Bon Iver

Top albums



Bon Iver : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 47
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Image de Bon Iver
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

L'aventure musicale du mystérieux Justin Vernon commence avec DeYarmond Edison, un groupe de la scène indépendante folk rock qui publie au début 2006 l'album Silent Signs, dans une veine proche de Samuel Beam, alias Iron ... Lire la suite

L'aventure musicale du mystérieux Justin Vernon commence avec DeYarmond Edison, un groupe de la scène indépendante folk rock qui publie au début 2006 l'album Silent Signs, dans une veine proche de Samuel Beam, alias Iron & Wine. Le parcours du groupe s'arrêtant là, Justin Vernon poursuit en solitaire.

« Bon hiver »

C'est à la suite d'une déception sentimentale qu'il s'enferme trois mois durant à l'hiver dans la cabane de chasse de son père à Dunn City, au fin fond du Wisconsin, pour y enregistrer le poignant recueil de chansons intitulé For Emma, Forever Ago. Justin Vernon devient alors Bon Iver, prête-nom dérivé de l'expression « bon hiver », avec toute l'ironie qu'elle comporte.
 
Publié en février 2008, le disque cumule tous les honneurs (dont celui de Disque du mois du magazine Mojo) et s'impose comme la principale découverte de l'année. Cette collection de vignettes embuées par la mélancolie et un hiver rude n'est pas sans rappeler les riches heures de Will Oldham quand il apparut sous le sobriquet The Palace Brothers, avant de muer en Bonnie « Prince » Billy.

Encensé par la critique, Bon Iver publie l'EP Blood Bank et passe l'année 2009 à collecter les honneurs et tourner avec Elvis Perkins. L'année suivante, Kanye West fait appel à lui pour une apparition dans l'album My Beautiful Dark Twisted Fantasy. De retour dans un vrai studio, Bon Iver enregistre un deuxième album homonyme aux chansons richement arrangée de cordes, contrastant fortement avec l'opus précédent.
  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

L'aventure musicale du mystérieux Justin Vernon commence avec DeYarmond Edison, un groupe de la scène indépendante folk rock qui publie au début 2006 l'album Silent Signs, dans une veine proche de Samuel Beam, alias Iron & Wine. Le parcours du groupe s'arrêtant là, Justin Vernon poursuit en solitaire.

« Bon hiver »

C'est à la suite d'une déception sentimentale qu'il s'enferme trois mois durant à l'hiver dans la cabane de chasse de son père à Dunn City, au fin fond du Wisconsin, pour y enregistrer le poignant recueil de chansons intitulé For Emma, Forever Ago. Justin Vernon devient alors Bon Iver, prête-nom dérivé de l'expression « bon hiver », avec toute l'ironie qu'elle comporte.
 
Publié en février 2008, le disque cumule tous les honneurs (dont celui de Disque du mois du magazine Mojo) et s'impose comme la principale découverte de l'année. Cette collection de vignettes embuées par la mélancolie et un hiver rude n'est pas sans rappeler les riches heures de Will Oldham quand il apparut sous le sobriquet The Palace Brothers, avant de muer en Bonnie « Prince » Billy.

Encensé par la critique, Bon Iver publie l'EP Blood Bank et passe l'année 2009 à collecter les honneurs et tourner avec Elvis Perkins. L'année suivante, Kanye West fait appel à lui pour une apparition dans l'album My Beautiful Dark Twisted Fantasy. De retour dans un vrai studio, Bon Iver enregistre un deuxième album homonyme aux chansons richement arrangée de cordes, contrastant fortement avec l'opus précédent.
  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud

L'aventure musicale du mystérieux Justin Vernon commence avec DeYarmond Edison, un groupe de la scène indépendante folk rock qui publie au début 2006 l'album Silent Signs, dans une veine proche de Samuel Beam, alias Iron & Wine. Le parcours du groupe s'arrêtant là, Justin Vernon poursuit en solitaire.

« Bon hiver »

C'est à la suite d'une déception sentimentale qu'il s'enferme trois mois durant à l'hiver dans la cabane de chasse de son père à Dunn City, au fin fond du Wisconsin, pour y enregistrer le poignant recueil de chansons intitulé For Emma, Forever Ago. Justin Vernon devient alors Bon Iver, prête-nom dérivé de l'expression « bon hiver », avec toute l'ironie qu'elle comporte.
 
Publié en février 2008, le disque cumule tous les honneurs (dont celui de Disque du mois du magazine Mojo) et s'impose comme la principale découverte de l'année. Cette collection de vignettes embuées par la mélancolie et un hiver rude n'est pas sans rappeler les riches heures de Will Oldham quand il apparut sous le sobriquet The Palace Brothers, avant de muer en Bonnie « Prince » Billy.

Encensé par la critique, Bon Iver publie l'EP Blood Bank et passe l'année 2009 à collecter les honneurs et tourner avec Elvis Perkins. L'année suivante, Kanye West fait appel à lui pour une apparition dans l'album My Beautiful Dark Twisted Fantasy. De retour dans un vrai studio, Bon Iver enregistre un deuxième album homonyme aux chansons richement arrangée de cordes, contrastant fortement avec l'opus précédent.
  Copyright 2014 Music Story Loïc Picaud


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.