Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Ajoutez à votre liste d'envies
Brahms: Symphony No. 1 op. 68; Variations on a Theme by Haydn, op. 56a
 
Agrandissez cette image
 

Brahms: Symphony No. 1 op. 68; Variations on a Theme by Haydn, op. 56a

5 mai 2003 | Format : MP3

EUR 10,99 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 10,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.
Titre
Durée
Popularité  
1
15:48
2
10:49
3
5:18
4
19:44
5
2:15
6
1:27
7
1:06
8
1:59
9
2:25
10
1:01
11
1:27
12
3:46
13
1:03
14
4:06

Détails sur le produit

  • Performers: Carlo Maria Giulini
  • Composers: Johannes Brahms
  • Conductors: Carlo Maria Giulini
  • Date de sortie d'origine : 5 mai 2003
  • Date de sortie: 5 mai 2003
  • Label: Universal Music Division Classics Jazz
  • Copyright: (C) 2003 Deutsche Grammophon GmbH, Hamburg
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 1:12:14
  • Genres:
  • ASIN: B0025GT6J8
  • Moyenne des commentaires client : 4.0 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (1 commentaire client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 234.376 en Albums MP3 (Voir les 100 premiers en Albums MP3)

Commentaires en ligne 

4.0 étoiles sur 5
5 étoiles
0
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
Voir le commentaire client
Partagez votre opinion avec les autres clients

Commentaires client les plus utiles

23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile  Par Un client on 30 mai 2003
Format: CD
Depuis quelques années, la critique dédaigne cet enregistrement présenté comme poussif et peu inspiré. Bien qu'inconditionnel de Giulini, il était donc permis d'aborder ce disque avec certains a priori. Une fois encore, je m'en suis voulu d'avoir prêté l'oreille aux avis prétendument "autorisés" : car si le génie interprétatif de Giulini s'est épanoui de manière encore plus éclatante dans les 3ème et 4ème symphonies, cette 1ère a fière allure : orchestre travaillé à pleine pâte, sans épaississements douteux, cantabile permanent, cisèlement des voix secondaires. L'andante ne verse jamais dans la mièvrerie et, chose finalement assez surprenante chez cet interprète, le finale n'est pas conçu comme un portique brucknérien.
Cette lecture me paraît finalement plus probante que les précédentes : le Philharmonia pêchait par rigorisme et le Los Angeles était assez neutre de son et comme embourbé dans un legato envahissant (ce qui tenait probablement à la prise de son trop réverbérée).
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Les images de produits des clients

Rechercher