Boyzone

Top albums (Voir les 62)


CD: €7.00  |  MP3: €13.99
CD: €6.95  |  MP3: €9.99
CD: €9.14  |  MP3: €9.99
CD: €6.85  |  MP3: €9.99
CD: €8.64  |  MP3: €9.99
CD: €12.13
CD: €11.90
CD: €11.89  |  MP3: €9.99
CD: €6.39  |  MP3: €10.99
Voir les 62 albums de Boyzone

Boyzone : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 281
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Boyzone
Fourni par l'artiste ou son représentant


Biographie

Boyzone se forme à Dublin via une petite annonce parue dans la presse en 1993, l'industrie discographique est alors prise d'une frénésie pour les boys band, Boyzone se veut une réponse aux américains de New Kids on the Block et aux anglais de Take That alors en pleine gloire.

D'abord composé de six chanteurs et acteurs, le groupe se stabilise au début de 1994 avec Ronan Keating (chant), Stephen Gately (chant), Mikey Graham (chant), Shane Lynch (chant) et Keith Duffy (chant). Signé par Polygram, chaque major a son (ou ses) propre boys band, Boyzone tient son premier succès avec « Love Me for ... Lire la suite

Boyzone se forme à Dublin via une petite annonce parue dans la presse en 1993, l'industrie discographique est alors prise d'une frénésie pour les boys band, Boyzone se veut une réponse aux américains de New Kids on the Block et aux anglais de Take That alors en pleine gloire.

D'abord composé de six chanteurs et acteurs, le groupe se stabilise au début de 1994 avec Ronan Keating (chant), Stephen Gately (chant), Mikey Graham (chant), Shane Lynch (chant) et Keith Duffy (chant). Signé par Polygram, chaque major a son (ou ses) propre boys band, Boyzone tient son premier succès avec « Love Me for a Reason », une reprise de The Osmonds Brothers en novembre 1994.

Said and Done en 1995 est sans surprise n°1 en Irlande et en Grande-Bretagne. Boyzone cultive un répertoire plus langoureux, moins dance que ses principaux concurrents, le second album du groupe A Different Beat en 1996 devient leur plus grand succès. Il se classe toujours n°1 en Irlande et Grande-Bretagne et n°11 en France.

Suivant la stratégie inaugurée en 1996 avec la reprise de « Je te donne » de Jean-Jacques Goldman par Worlds Apart, Boyzone enregistre pour les fans français « Te garder près de moi » aux côtés du groupe Alliage. Le titre devient leur plus grand succès hexagonal et se classe n°3 en novembre 1997.

By Request sort en 1999, la sortie de cette compilation est suivie d'une tournée, forcément triomphale. La machine s'enraye alors brutalement lorsque Stephen Gately révèle publiquement son homosexualité. Boyzone se sépare en janvier 2000. Seul Ronan Keating tire véritablement son épingle du jeu en solo, il devient producteur de Westlife, nouveau boys band irlandais.

Boyzone finit par se reformer fin 2007 et connaît de nouveau le succès en 2008 avec « Love You Anyway », classé n°3 en Irlande et n°5 en Grande-Bretagne. Le titre est ensuite rajouté sur Back Again...No Matter What une nouvelle compilation. Le groupe peut alors repartir en tournée comme aux plus beaux jours. Le 10 octobre 2009, Stephen Gately décède soudainement à Majorque aux Baléares. Ce deuil met probablement un point final à l'existence de Boyzone.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Boyzone se forme à Dublin via une petite annonce parue dans la presse en 1993, l'industrie discographique est alors prise d'une frénésie pour les boys band, Boyzone se veut une réponse aux américains de New Kids on the Block et aux anglais de Take That alors en pleine gloire.

D'abord composé de six chanteurs et acteurs, le groupe se stabilise au début de 1994 avec Ronan Keating (chant), Stephen Gately (chant), Mikey Graham (chant), Shane Lynch (chant) et Keith Duffy (chant). Signé par Polygram, chaque major a son (ou ses) propre boys band, Boyzone tient son premier succès avec « Love Me for a Reason », une reprise de The Osmonds Brothers en novembre 1994.

