Ou
Version MP3 incluse GRATUITEMENT

Plus d'options
British Lion
 
Agrandissez cette image
 

British Lion

24 septembre 2012 | Format : MP3

EUR 9,59 (TVA incluse le cas échéant)
Commandez l'album CD à EUR 6,99 et obtenez gratuitement la version MP3.
L'album CD est vendu et expédié par Amazon EU Sàrl . Veuillez consulter les Conditions générales sur les coûts en cas d'annulation de commande. Ne s'applique pas aux commandes de cadeaux. Commandez pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music.

Applications Amazon Music

Applications Amazon Music
Titre
Durée
Popularité  
30
1
4:57
30
2
4:58
30
3
5:29
30
4
4:12
30
5
6:27
30
6
7:02
30
7
4:58
30
8
5:25
30
9
4:28
30
10
4:15
Votre compte Amazon Music n'est actuellement associé à aucun pays. Pour profiter de la musique Premium, allez sur votre Bibliothèque musicale et transférez votre compte à Amazon.fr (FR).
  

Détails sur le produit

  • Date de sortie d'origine : 24 septembre 2012
  • Date de sortie: 24 septembre 2012
  • Label: Parlophone UK
  • Copyright: 2012 Parlophone Records Ltd. This label copy information is the subject of copyright protection. All rights reserved. (C) 2012 Parlophone Records Ltd
  • Métadonnées requises par les maisons de disque: les métadonnées des fichiers musicaux contiennent un identifiant unique d’achat. En savoir plus.
  • Durée totale: 52:11
  • Genres:
  • ASIN: B008WH2I1C
  • Moyenne des commentaires client : 3.6 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (14 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 31.053 en Albums (Voir les 100 premiers en Albums)

Commentaires en ligne

Commentaires client les plus utiles

6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile  Par STEFAN COMMENTATEUR DU HALL D'HONNEURTOP 50 COMMENTATEURS le 29 septembre 2012
Format: CD Achat vérifié
Album solo, side-project, nouveau groupe, British Lion est un peu tout ça. A vrai dire, à la nouvelle de la sortie de British Lion, on était un peu surpris. On imaginait mal Steve Harris, monomaniaque dirigeant d'Iron Maiden, aller s'aventurer hors du pré-carré qu'il a si précautionneusement construit depuis 1975. A partir de là, il n'est pas surprenant que cette première aventure "solitaire" se démarque notablement du son qui a fait la réputation, la gloire et la fortune de son leader, en attendre autre chose serait d'ailleurs pure perte.

En 10 titres et un peu plus de 52 minutes (une dose raisonnable pour un Harris dont le groupe principal s'aventure trop souvent dans de longuets exercices), il est évident que l'objectif principal de la galette n'était pas de se réinventer ou de tenter un "move" de carrière qui surprendrait les foules. Harris, cinquantenaire plus gentleman-farmer que vilain trublion, se fait visiblement ici, audiblement, plaisir et on comprend qu'après tant d'années vouées à une seule et unique entreprise, le besoin d'air se soit sentir, on s'inquièterait même si ça n'avait pas été le cas.

Musicalement, ceux qui espèrent retrouver ici des bribes de la Vierge de fer en seront pour leurs frais, tout juste y entend-t-on épisodiquement le slapping-sound si typique de l'instrumentiste-en-chef (on ne se refait jamais tout à fait) et un certain goût pour des structures de chansons « péri-progressives » en particulier sur un Up Against the World qui, plus musclé et « doubleguitarisé », n'aurait pas fait tâche dans les récentes productions du groupe, une bonne chanson, qui plus est.
Lire la suite ›
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Format: CD
Le moins que l'on puisse dire, c'est que cet album de Steve Harris est très controversé: certains adorent, d'autres détestent (surtout les fans de métal pur et dur).
Une première chose, la production n'est pas au top, le son semble quelque peu étouffé, c'est flagrant. Ensuite, la voix du chanteur (Richard Taylor en l'occurence), sans être désagréable, est un peu passe-partout, elle manque clairement de puissance, elle ressemble à celle de Steve Hogarth, chanteur de Marillion (mais ce n'est pas non plus rédhibitoire). Les morceaux, quand à eux, sont plutôt bons dans l'ensemble même très bons pour certains, on oscille entre du rock et du hard-rock mélodique classique, parfois progressif ("Judas" ou "The lesson"): on pense à UFO, à Thin Lizzy ("A world without heaven"), à Journey ou Bon Jovi ("The chosen ones" ou "Eyes of the young") ou encore justement à un Marillion musclé ("These are the hands"), parfois quand même à Iron Maiden mais pas souvent ("Lost worlds", "Karma killer" ou les passages de Twin guitars dans "Us against the world"). On a plutôt ici affaire à des ambiances nuancées, avec une majorité de rythmes mi-tempo.
Un bon album qui ne révolutionne certes rien mais qui reste très agréable à écouter. Avec une meilleure prod et un chanteur avec plus de coffre, j'aurai même mis la note maximale!
Remarque sur ce commentaire Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
15 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile  Par Frédéric MARCEL TOP 500 COMMENTATEURS le 29 septembre 2012
Format: CD
La première (et inévitable) grande question qui se pose lors de l'achat de ce CD est bien sur : "Cet album solo de Steve Harris est-il un album de MAIDEN déguisé ?". Car IRON MAIDEN est indubitablement indissociable de son bassiste de légende : fondateur du groupe, compositeur, parolier, il gère en plus de ça les enregistrements et les mix en studio, les tournées, les pochettes d'albums et autres dessins d'Eddie, le merchandising...

Et bien ceux qui s'attendent à du MAIDEN risquent fort d'être déçu : ça n'en est pas ! Il y a bien cette basse qui claque dans le morceau d'ouverture, ce thème de guitare dans "Us Against The World", mais c'est tout !

Steve Harris sort donc de son giron, décolle l'étiquette de Hard-Rocker qu'il se trimbalait dans le dos, et nous présente ici un album rock, plus ou moins bien réussi.

Plusieurs points sont contestables, comme par exemple le son. Comment est-ce possible, en 2012, d'avoir un son aussi sourd ("This Is My God" par exemple), et avec un tel manque de brillance ?

Parmi tous les chanteurs qu'a du rencontrer Steve Harris en près de 40 ans de musique, comment est-ce possible qu'il ait choisi un lead-singer aussi dénué de possibilités vocales ?

Quant aux compositions, elles sont loin de révolutionner le genre. "This Is My God", "Lost Worlds" et "Us Against The World" sont sympas, "Karma Killer" est ennuyeux au possible, "A World Without Heaven" et "Eyes Of The Young" lorgnent du coté du pop-rock, et le reste est entre deux eaux.
Lire la suite ›
5 commentaires Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non Commentaire en cours d'envoi...
Merci pour votre commentaire. Si ce commentaire est inapproprié, dites-le nous.
Désolé, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer

Commentaires client les plus récents


Rechercher des articles similaires par rubrique