Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Aussi disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 7,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Brahms : Ein deutsches Requiem (Un Requiem Allemand) [Import]

Otto Klemperer CD
5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)

Voir les offres de ces vendeurs.


A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 7,99.

Vous cherchez un CD de Musique Classique ?

CD Musique Classique
Retrouvez tous nos CD au sein de notre Boutique Musique Classique.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Otto Klemperer

Discographie

Image de l'album de Otto Klemperer

Photos

Image de Otto Klemperer

Biographie

La ville de Breslau où naît Otto Klemperer le 14 mai 1885 fait alors partie de l'Empire allemand avant d'être rétrocédé à la Pologne qui la rebaptise Wroclaw.

Fils d'un commerçant praguois dont le cousinage comprend le philologue et écrivain Victor Klemperer et deux physiciens de grande réputation, le jeune ... Plus de détails sur la Page Artiste Otto Klemperer

Visitez la Page Artiste Otto Klemperer
209 albums, 10 photos, discussions, et plus.

Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


Détails sur le produit

  • Chef d'orchestre: Otto Klemperer
  • Compositeur: Johannes Brahms
  • CD (8 mars 2010)
  • Nombre de disques: 1
  • Format : Import
  • Label: EMI Classics
  • ASIN : B0032HKEPO
  • Moyenne des commentaires client : 5.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (3 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 82.195 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Écouter des extraits et acheter des MP3

Les titres de cet album peuvent être achetés en MP3. Cliquez sur « Ajouter » ou voir l'album MP3.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                         

Echantillons
TitreArtiste Durée Prix
Écouter  1. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Ziemlich Langsam - Selig Sind, Die Da Leid TragenElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid10:00EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  2. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Langsam, Marschmäßig - Denn Alles Fleisch Es Ist Wie GrasElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid14:32Album uniquement
Écouter  3. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Andante Moderato - Herr, Lehre Doch MichElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid 9:52EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  4. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Mäßig Bewegt - Wie Lieblich Sind Deine WohnungenElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid 5:48EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  5. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Langsam - Ihr Habt Nun TraurigkeitElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid 6:54EUR 1,29  Acheter le titre 
Écouter  6. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Andante - Denn Wir Haben Hie Keine Bleibende StattElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid11:46Album uniquement
Écouter  7. Ein Deutsches Requiem, Op. 45 (1997 Digital Remaster): Feierlich - Selig Sind Die Toten, Die In Dem Herren SterbenElisabeth Schwarzkopf/Dietrich Fischer-Dieskau/Philharmonia Chorus/Philharmonia Orchestra/Ralph Downes/Otto Klemperer/Reinhold Schmid10:14Album uniquement


Descriptions du produit

EIN DEUTSCHES REQUIEM (UN REQUIEM ALLEMAND)

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
5.0 étoiles sur 5
5.0 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une interprétation taillée dans le granit 18 janvier 2010
Par Mélomaniac 1ER COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEUR TOP 10 COMMENTATEURS
Format:CD
Ces Psaumes et textes bibliques chantés en Allemand que le jeune Brahms assembla sous le titre de "Deutsches Requiem", Otto Klemperer leur fait endosser une grandiose solennité, embrassée par son regard d'architecte, porté d'une hauteur (une altitude...) que certains auditeurs estimeraient... hautaine.

Disciplinant l'éloquence de ses troupes, l'autorité du vénérable maestro domine la pugnacité du "Denn wir haben hier keine bleibende Stadt", échauffé par les choristes anglais qui veillent à suivre sa direction scrupuleuse.
Taillées en blocs monumentaux, les chapes de la marche funèbre "Denn alles Fleisch" se soulèvent par l'énergie colossale déployée par un Philharmonia titanesque.
Les deux solistes vocaux sont inattaquables : un Dietrich Fischer-Dieskau sensible et digne dans son questionnement. Et la voix exquise d'Elizabeth Schwarzkopf, hors d'atteinte.

Décèle-t-on ici une progression vers l'assurance de la foi, vers la sérénité d'un réconfort, vers une instance de salut ?
Dès le "Selig sind" initial, l'inébranlable construction animée par Klemperer semble vouloir démontrer quelque conviction inamovible, baignée par un sentiment océanique puissamment épaulé par les contrebasses. Au terme de ce parcours, le conclusif "Selig sind die Toten" paraît alors comme la confirmation d'une certitude connue d'avance : soubassement apodictique qui ne trahit pas les racines luthériennes de l'oeuvre.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Laisse les morts avec les morts et occupe toi des vivants 27 septembre 2011
Par Jean René TOP 100 COMMENTATEURS
Format:CD
Une oeuvre monumentale et impressionnante, une interprétation historique et exceptionnelle. Brahms a composé lui-même le livret de cette oeuvre majeure à partir de citations de textes des ancien et nouveau testament (psaumes, livre de la sagesse, prophètes, ecclésiaste, Evangiles, épîtres, apocalypse...). Il ne s'agit pas ici d'une oeuvre liturgique comme l'est un requiem basé sur le texte de la prière latine (catholique), mais d'une oeuvre humaniste plus que religieuse, certes inspirée par l'éducation protestante de Brahms (mais quelle était exactement sa croyance, lui seul le sait), dédiée plus aux vivants qu'aux morts comme l'indique la prière "Bénis leur chagrin, qu'ils en soient soulagés" qui constitue le point culminant tandis que les derniers mots "heureux sont dès à présent les morts qui meurent au seigneur! Oui, dit l'esprit, car ils se reposent de leurs travaux, et leurs oeuvres les suivent" pourraient relativiser la croyance en la résurrection, en tout cas laisser libre cours à la démarche personnelle de chacun. Brahms a composé cet ensemble entre 1865 et 1867, reprenant des éléments qu'il avait déjà écrits en 1857 (il n'avait alors que 24 ans); les évènements tragiques qu'ont été la folie puis la mort de Schumann en 1854 - 1857, puis la mort de sa mère en 1865, ont sans aucun doute été à la source de son inspiration.
Une telle oeuvre doit absolument figurer dans une discothèque idéale. Nous en avons ici la version la plus célébrée.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Grandeur sans consolation 14 novembre 2013
Par Pèire Cotó TOP 50 COMMENTATEURS
Format:CD
On peut maintenant trouver cette interprétation de 1961 dans un coffret de 4 CD qui l'associe aux Symphonies, Ouvertures, Variations Haydn et à la Rhapsodie pour alto Brahms : Requiem allemand, Symphonies 1-4 , Ouvertures, Alto Rhapsody.... C'est d'ailleurs depuis ce coffret que je commente cet enregistrement. La qualité sonore n'est probablement pas différente de celle du coffret (remastering 1997), puisque la date de 1997 apparaît à l'arrière du disque.

Il y a une grandeur particulièrement austère qui se dégage de cette version granitique et assez peu variée sur la longueur, quoique contrastée dans le détail, sans doute plus volontaire que vraiment recueillie. Mais le réconfort devant la perspective de la mort et devant le deuil n'est guère le choix de Klemperer. Plus la mort implacable que la consolation aux vivants et la douceur maternelle de l'éternité. Cependant, l'écoute manifeste une sensibilité, elle ne dénonce pas de trahison. Par ailleurs, avec 69 minutes, on n'a pas la lenteur qu'on attend (et redoute ?) du vieux chef.

L'orchestre, les chœurs et les solistes sont admirables et se plient à cette conception architecturale, à laquelle la prise de son rend pleinement justice.
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?