Said and Done en 1995 est sans surprise n°1 en Irlande et en Grande-Bretagne. Boyzone cultive un répertoire plus langoureux, moins dance que ses principaux concurrents, le second album du groupe A Different Beat en 1996 devient leur plus grand succès. Il se classe toujours n°1 en Irlande et Grande-Bretagne et n°11 en France.

Suivant la stratégie inaugurée en 1996 avec la reprise de « Je te donne » de Jean-Jacques Goldman par Worlds Apart, Boyzone enregistre pour les fans français « Te garder près de moi » aux côtés du groupe Alliage. Le titre devient leur plus grand succès hexagonal et se classe n°3 en novembre 1997.

By Request sort en 1999, la sortie de cette compilation est suivie d'une tournée, forcément triomphale. La machine s'enraye alors brutalement lorsque Stephen Gately révèle publiquement son homosexualité. Boyzone se sépare en janvier 2000. Seul Ronan Keating tire véritablement son épingle du jeu en solo, il devient producteur de Westlife, nouveau boys band irlandais.

Boyzone finit par se reformer fin 2007 et connaît de nouveau le succès en 2008 avec « Love You Anyway », classé n°3 en Irlande et n°5 en Grande-Bretagne. Le titre est ensuite rajouté sur Back Again...No Matter What une nouvelle compilation. Le groupe peut alors repartir en tournée comme aux plus beaux jours. Le 10 octobre 2009, Stephen Gately décède soudainement à Majorque aux Baléares. Ce deuil met probablement un point final à l'existence de Boyzone.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez

Boyzone se forme à Dublin via une petite annonce parue dans la presse en 1993, l'industrie discographique est alors prise d'une frénésie pour les boys band, Boyzone se veut une réponse aux américains de New Kids on the Block et aux anglais de Take That alors en pleine gloire.

D'abord composé de six chanteurs et acteurs, le groupe se stabilise au début de 1994 avec Ronan Keating (chant), Stephen Gately (chant), Mikey Graham (chant), Shane Lynch (chant) et Keith Duffy (chant). Signé par Polygram, chaque major a son (ou ses) propre boys band, Boyzone tient son premier succès avec « Love Me for a Reason », une reprise de The Osmonds Brothers en novembre 1994.

Said and Done en 1995 est sans surprise n°1 en Irlande et en Grande-Bretagne. Boyzone cultive un répertoire plus langoureux, moins dance que ses principaux concurrents, le second album du groupe A Different Beat en 1996 devient leur plus grand succès. Il se classe toujours n°1 en Irlande et Grande-Bretagne et n°11 en France.

Suivant la stratégie inaugurée en 1996 avec la reprise de « Je te donne » de Jean-Jacques Goldman par Worlds Apart, Boyzone enregistre pour les fans français « Te garder près de moi » aux côtés du groupe Alliage. Le titre devient leur plus grand succès hexagonal et se classe n°3 en novembre 1997.

By Request sort en 1999, la sortie de cette compilation est suivie d'une tournée, forcément triomphale. La machine s'enraye alors brutalement lorsque Stephen Gately révèle publiquement son homosexualité. Boyzone se sépare en janvier 2000. Seul Ronan Keating tire véritablement son épingle du jeu en solo, il devient producteur de Westlife, nouveau boys band irlandais.

Boyzone finit par se reformer fin 2007 et connaît de nouveau le succès en 2008 avec « Love You Anyway », classé n°3 en Irlande et n°5 en Grande-Bretagne. Le titre est ensuite rajouté sur Back Again...No Matter What une nouvelle compilation. Le groupe peut alors repartir en tournée comme aux plus beaux jours. Le 10 octobre 2009, Stephen Gately décède soudainement à Majorque aux Baléares. Ce deuil met probablement un point final à l'existence de Boyzone.

Copyright 2014 Music Story François Alvarez


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page