblée le logo du groupe, ce point d'interrogation inversé mélangé à une croix. Le symbole 'Kronos'. Ca, plus les trémas sur le O du deuxième mot de leur appellation (le tout signifie 'le Culte de l'Huitre Bleue', tout un programme - ça sonne nettement mieux en anglais, non ?), tout est déjà là, sur la pochette de ce premier disque éponyme qui, en 35 courtes minutes, est un sommet du genre.

L'album, malgré quelques petites incartades folkeuses (Redeemed, la ballade pré-Dire Straits Then Came The Last Days Of May), est violent, brutal, saignant. Les paroles des chansons parlent pour elles-mêmes : Transmaniacon MC, ouverture du disque, aborde la tragédie d'Altamont, le fameux concert des Rolling Stones de 1969, au cours duquel des Bikers ont assassiné un jeune Black.
Lire la suite ›
1 commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile  Par jean-claude TOP 100 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 20 janvier 2010
Format: CD
Blue Oyster Cult de Long Island (ex-Soft White Underbelly) sort son album éponyme en 1972. Premier d'un groupe créé en reaction au movement Peace And Love, il contient les succès initiaux de ce groupe américain de hard rock comme Then Came The Last Days Of May, le psyché-parano Screams, Stairways To The Stars et surtout Cities on Flame With Rock And Roll. L'album a été bien accueilli par la presse et les fans. L'opinion globale est largement positive et, même on leur prédit alors une grande carrière. Coloré au psychédélisme, Blue Oyster Cult (à la pochette blanche et noire due à Bill Gawlik) est un mélange de moments aériens et de belles envolées. La sortie de ce disque a été judicieusement organisée par Richard Meltzer et Sandy Pearlman (issus de la presse rock) en entretenant habilement le caractère mystérieux, occulte et décadent de Blue Oyster Cult ainsi que par leurs textes énigmatiques et ambigus. C'est de leur imagination fertile qu'est né le célèbre symbole du groupe, la croix de Cronos, logo (que les membres du groupe n'avaient jamais vu avant la parution de la pochette) qui est l'emblème du chaos. Inventif, aux superbes solos, une réunion de très très bons musiciens, des compositions bien construites et envoûtantes, voilà ce qu'est Blue Oyster Cult l'album... Un bon coup de pied occulte !
2 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile  Par Pokespagne sur 13 février 2009
Format: CD
Ultime révolution de la brillante année 72, le premier disque du "Culte de l'Huitre Bleue" avait tout pour marquer l'imagination des kids chers à Yves Adrien : une esthétique radicale (architecture totalitaire dans l'espace inter-galactique, cette sorte de choses...), des visions apocalyptiques d'un avenir infernal (ou vice-versa) et une musique sidérante de tension et de brutalité (sorte de synthèse du métal civilisé de l'époque avec le second degré qui commençait à se manifester dans le rock glam). On ne savait pas s'il fallait rire ou avoir peur, ce qui était encore nouveau, et excitant. Aujourd'hui, curieusement, ce disque a triomphé du temps impitoyable, simplement grâce à l'excellence de ses chansons, impeccablement inhumaines.
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par S. Jacques TOP 500 COMMENTATEURSVOIX VINE sur 17 septembre 2014
Format: CD Achat vérifié
Transmananiacon MC, premier morceau du premier disque de 72 et la messe du heavy metal est dite, façon BOC: entrleacs de guitares et d'orgue sur un arpège obsédant et obsessif répété à l'infini, la voix de Bloom, agressive mais sans hurlement (c'est pas du hardrock!), la rythmique implacable des frères Bouchard (une des plus belles du rock encore à ce jour) où la basse ne fait pas de la figuration mais complètement intégrée à la mélodie, l'orgue discret mais violent de Lanier et bien sûr les saillies cataclismiques, incisives et jamais barbantes (il ne fera jamais in solo de plus de 2 minutes!) du grand Donald "Buck Dharma' Roeser. Un son superbe pour l'époque, avec ces Gibson et ces amplis à lampes chauffés à blanc. Juste une violence contenue mais bien réelle. Et des paroles pour le plus souvent assez obscures. C'estBOC!! Un des plus grand groupe du rock et pourtant ô combien négligé en Europe!
La face 1 etait" dantesque, saignante, poignante avec 5 morceaux d'anthologie, y compris la ballade magnifique "Then came...'.
La seconde face était dominée par le monumental "Cities on flames with rock'nroll" qui restera à tout jamais l'hymne du groupe avec le solo cyclonique de Buck Dharma. Les autre morceaux sont beaux, intéressants mais sont quand même éclipsés par ce monument du rock.
BOC un groupe que, bien qu'étant fan de prog, j'écoute depuis 40 ans sans me lasser de ce son jamais imité et de ce heavy si mélodieux. Un seul reproche qui est valable pour la plupart de leurs disques :trop court!!!
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?