• Tous les prix incluent la TVA.
Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement).
Expédié et vendu par Amazon.
Emballage cadeau disponible.
Quantité :1
Brassaï: Le flâ... a été ajouté à votre Panier
+ EUR 2,99 (livraison)
D'occasion: Comme neuf | Détails
Vendu par leninco
État: D'occasion: Comme neuf
Commentaire: F 21 B SERVICE DE PRESSE NEUF
Amazon rachète votre
article EUR 20,14 en chèque-cadeau.
Vous l'avez déjà ?
Repliez vers l'arrière Repliez vers l'avant
Ecoutez Lecture en cours... Interrompu   Vous écoutez un extrait de l'édition audio Audible
En savoir plus
Voir les 2 images

Brassaï: Le flâneur nocturne Broché – 16 novembre 2012


Voir les formats et éditions Masquer les autres formats et éditions
Prix Amazon Neuf à partir de Occasion à partir de
Broché
"Veuillez réessayer"
EUR 65,00
EUR 62,00 EUR 45,00
EUR 65,00 Livraison à EUR 0,01. Il ne reste plus que 2 exemplaire(s) en stock (d'autres exemplaires sont en cours d'acheminement). Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.

Offres spéciales et liens associés


Produits fréquemment achetés ensemble

Brassaï: Le flâneur nocturne + Paris la Nuit (5e édition)
Prix pour les deux : EUR 101,00

Acheter les articles sélectionnés ensemble

Descriptions du produit

Extrait

Des images du Paris de nuit à celles du Paris secret des années 30

Sylvie Aubenas - Quentin Bajac

Brassai devient célèbre en décembre 1932, à la parution de Paris de nuit. Le livre compte soixante-quatre photographies choisies avec soin et illustrant tous les aspects de la vie nocturne. Elles sont précédées d'une préface du diplomate romancier Paul Morand qui narre la déambulation, dans Paris, la nuit, jusqu'à l'aube, de l'auteur/promeneur croisant les lieux et les personnages de Brassai. Les légendes des photographies, regroupées avec des vignettes à la fin de l'ouvrage, sont de Jean Bernier. Pour obtenir cet objet parfait, clos sur lui-même comme une nuit de Paris, le photographe et les éditeurs, Charles Peignot et Jean Bernier, ont opéré un choix sévère dans l'ensemble des photographies de nuit alors réalisées par Brassai. Sous cette apparente simplicité se cache en fait plus d'un an de travail.
La source principale pour comprendre la genèse du travail de Brassai se trouve dans les lettres qu'il envoie alors régulièrement à ses parents. Y transparaît la jubilation du photographe, son impatience. Il est frappant de voir que jamais il ne doute de sa réussite ; il est sûr de lui, sûr que ses photographies sont les meilleures images de la vie nocturne, gue son livre aura un immense succès, et il ne cesse de le répéter. Si on ne connaissait pas la suite de l'histoire, on le trouverait bien présomptueux.
La première mention de l'ouvrage dans une lettre apparaît le 5 novembre 1931 ; il pratique alors la photographie depuis presque deux ans : «Je peux vous donner de bonnes nouvelles : le plus grand éditeur d'art français [Arts et Métiers graphiques] a décidé de sortir un album avec mes photos du Paris nocturne.» Brassai raconte en détail que l'idée vient de lui : «Je me disais que le temps était venu de présenter mes photographies aux éditeurs susceptibles de s'y intéresser.» Il est*allé montrer à l'éditeur de Vu, Lucien Vogel, sa «collection (une centaine de photos) en les collant sur des cartons fins». Vogel, qui est aussi membre du comité de rédaction de la luxueuse et moderniste revue professionnelle Arts et Métiers graphiques, l'envoie chez Charles Peignot qui en est l'éditeur. Brassai montre une vingtaine de tirages à Peignot «en suggérant de les éditer sous le titre Paris de nuit». Celui-ci se montre très intéressé mais, hésitant à cause de la crise, il demande quinze jours de réflexion pendant lesquels il prie Brassai de ne pas contacter d'autres éditeurs.

Revue de presse

Nul n'a su mieux que Brassaï, dans les années 1930, donner une vie à part entière aux ombres de la nuit parisienne : les couples d'amoureux qui se pelotent dans les recoins sombres du métro, les bagarres, les filles de joie, les silhouettes fantasmagoriques des arbres et des piles de ponts transformées en décors étranges...
Ce sont les photos nocturnes du Hongrois, arrivé en France en 1924, qui l'ont rendu célèbre. Publiées à l'origine dans trois livres différents, le livre de Sylvie Aubenas et Quentin Bajac les rassemble pour la première fois, plus des inédits. L'ouvrage grand format fait honneur à ces images rythmées par les pavés mouillés, mangées par des noirs profonds que trouent parfois des néons au halo brumeux. (Le Monde du 13 décembre 2012)

Brassaï est un photographe moderne, absolument moderne, puisqu'il peint les traits de son époque, en instaure les canons. Qui d'autre que l'Artiste - non pas seulement pour témoigner - mais bel et bien pour donner a posteriori le ton de son Temps, en inventer la langue. Oui, le livre est joli. Il porte avec lui la vie d'un homme, son regard, son coeur que l'on pince. Les pages ont l'odeur du papier glacé et du tabac froid ; tout ça ne sent pas le grenier, ça sent bon, ça sent fort. (Oscar Coop-Phane - Le Figaro du 13 décembre 2012)


Vendez cet article - Prix de rachat jusqu'à EUR 20,14
Vendez Brassaï: Le flâneur nocturne contre un chèque-cadeau d'une valeur pouvant aller jusqu'à EUR 20,14, que vous pourrez ensuite utiliser sur tout le site Amazon.fr. Les valeurs de rachat peuvent varier (voir les critères d'éligibilité des produits). En savoir plus sur notre programme de reprise Amazon Rachète.

Détails sur le produit


En savoir plus sur les auteurs

Découvrez des livres, informez-vous sur les écrivains, lisez des blogs d'auteurs et bien plus encore.

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?

Commentaires en ligne

Il n'y a pour l'instant aucun commentaire client.
5 étoiles
4 étoiles
3 étoiles
2 étoiles
1 étoiles


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?