undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles13
4,6 sur 5 étoiles
Prix:6,99 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Réalisé par France BREL pour les "éditions Jacques Brel" en 2006, ce DVD fait revivre BREL et BARBARA, on les imagine présents aux côtés des Ballets de Béjart. La Troupe et ses prestigieux danseurs (Gilles ROMAN/BREL, Elisabeth ROS/BARBARA ) se nourrit du génie des "3 B". Elle danse et mime 13 chansons inoubliables : Rosa, La Solitude, Litanie pour un retour, Chapeau bas, Ne me quitte pas, Dis quand reviendras-tu ?, La valse à mille temps, Mijne vikke land,Avec Elégance , L'aigle noir, Le plat pays et Quand on a que l'amour. Il y a une vraie symbiose entre les Danseurs et les interprétations de BREL-BARBARA sur scène.
Les Bonus du Spectacle (enregistré au Théâtre du Métropole de Lausanne en Avril 2005) nous donnent un entretien de 52 mn avec le chorégraphe. Le son, en 5.1 et les couleurs sont exceptionnels.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 février 2012
Aux chansons que nous allons voir, la danse ajoute la magie, les films noir et blanc la nostalgie, les films couleurs l'envie et les danseurs la survie heureuse de pouvoir être à jamais.

Rosa ! Couples en étoile à six branches qui entrelacent les pas de deux de tous les mystères de notre civilisation latine et classique de Salomon à Jésus en passant par tous les dominus qui nous ont rythmés nos dimanches.

La Solitude, simple pas de deux un peu découplé, comme désuni, où l'un comme l'autre sont seuls avec l'autre ou l'un, sans jamais vraiment se rencontrer, se retrouver, l'un n'étant que l'ombre de l'autre, un manteau que l'on se partage à tour de rôle, tout le temps, qu'à un seul chaque fois.

Litanies pour un retour, le retour d'un couple blanc reflet d'un couple noir dans un cadre dont ils ne peuvent s'enfuir que pour un tour de scène mental, désir d'un retour, envie d'une retrouvaille qui n'a de force que d'être un espoir.

Chapeau bas ! Admiration devant ce qui est sublime, que cela vienne de la main de dieu ou de la main du diable, peu importe. Le couple noir et le couple blanc forme comme un pentacle avec une rose rouge qui se glisse entre eux et entre eux deux comme une rouge tempête d'une possible suite sans fin, d'une éventuelle fin sans suite.

Ne me quitte pas ! Un tel classique donné tout entier à une femme noire seule devant un fauteuil à bascule, une femme noire qui danse comme une marionnette entre les mains d'un apprenti marionnettiste qui mélange les fils et la tringle. Danse saccadée et désarticulée d'une crainte que l'on sait déjà perpétrée.

Dis, quand reviendras-tu ? La promesse d'un retour est un spectacle rêvé par la femme au fauteuil à bascule. Spectacle vision de désir dénudé, de plaisir promis mais distendu, par trop attendu. Elle ne peut que s'abandonner à ce spectre et abandonner ce mirage souhaitée mais sans avenir.

Une première valse à mille temps avec cinq couples de petits adolescents qui apprennent l'ivresse du champagne à mille bulles tout le temps, de vingt ans à cent ans, et même à mille temps, si à cet âge là on a encore le temps de compter jusqu'à trois. Multiplication des temps, comme des pains et de dix danseurs, binaire pentagone, on passe à quinze, ternaire pentaèdre. Cinq hommes de plus pour ternariser le binaire et faire valser nos pupilles.

Avec élégance, seul, isolé, abandonné, esseulé, désespéré, déserté, liquidé, brûlé de sa jeunesse, oublié dans son âge, comment rester avec les jeunes, que l'on porte en son âme, quand on n'est plus du bon côté de la haie de l'âge. Il n'est enfin plus que seul dans une foule avec pour seule consolation son cœur qui danse en cette fin d'un temps tonitruant.

L'aigle Noir alors surgit de la tempête. Un couple tout en plumes dans le ciel de la scène. L'oiseau roi, roi de la nuit, roi du jour, roi de tous les désirs sans limites autre que le ciel sur terre. Et deux voiles noires se dressent comme un doublement des ailes de l'oiseau, de cet aigle noir que l'on ne peut peut-être plus vraiment avoir autrement que dans le sommeil ensongé du plaisir mental, le souvenir ennuité des plaisirs d'antan.

