Buika

Les clients ont également acheté des articles de

Lhasa
Cristina Branco
Mariza
Rokia Traoré
Luz Casal
Mayra Andrade
Steve Shehan
Diego el Cigala

Top albums



Buika : top des titres
Trier par:
Meilleures ventes
1-10 of 195
Titre Album  
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30

Image de Buika
Fourni par l'artiste ou son représentant

Dernier Tweet

BuikaMusic

Buika in two weeks will go to the #TANJAzz 2014. / Buika en #Tanger en dos semanas: http://t.co/OoPHzfkgKI #Interview http://t.co/qcrJHUTYon


Biographie

De son vrai nom Maria Concepción Balboa Buika, Concha Buika dite Buika est née le 10 octobre 1972 à Palma de Majorque (île de Majorque) en Espagne. 

Les débuts de Buika

Lors d'une enfance passée avec les Gitans du quartier le plus pauvre de Palma de Majorque, Buika connaît ses premiers émois musicaux grâce au flamenco. Puis c'est vers la soul et le jazz qu'elle se tourne avant de fusionner toutes ces influences.

C'est lors d'un concert du guitariste de jazz américain Pat Metheny que la jeune Buika décide de devenir chanteuse. En 2000, Buika est enrôlée par le claviériste majorquin Jacob ... Lire la suite

De son vrai nom Maria Concepción Balboa Buika, Concha Buika dite Buika est née le 10 octobre 1972 à Palma de Majorque (île de Majorque) en Espagne. 

Les débuts de Buika

Lors d'une enfance passée avec les Gitans du quartier le plus pauvre de Palma de Majorque, Buika connaît ses premiers émois musicaux grâce au flamenco. Puis c'est vers la soul et le jazz qu'elle se tourne avant de fusionner toutes ces influences.

C'est lors d'un concert du guitariste de jazz américain Pat Metheny que la jeune Buika décide de devenir chanteuse. En 2000, Buika est enrôlée par le claviériste majorquin Jacob Sureda, avec qui elle chante sur un disque intitulé Mestizüo, paru en 2000. A partir de ce moment là, la carrière de Buika est lancée.

En 2004, elle sort un album en solo intitulé New Afro Spanish Generation, qui ne connaît qu'un succès local. Buika y chante le déracinement (et ses origines équato-guinéenne d'où ses parents émigrèrent), la pauvreté des peuples gitans de Palma de Majorque, mais aussi l'amour et l'espoir.

La consécration...

Son second album, Buika sort en 2005 est encensé par la critique. Si la notoriété de la jeune chanteuse se développe vite en Espagne, elle reste encore confidentielle dans le reste de l'Europe.

En 2006, le producteur Javier Limón, fasciné par la voix de Buika, décide de travailler avec elle sur son nouvel opus, Mi Niña Lola. L'album connaît cette fois plus qu'un succès d'estime. Les ventes décollent en Espagne et dans quelques pays d'Europe. Sa voix passe l'Atlantique et le Mexique découvre la chanteuse.

Quelques mois plus tard parait le DVD du même nom, illustrant sa tournée et comprenant les quelques clips réalisés pour ses titres. Toujours produit par le désormais fidèle Javier Limón Niña de Fuego, le troisième album de Buika, paraît en 2008.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

De son vrai nom Maria Concepción Balboa Buika, Concha Buika dite Buika est née le 10 octobre 1972 à Palma de Majorque (île de Majorque) en Espagne. 

Les débuts de Buika

Lors d'une enfance passée avec les Gitans du quartier le plus pauvre de Palma de Majorque, Buika connaît ses premiers émois musicaux grâce au flamenco. Puis c'est vers la soul et le jazz qu'elle se tourne avant de fusionner toutes ces influences.

C'est lors d'un concert du guitariste de jazz américain Pat Metheny que la jeune Buika décide de devenir chanteuse. En 2000, Buika est enrôlée par le claviériste majorquin Jacob Sureda, avec qui elle chante sur un disque intitulé Mestizüo, paru en 2000. A partir de ce moment là, la carrière de Buika est lancée.

En 2004, elle sort un album en solo intitulé New Afro Spanish Generation, qui ne connaît qu'un succès local. Buika y chante le déracinement (et ses origines équato-guinéenne d'où ses parents émigrèrent), la pauvreté des peuples gitans de Palma de Majorque, mais aussi l'amour et l'espoir.

La consécration...

Son second album, Buika sort en 2005 est encensé par la critique. Si la notoriété de la jeune chanteuse se développe vite en Espagne, elle reste encore confidentielle dans le reste de l'Europe.

En 2006, le producteur Javier Limón, fasciné par la voix de Buika, décide de travailler avec elle sur son nouvel opus, Mi Niña Lola. L'album connaît cette fois plus qu'un succès d'estime. Les ventes décollent en Espagne et dans quelques pays d'Europe. Sa voix passe l'Atlantique et le Mexique découvre la chanteuse.

Quelques mois plus tard parait le DVD du même nom, illustrant sa tournée et comprenant les quelques clips réalisés pour ses titres. Toujours produit par le désormais fidèle Javier Limón Niña de Fuego, le troisième album de Buika, paraît en 2008.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt

De son vrai nom Maria Concepción Balboa Buika, Concha Buika dite Buika est née le 10 octobre 1972 à Palma de Majorque (île de Majorque) en Espagne. 

Les débuts de Buika

Lors d'une enfance passée avec les Gitans du quartier le plus pauvre de Palma de Majorque, Buika connaît ses premiers émois musicaux grâce au flamenco. Puis c'est vers la soul et le jazz qu'elle se tourne avant de fusionner toutes ces influences.

C'est lors d'un concert du guitariste de jazz américain Pat Metheny que la jeune Buika décide de devenir chanteuse. En 2000, Buika est enrôlée par le claviériste majorquin Jacob Sureda, avec qui elle chante sur un disque intitulé Mestizüo, paru en 2000. A partir de ce moment là, la carrière de Buika est lancée.

En 2004, elle sort un album en solo intitulé New Afro Spanish Generation, qui ne connaît qu'un succès local. Buika y chante le déracinement (et ses origines équato-guinéenne d'où ses parents émigrèrent), la pauvreté des peuples gitans de Palma de Majorque, mais aussi l'amour et l'espoir.

La consécration...

Son second album, Buika sort en 2005 est encensé par la critique. Si la notoriété de la jeune chanteuse se développe vite en Espagne, elle reste encore confidentielle dans le reste de l'Europe.

En 2006, le producteur Javier Limón, fasciné par la voix de Buika, décide de travailler avec elle sur son nouvel opus, Mi Niña Lola. L'album connaît cette fois plus qu'un succès d'estime. Les ventes décollent en Espagne et dans quelques pays d'Europe. Sa voix passe l'Atlantique et le Mexique découvre la chanteuse.

Quelques mois plus tard parait le DVD du même nom, illustrant sa tournée et comprenant les quelques clips réalisés pour ses titres. Toujours produit par le désormais fidèle Javier Limón Niña de Fuego, le troisième album de Buika, paraît en 2008.

Copyright 2014 Music Story Arnaud de Vaubicourt


Améliorez le contenu de cette page

Si vous êtes l'artiste, le label ou le manager concerné, vous pouvez mettre à jour les informations sur cette page, telles que biographie, vidéos et plus encore sur Artist Central.

Commentaires

Visitez notre FAQ sur les Pages Artistes
Donnez-nous votre avis sur cette page