Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
Blunderbuss
 
Agrandissez cette image
 

Blunderbuss

23 avril 2012 | Format : MP3

EUR 9,89 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 9,83 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
30
1
3:27
30
2
2:37
30
3
2:51
30
4
2:38
30
5
3:06
30
6
2:50
30
7
4:19
30
8
3:00
30
9
3:20
30
10
3:03
30
11
2:37
30
12
3:55
30
13
4:10

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 23 avril 2012
  • Label: XL
  • Copyright: 2012 Third Face, LLC.under exclusive license to XL Recordings Ltd.
  • Durée totale: 41:53
  • Genres:
  • ASIN: B007U8JI62
  • Moyenne des commentaires client : 4.2 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (20 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 3.053 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne

4.2 étoiles sur 5

Commentaires client les plus utiles

9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile  Par B. Valere sur 23 avril 2012
Format: CD
Jack White nous innonde de bon son depuis plus de dix ans sans jamais faillir. Toujours de très bonne facture aucun album n'aura démérité. Or voila qu'arrive le premier album solo du fondateur des White Stripes. Autant le dire, on rest en terrain connu. Jack White fait du Jack White. On retrouve sa patine retro habituelle, ses compositions bien senties mais dans un registre plus pop que czlui qu'on lui connait. Ca ne gène pas vraiment mais mieux vaut être prévenu. Je m'attendais a quelque chose de plus roots, finalement la sauce prend bien. La guitare reste très en retrait et ca manque un peu avec un guitariste de cette trempe mais la qualité est la.

Pas le meilleur album de Jack White mais de bonne idées folk pop biens senties
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile  Par Stéphane sur 15 décembre 2013
Format: CD
Surprenant Jack White! Après avoir repris l'héritage de Led Zep, AC/DC ou la rage du Punk (Rage against?) à son compte avec les formations White Stripes ou Dead Weather, voilà que Jack s'attaque un peu comme dans sa formation The Raconteurs à une inspiration typiquement Rolling Stones accentué ici par un blues-honky-tonk-pop tellement réussi qu'on en pleurerai. Comment diable a-t-il pu pondre ces chansons qui sonnent à la fois fraîche et dans leur époque tout en rappelant les albums des Stones des 1970's? Quiconque aime le blues-country-rock des grands noms précités tombera de son tabouret en écoutant cet album magnifique. Vivement conseillé à ceux qui aiment ou ne connaîtrait pas encore ce qu'est le rock lorsqu'il reste connecté avec ses racines musicales et tombe sur un talent aussi impressionnant voir insolent que celui de Jack White! Un album à la fois "classic rock" et "indie", fallait le faire, quand le génie transcende les genres et les définitions...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
20 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par elvisisalive TOP 500 COMMENTATEURS sur 23 avril 2012
Format: CD
Dernier épisode de la carrière à rebondissements de Jack White... l'album solo.

Le type est coutumier du retournement de situation : The White Stripes, The Raconteurs, Dead Weather... il monte les groupes aussi vite qu'il les plie mais avec une constante, le talent et le succès. Manquait donc plus que l'album solo pour que la panoplie soit complète.

Et il nous balance Blunderbuss...

Touche Play... Missing Pieces démarre. Un piano Rhodes envahit la pièce, puis la voix de Jack, reconnaissable entre mille. La mélodie « pète » comme disent les djeunes et le piano Rhodes donne une ambiance funky-sexy au titre. C'est du tout bon et ça annonce surtout un P... d'album !

Next ! Sixteen Saltines démarre par un riff de guitare tonitruand, avec un son de guitare étrangement propre et net... pour du Jack White qui nous a habitué à beaucoup plus crade et poussiéreux. Mais c'est du rock bien lourd comme on l'aime, alors...

Freedom at 21 confirme qu'on est dans le tout bon : un riff qui tue, pas si loin de celui de 7 Nation Army. Le débit vocal de White se fait pressant, un débit proche du rap. Excellent titre ! La suite, vite !!!

La suite c'est Love Interruption, son piano Wurlitzer et la voix d'une certaine Ruby Amandu superposée à celle de White. Une petite ballade aride, sans doute en guise d'interlude... avant la chanson titre de l'album qui va relancer la machine !

Blunderbuss arrive donc. Ca ne relance rien du tout mais c'est néanmoins une magnifique ballade country folk emmenée par le son envoutant d'une pedal steel.

Hypocritical Kiss est un mid tempo qui fait la part belle au piano.
Lire la suite ›
18 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par indierockfabs sur 24 avril 2013
Format: CD
Ouch ! Terrible ! Il ne m'a pas fallu 2 écoutes pour adorer cet album. Ce bonhomme a de la magie dans les doigts. Album un peu plus "pop" que ce qu'il a déjà réalisé avant mais diablement efficace.
Le dernier morceau « Take Me With You When You Go », à la fois calme et explosif est à son image, plein de folie !
J'aurais souhaité plus de guitare mais Jack se rattrape sur le piano ! Entre les ballades bien foutues et les morceaux qui te retournent le cocotier, cet album est sans aucuns doutes l'un de mes coups de cœur de 2012 !
Chaudement recommandé !
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile  Par Heyns Xavier sur 14 février 2013
Format: CD Achat vérifié
trop content de le retrouver seul. il peut grâce à cet album un peu nous faire oublier les whites stripes...
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Silvestri sur 4 septembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Musicalement un très bon album. Le seul défaut sont les délires vocaux de Jack White qui étaient beaucoup moins présents sur les albums des White Stripes. Vraiment dommage.....
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Par Michael Mathieu sur 2 juillet 2012
Format: CD
Cet album, on l'attendait. Après la dissolution définitive des White Stripes début 2011, la création de deux nouveaux groupes (Raconteurs et Dead Weather) et un divorce douloureux, Jack White nous offre enfin un album solo, à l'image des deux dernières années écoulées : douloureux et brouillon.

Je fais partie de ces gens qui pensent que Jack White n'est pas un chanteur, mais bien un musicien. Un musicien de génie, cela dit. C'est donc avec appréhension (et avec le cultissime Seven Nation Army en tete) que je commence mon écoute de Blunderbuss. Le trio d'entrée, composé de Missing Pieces, Sixteen Saltines et Freedom at 21, démontre les grandes qualités de musicien de White. Même s'il semble avoir laissé tomber les guitares crasseuses pour un son plus lisse, les morceaux s'avèrent puissants mais bordéliques. Car là où le flow du chanteur est agréable à l'écoute, l'accompagnement est brutal.

C'est donc avec surprise qu'entre "Love Interruption", première ballade country-rock de l'album, épurée au possible, où la voix de Mr White se mêle à merveille à celle de Ruby Amanfu. Et c'est là que commence à s'installer la beauté de cet album : en effet, même si l'on ne peut s'empêcher d'apprécier le très rock&roll "I'm Shakin" et ses guitares délirantes ou le magnifique crescendo de "Take Me With You When You Go" l'album trouve ses pépites dans ses ballades, et ses morceaux up-tempo.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Rechercher des articles similaires par rubrique