Mijn Vlakke Land ! Ô rare plaisir du Flamand de l'au-delà de toutes les montagnes, là où l'Europe se fait si plate qu'on en a plein son assiette, du vent, de la pluie, des brumes et des brouillards. Et l'on sent cette odeur des fritures de ce plat pays. Et l'on sent le sucre cassonade fondre sur la gaufre à la langue de notre gosier gourmand d'une bière sombre comme l'œil de toutes les tempêtes de la mer de ce vlakke land.

Le bon dieu nous emporte alors loin de tout dans un pas de deux de la rencontre des cœurs, des âmes, des mains, des pas, qui se multiplient en fond de scène et tout autour qui en deviennent alors comme...

... Une deuxième valse à mille temps, danse dense et lente dans des tuniques enroulantes jaunes et oranges quand aux cinq couples du début cinq supplétifs s'adjugent, et cinq encore et cinq de plus, et l'on n'en finit ainsi pas de tripler les antichambres pentapyles du destin car la valse est le quinquennal pentagramme de l'avenir quand on le rêve. Et l'ombre de Brel revient pour rendre ternaire le couple divin.

Quand on n'a que l'amour nous emporte dans un tourbillon quand la ronde de la valse s'assoit au pourtour de la scène pour laisser un simple couple de noir vêtu ou à demi-dévêtu danser l'amour qui n'a d'égal que ce qui est beau dans un monde où la beauté nous fait souvent défaut. L'amour est le but, la fin, la finalité la destination, le destin en un mot de chaque croisement de l'inconnu aux carrefours de la vie où la guerre parfois se déchaîne sans que rien si ce n'est l'amour puisse l'arrêter.

Une rencontre inouïe, imprévue mais inévitable entre trois artistes si différents qu'ils en sont les facettes multiples d'une révélation polyédrique. Un voyage à l'autre bout des passions à ne surtout pas manquer à quelque prix que ce puisse être.

Dr Jacques COULARDEAU
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2013
Je pense qu'il faut avoir le recul de sa vie pour apprécier la beauté de certaines choses comme la Danse et la Musique.
La poésie qui se dégage d'un instant, d'un tout petit moment de l'un des trois "B" - La beauté de la vie, la magie du ressenti...
Ce DVD arrive à nous montrer cela...Bravo et quel beau témoignage de Béjart - de Brel et de Barbara.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 janvier 2011
Quelques passages non vus sur youtube, mais d'autres sont absents. Ce ballet n'est pas filmé par des connaisseurs de la danse, bien des prestations anecdotiques sont privilégiées au détriment des artistes auxquels sont confiés les parties les plus importantes.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2012
Bon... Un spéctable de génie, un pur moment de grace, Brel, Barbara, des chansons magnifiques de ces deux etre d'exeption,
et une chorégraphie incroyable sur Quand on a que l'Amour notament émotion tres intense. Béjart fut un vrai génie..
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2008
Merveilleux ce DVD !! Ce documentaire vous plonge dans l'univers de Maurice Béjart, de son travail.Vous assistez à des instants magiques de création pour le ballet « Brel - Barbara. ». Le chorégraphe stimule et supervise le travail au fil des répétitions pour la préparation du ballet.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2014
DVD original, pas très connu, d'un spectacle de ballet créé par Maurice Béjart en souvenir des chansons de Brel et de Barbara. Leurs mélodies et leurs paroles exprimées par les corps de deux danseur talentueux. Si vous les aimez, c'est une occasion de les retrouver d'une façon inattendue, n'hésitez pas.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2015
dommage peu de danse mais beaucoup de baratin
heureusement quelques séquences admirables qui ne parviennent pas cependant à justifier l' achat de ce disque car le laïus ne s' écoute qu'une seule fois
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2015
Une merveille de chorégraphie sur des textes et des musiques inoubliables de Brel et Barbara.
Dans ce DVD, les corps dansants rejoignet des musiques et des textes splendides.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2015
video superbe ou se mélange deux auteurs interpretes, the must.......soulignés par des ballets en choregraphie Béjart...une merveille a collectionner et revoir
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,50 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)