Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  
EUR 12,28
  • Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 4 exemplaire(s) en stock.
Expédié et vendu par RAREWAVES USA.
Quantité :1
EUR 12,28 + EUR 2,49 Livraison
Autres vendeurs sur Amazon
Ajouter au panier
EUR 12,69
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : zoreno-france
Ajouter au panier
EUR 12,71
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : nagiry
Ajouter au panier
EUR 13,31
+ EUR 2,49 (livraison)
Vendu par : moviemars-amerique
Vous l'avez déjà ? Vendez sur Amazon
Egalement disponible en MP3
Album MP3 à EUR 8,99

Brahms: Symphony No. 1

3.5 étoiles sur 5 2 commentaires client

22 neufs à partir de EUR 11,65 5 d'occasion à partir de EUR 11,64

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés



Produits fréquemment achetés ensemble

  • Brahms: Symphony No. 1
  • +
  • Symphonie N° 3
  • +
  • Brahms: Symphony No. 2
Prix total: EUR 37,74
Acheter les articles sélectionnés ensemble

Détails sur le produit

  • Interprète: The Monteverdi Choir
  • CD (25 septembre 2008)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Soli Deo Gloria
  • ASIN : B001DCQJ4A
  • Autres éditions : Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 3.5 étoiles sur 5 2 commentaires client
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 25.933 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Voulez-vous mettre à jour des informations sur le produit, faire un commentaire sur des images ou nous signaler un prix inférieur?

  • Ecouter les extraits - (Extrait)
1
30
6:14
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,89
 
2
30
8:38
Album uniquement
3
30
15:51
Album uniquement
4
30
15:04
Album uniquement
5
30
8:30
Album uniquement
6
30
4:15
Ecouter le titre Acheter : EUR 0,89
 
7
30
15:56
Album uniquement

Descriptions du produit

J.E. Gardiner et Brahms. Après l'accueil unanime par les critiques des symphonies de Beethoven et Schumann, Soli Deo Gloria est fier de réaliser le premier disque d'une nouvelle série à la conquête de Brahms. Cet enregistrement a eu lieu l'automne dernier pendant la tournée « Brahms et ses prédécesseurs » avec au programme les quatre symphonies ainsi que des oeuvres chorales majeures. Ce disque marque un important tournant pour Soli Deo Gloria impliquant le développement du label au-delà de la musique de Bach et du répertoire choral de la renaissance qui a dominé jusqu'à présent leur catalogue. Cette première série coïncide avec le second projet de Gardiner : une large tournée automnal en Europe.


Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

3.5 étoiles sur 5
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoiles
0
Voir les deux commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Meilleurs commentaires des clients

Par Denis Urval COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 6 décembre 2008
Format: CD Achat vérifié
Une chose remarquable dans ce programme: les seize minutes du Chant du destin op. 54. La musique est magnifique, l'orchestre et le chœur irréprochables, de plus très bien captés. Le début du disque, lui, nous vaut un rare « Begräbnisgesang» sur lequel l'interprétation projette une lumière crue, avec un résultat pas très engageant, puis une page chorale de Mendelssohn qui n'est guère marquante.

En ce qui concerne la première symphonie, rappelons que l'approche choisie n'est pas née par génération spontanée: des chefs issus de l'univers baroque ont déjà abordé Brahms (Norrington, Harnoncourt), d'autres chefs se sont déjà inspirés de l'effectif dont Brahms a disposé à Meiningen (Mackerras, le méconnu Berglund) pour donner (c'est l'idée) à l'orchestre une certaine « transparence chambriste ». Dans la notice, Gardiner parle de cette musique de manière fort intéressante. Il récuse en particulier comme une «chimère» (je le cite) l'idée d'une «restitution» du «vrai» Brahms.

Ce qu'on entend tout du long de cette interprétation est très sec et décevant. Il y a un beau cor dans le finale, d'ailleurs la partie la moins contestable, mais les cordes sont rêches tout le temps. Les deux mouvements médians sont dénués de grâce et de lyrisme.

Il y a beaucoup de versions marquantes de cette oeuvre et il n'y a strictement aucune raison de privilégier celle-ci.
5 commentaires 1 sur 1 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Format: CD Achat vérifié
Exit les interprétations pâteuses de Brahms !
Ici tout est clair, timbré, phrasé mais surtout rythmique ! On entend tout, chaque pupitre, chaque contre-chant, chaque mélodie ! C'est incroyable comme cette symphonie hyper-connue et rabâchée sonne de manière inouïe (au sens premier du terme).
Gardiner n'a pas peur des conflits rythmique, les superpositions et juxtapositions binaire/ternaire sont époustouflantes (IV) et mettent en évidence les aspects rythmiques de la partition trop souvent gommés pas des interprétations marmoréennes et molles (je ne cite personne pour ne pas vexer...). Ici on entend Haydn, là Bruckner, et un peu partout Schumann...

Quand aux oeuvres chorales accompagnant la symphonie, elles sont à l'avenant !
Le Monteverdi Choir est d'une splendeur sonore exceptionnelle, les pupitres homogènes et très caractérisés, on comprend le moindre mot, etc. L'accompagnement est d'une somptuosité instrumentale à couper le souffle.
Il suffit d'écouter les cuivres et les bois dans le Begräbnisgesang pour s'en rendre compte (oeuvre qui doit beaucoup à l'excellente connaissance que Brahms avait de la musique allemande du XVIIème siècle), la montée en intensité et en puissance est des plus réussie. J'y entends Praetorius, Schütz et le Berliner Requiem de Kurt Weill !

