undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Livres de l'été Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,6 sur 5 étoiles
43
3,6 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:4,80 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 10 décembre 2014
Cette évaluation ne concerne pas l'excellente nouvelle de Maupassant mais son édition sur Kindle. En effet, j'avais téléchargé ce titre pour mon fils qui l'étudiait au collège et, en le questionnant sur sa lecture, je me suis aperçue qu'il manquait un chapitre entier sur cette édition, ce qui est d'autant plus grave qu'il s'agit d'une courte nouvelle et que cette omission en compromet la compréhension.
Ce n'est pas parce qu'un titre est gratuit que l'on peut se permettre d'en supprimer une partie surtout s'il s'agit d'une œuvre classique qui peut faire l'effet d'un examen scolaire. J'espère qu'il s'agit d'un cas isolé...
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 décembre 2011
Certains romans ne sont pas dans leur version intégrale, ça peut arriver, mais là c'est carrément un passage de deux ou trois pages qui est tronqué, et pas le moins important.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2005
La qualité de noveliste de Maupassant n'étant plus à démontrer, cet ouvrage se distingue tout simplement par la galerie de personnages profondément humains dans leurs vicissitudes. Il met en lumière, parfois de manière crue, un pessimisme voire, un cynisme si cher à Schopenhauer, dont il partageait volontiers certaines vues (dans ce registre, lire absolument "le lit 29").
La noirceur de certains portraits ne doit pourtant pas occulter le côté jubilatoire d'une si brillante et si efficace mécanique : la nouvelle emblématique du livre (Boule de suif) est un condensé, à la manière d'un Balzac parfois (Eugénie Grandet, le Père Goriot), de la comédie humaine. Rares sont les écrivains qui atteignent cette dimension de peintre des âmes, en prise avec son époque, avec une telle efficacité et une telle justesse.
0Commentaire| 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2014
Je suis scandalisée : l'oeuvre était incomplète, il manque toute la partie où l'on tente de convaincre Boule de suif de céder aux avances du Prussien pour obtenir l'autorisation de départ. Heureusement que je connaissais l'oeuvre et que j'ai tout de suite remarqué cette omission. J'étais pourtant ravie d'avoir accès chez moi à un grand pan de la littérature française. Depuis, ma confiance toute neuve en mon Kindle s'est émoussée ... Je ne comprends pas qu'on puisse effectuer des coupes claires dans de telles oeuvres, de surcroît sans les signaler.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2012
j'ai "acheté" ce livre car j'en avais lu un superbe commentaire de Henri Troyat, avec beaucoup de détails et quelques citations clés. Et en lisant cette version kindle, j'ai été super déçue : aucune des citations de Troyat n'étaient dans le conte que j'étais en train de lire!!! donc de deux choses l'une, soit Troyat se fout de nous, soit l'éditeur de ce format kindle se paie notre tête...!!! Et comme je ne pense pas que Troyat ait été du genre à raconter n'importe quoi.... Je suis fort mécontente de cet achat, même s'il ne m'a rien coûté!!
33 commentaires| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2014
C'est le sobriquet d'une femme légère un peu trop enveloppée .Les autres personnages du récit sont les'' gens soit disant bien ''de la bourgeoisie locale. L'action se passe ,en Normandie lors d'un exode ,pour fuir les troupes allemandes .Les bourgeois gardien de la morale en vigueur, dédaignent Boule de suif, puis profitent honteusement de son ouverture aux autres et de ses services en se montrant tour à tour hypocrites puis dédaigneux .La narration est comme,toujours chez cet auteur ,de très grande qualité. La critique des nantis est en revanche féroce et donne beaucoup d’Intérêt à cette œuvre ,dont le talent de son auteur ,n'est plus à démontrer .
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2013
Cinquième livre de Maupassant que je lis et j'aime toujours autant le style et la fluidité de cet auteur. Cet ouvrage est un recueil de 21 nouvelles, qui compte entre 5 et 14 pages, sauf Boule de Suif qui compte 53 pages. J'ai noté ces nouvelles de 9 à 15 sur 20, avec une moyenne donc de 12,5, ce qui fait de cette œuvre une bonne lecture. Mes nouvelles préférées ont été Le lit 29 et La moustache, et les deux que j'ai le moins aimées sont La chevelure (trop étrange pour moi) et Auprès d'un mort (que j'ai trouvé ennuyeuse). Bref, un classique sympathique tout de même.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2013
L avant dernier chapitre est manquant dans cette édition
La nouvelle en est incompréhensible. C est dommage car cette nouvelle est magnifique
0Commentaire| 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Boule de Suif" est l'une des meilleures nouvelles de Maupassant. Un instantané sur l'indifférence et la lâcheté des hommes en société. L'écrivain descend au fond de l'ignominie humaine avec un art consommé du portrait et de la peinture d'une époque. Du grand art.
Archibald PLOOM (CULTURE-CHRONIQUE)
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Boule de suif/Guy de Maupassant
« La femme, une de celles appelées galantes, était célèbre par son embonpoint précoce qui lui avait valu le surnom de Boule de suif. Petite, ronde de partout, grasse à lard, avec des petits doigts bouffis, étranglés aux phalanges, pareils à des chapelets de courtes saucisses, avec une peau luisante et tendue, une gorge énorme qui saillait sous sa robe, elle restait cependant appétissante et courue, tant sa fraicheur faisait plaisir à voir ; sa figure était une pomme rouge, un bouton de pivoine prêt à fleurir, et là-dedans s’ouvraient, en haut, des yeux noirs magnifiques, ombragés de grands cils épais qui mettaient une ombre dedans ; en bas, une bouche charmante, étroite, humide pour le baiser, meublée de quenottes luisantes et microscopiques. »
Telle était Mademoiselle Élisabeth Rousset, surnommée Boule de suif. Une jeune personne sans manières et sans malice.
Cette nouvelle écrite en 1879 fut considérée comme un pur chef d’œuvre par Gustave Flaubert. Ce fut le premier grand succès de Maupassant.
L’action se situe durant la guerre de 1870 contre les Prussiens.
Un groupe de personnes fuit en diligence l’ennemi qui envahit la ville de Rouen.
Toute une série de faits et d’attitudes vont traduire au sein de cette diligence puis dans un auberge, l’hypocrisie et la bassesse allant jusqu’à l’infamie, des bourgeois nantis et de deux bonnes sœurs à l’égard de la jeune Élisabeth Rousset.
Dans un style limpide époustouflant, avec les mots justes et un regard sans complaisance sur ses contemporains et l’humanité en général, Maupassant évoque finement et avec subtilité la vanité et la fatuité des « honnêtes gens », sans jamais porter de jugement, laissant au lecteur seul ce soin. Le pessimisme foncier de l’auteur transparait avec vigueur dans ces lignes.
Comme le disait Brassens, les « honnêtes gens » ne sont pas toujours ceux que l’on pense.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

2,00 €