Je manque de superlatifs... et bonne nouvelle : la jaquette du CD annonce déjà les 3 autres symphonies... en 3 disques séparé ! ce qui laisse à supposer d'autres heureuses surprises en compléments !

PS : pour ce qui est du contrechant des mesures 19 à 22 du troisième mouvement... désolé mais moi je l'entends fort bien ! encore faut-il reconnaître le son d'une clarinette (ou avoir un bon lecteur de CD) !
Remarque sur ce commentaire 5 sur 8 ont trouvé cela utile. Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus

Commentaires client les plus utiles sur Amazon.com (beta)

Amazon.com: HASH(0x98a5190c) étoiles sur 5 6 commentaires
10 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x98a1136c) étoiles sur 5 One fantastic CD 17 avril 2009
Par Osvaldo Colarusso - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This CD pleased me very much.First of all the Monteverdi choir is, today, one of the most impressive vocal ensembles . The Mendelssohn, in this CD , for a Capella choir , sounds magnificent. And the version of the superb Song of Destiny is one of the best I heard. The first three tracks are the sufficient reason to buy this record , but after we can hear one of the most beautiful versions available of the first Symphony of Brahms. The orchestra play so well, and the transparency, all the time ,make you hear things that simply don't appear in others versions.I am very happy to hear this CD, and I'm anxious to listen the others Symphonies. After the wonderful work with the Cantatas of Bach, the Monteverdi Choir and Gardiner, with this superb orchestra,shows once more the serious intentions of this new label.
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
Par J. Buxton - Publié sur Amazon.com
Format: CD
It must be said that this is a committed performance, often inspired, and features excellent sound. But I have to question the insistence on using period string technique in Brahms...it just doesn't sound right. Using very little vibrato and little or no portamento is just plain weird for Brahms in my opinion. This becomes especially evident in the second movement, which begs for some feeling, and Gardiner just does not deliver. In sum, I didn't like it. If you must have a more period informed Brahms set, go for the Mackerras/Scottish Chamber set which contains many of the best qualities of this recording but also more flexibility in phrasing, and more romantic feeling.
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x98a117f8) étoiles sur 5 My favorite Brahms 28 août 2013
Par loose filter - Publié sur Amazon.com
Format: CD
Gardiner's readings are not for everyone, but I just love his Brahms symphony cycle more than any I've ever heard, live or recorded. The outstanding ORR plays with extraordinary fire and polish as usual, and make this repertoire sound so fresh and vital.

What is specifically excellent about Gardiner's work here, for me, are two things: his ability to always clearly highlight Brahms' development of material without pedantically overbalancing such elements in the overall texture, and his extremely deft and organic management of transitions. Those two things make the music make real sense while maintaining a stellar sense of pacing and affect.

Definitely a must-own for any fan of Brahms' symphonies.
1 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x98a11bc4) étoiles sur 5 Never ceases to amaze 31 mars 2013
Par Marco's Mom - Publié sur Amazon.com
Format: CD Achat vérifié
Gardiner and the Monteverdi Choir never ever cease to amaze by their high level of professionalism and excellence. Keep it up!
5 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
HASH(0x98a11b70) étoiles sur 5 A period Brahms First, for those who can take it, but the choral pairings are tremendous 16 décembre 2008
Par Santa Fe Listener - Publié sur Amazon.com
Format: CD
This is an exciting CD, even for a major non-fan of Gardiner's. It opens with a strikingly dramatic funeral march for chorus, winds, and timpani -- Begrabnigesang, Op. 13 -- that was the first effort of a brilliant 25-year-old to set chorus and orchestra together. I had never heard of it, much less listened to it, but Brahms has discovered the same stern, uplifting Protestant tone that would characterize the German Requiem. Gardiner's exemplary Monteverdi Choir is asked to sing in period style without vibrato, which is irritating, but it suits the work's quasi-archaic monody.

This is followed by a spectacularly vivid account of Mendelssohn's 'Mitten wir in Leben sind,' here expressed with theatrical excitement rather than chruchy reverence. It was written a capaella and gives the Monterverdi choristers a chance to display their perfect intonation and disciplined ensemble. Completing the generous choral portion of the CD is a more familiar Brahms piece, "Schicksalslied" (Song of Destiny) Op. 54, a mature work that rarely makes an impression on me. But here, even though indulging in every quirk of period style, Gardiner manages to inject more vitality than I would have expected -- the faux Baroque manner relieves the music of dated Victorian piety.

Which leaves the main work, the First Sym. The four symphonies have received barely any period-style readings on CD, although there have been some small-scale ones (notably from Charles Mackerras and Daniel Harding) that employ orchestras the size of those in the smaller capitals of Europe in Brahms's day. Here Gardiner loses me -- the blunt, thwacking timpani, skimpy, zingy string sound, and blaring brass set my teeth on edge. The pacing seems rushed and brusque. Gardiner's fans love his music-making for exactly these qualities, however. I can't fault the Revolutionaire et Romantique forces for their ability, so we are spared painfully out-of-tune strings.

Would Brahms recognize any of this as authentic? Plenty of conductors and musicians who played in Brahms's lifetime or who forge a link to the Romantic era went on to make early recordings, none of them remotely in the style esposued by Gardiner. Being full-blown Romantics, like the composer himself, they played in romantic style. Oh well, the choral works are so exciting that they are worth the price of admission on their own. Now the HIPsters can grumble.
Ces commentaires ont-ils été utiles ? Dites-le-nous

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   



Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?