Version MP3
incluse GRATUITEMENT
ou
Identifiez-vous pour activer la commande 1-Click.
Plus de choix
Vous l'avez déjà ? Vendez votre exemplaire ici
Egalement disponible en MP3
 
Album MP3 à EUR 6,99
 
 
 
 
Désolé, cet article n'est pas disponible en
Image non disponible pour la
couleur :
Image non disponible

 

Burning Bridges

Arch Enemy CD
4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
Prix : EUR 17,59 Livraison gratuite dès EUR 25 d'achats. Détails
  Tous les prix incluent la TVA
o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o o
 : inclut GRATUITEMENT la version MP3 de cet album.
Hors cadeaux ou produits vendus par des vendeurs tiers. Voir Conditions sur les coûts en cas d'annulation de commande.
Habituellement expédié sous 10 à 14 jours.
Expédié et vendu par Amazon. Emballage cadeau disponible.
Passez cette commande pour sauvegarder la version numérique de cet album dans votre bibliothèque Amazon Music. Vendu par Amazon EU S.à r.l.
A télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 6,99.

Vous cherchez un CD ou Vinyle ?

CD à petits prix et en promotion
Retrouvez nos promotions et CD à petits prix.

Offres spéciales et liens associés


Page Artiste Arch Enemy

Discographie

Image de l'album de Arch Enemy

Photos

Image de Arch Enemy

Biographie

Arch Enemy se forme en Suède autour de deux ex-membres de Carnage, le guitariste Michael Amott (ex Carcass) et le chanteur Johan Liiva, ainsi que Christopher Amott (guitariste et frère du premier) et Daniel Erlandsson (batterie). Cette formation joue sur le premier album The Black Earth en 1996.

De fréquents changements et allers-retours s'opèrent ... Plus de détails sur la Page Artiste Arch Enemy

Visitez la Page Artiste Arch Enemy
32 albums, Photos, discussions, et plus.

Produits fréquemment achetés ensemble

Burning Bridges + Stigmata + Black Earth
Prix pour les trois: EUR 52,52

Certains de ces articles seront expédiés plus tôt que les autres.

Acheter les articles sélectionnés ensemble
  • Stigmata EUR 16,64
  • Black Earth EUR 18,29

Les clients ayant acheté cet article ont également acheté


Détails sur le produit

  • CD (4 novembre 2005)
  • Nombre de disques: 1
  • Label: Century Média Records
  • ASIN : B000AAVEZA
  • Autres éditions : CD  |  Téléchargement MP3
  • Moyenne des commentaires client : 4.5 étoiles sur 5  Voir tous les commentaires (2 commentaires client)
  • Classement des meilleures ventes d'Amazon: 184.659 en Musique (Voir les 100 premiers en Musique)
  •  Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?


Descriptions du produit

Critique

Le troisième album d'Arch Enemy est le dernier avec le chanteur des débuts Johan Liiva.

Il constitue un aboutissement dans le parcours du groupe qui trouve un juste équilibre entre la nature death metal livrée de façon brute dans The Black Earth et Stigmata, et la tendance mélodique héritée d'anciens groupes de la New Wave of British Heavy Metal.

Cela donne d'excellents moments sur « Dead Inside », « Silverwing » sans doute le plus excitant morceau de l'album, « Burning Bridges » ou « Demonic Science » qui ravit les fans de la première période. L'album réserve une belle série de breaks mélodiques, quelques soli lyriques et des batailles à deux guitares lead pas piquées des hannetons. Conseillé aux novices.




Loïc Picaud - Copyright 2014 Music Story

Quels sont les autres articles que les clients achètent après avoir regardé cet article?


Commentaires en ligne 

3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoiles
0
4.5 étoiles sur 5
4.5 étoiles sur 5
Commentaires client les plus utiles
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rendons à César... 21 octobre 2009
Par orion TOP 100 COMMENTATEURS
Format:CD
A l'heure où sort The Root Of All Evil, un album qui reprend des titres des trois premiers albums du groupe réenregistrés par le line-up actuel, il convient de se repencher sur ce superbe "Burning bridges".

Troisième album d'Arch Enemy sorti en 1999, cet album comprend déjà le line-up actuel au niveau des musiciens. Il ne manque effectivement que Angela Gossow au chant mais il faut noter que la voix du groupe de l'époque, Johan Liiva (actuel chanteur de Hearse), se défend déjà plutôt pas mal.
La qualité de composition des frères Amott est déjà au rendez-vous (et ce, depuis le premier album du groupe). "The immortal", "Dead insane", "Pilgrim" ou "Silverwing" sont des petits joyaux de Death mélodique. Comme par hasard, ces quatre titres font partie de ceux réenregistrés par le groupe dans l'album-compilation sus-nommé. La production signée Fredrik Nordstrom met bien en valeur le jeu des guitaristes. Il faut dire que les deux frangins ont un sacré doigté et savent apporter à des compos bien burnés la touche mélodique qui tue par leurs interventions.
Côté rythmique, ça bastonne sévère également avec le duo Sharlee D'angelo (basse, ex-Mercyful Fate, Witchery et autres) fraîchement arrivé dans le groupe et Daniel Erlandsson (batterie).
Le bien lourd "Burning bridges" n'a lui pas été choisi pour être réinterprété et pourtant, ce titre, assez différent des autres, malsain à souhait, est excellent. Un groupe de Doom death n'aurait pas fait mieux !
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
1 internautes sur 1 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 un très bon album pour un arch enemy au sommet 14 août 2006
Par Vincent VZT VOIX VINE
Format:CD
avec ce troisième disque, arch enemy enfonce le clou et s'impose comme étant l'un des piliers du death à tendance mélodique. d'ailleurs, en cette année 1999 a tourné un intéressant package regroupant le quarté scandinave in flames/dark tranquility/children of bodom/arch enemy, qui a fait escale notament à paris (au club dunois, si je me souviens bien), seule occasion pour moi de voir arch enemy avec son chanteur originel, johan liiva.
burning bridges confirme tout le bien que l'on pouvait penser: savoir-faire indéniable des musiciens (compos bien bâties avec des riffs efficaces, des structures solides et surtout des soli affutés et mélodiques à souhait) et un chant qui sied bien car évoluant dans un registre sur le fil du rasoir entre growl viril et ce que l'on pourrait appeler la mélodie,toute proportion gardée bien sûr pour un groupe de death influencé par le heavy metal de facture classique.
d'ailleurs, le premier album live du groupe paru après cet album coup de maître; reprenant la pochette de burning bridges (disque paru au japon et peu distribué ailleurs, je l'ai eu en import).
Bref, burning bridges est un coup de maître, un album majeur dans la courte carrière du groupe qui reste un projet parmi d'autres pour michael amott qui dirige aussi spiritual beggars entr'autres.

vu le succès et la réussite artistique rencontrés par arch enemy, il ne reste plus qu'au groupe à passer la vitesse supérieure avec le prochain album pour prendre la tête du peloton. et pour cela va intervenir une modification radicale qui va bouleverser la donne...
Lire la suite ›
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?
Rechercher des commentaires
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit

Discussions entre clients

Le forum concernant ce produit
Discussion Réponses Message le plus récent
Pas de discussions pour l'instant

Posez des questions, partagez votre opinion, gagnez en compréhension
Démarrer une nouvelle discussion
Thème:
Première publication:
Aller s'identifier
 

Rechercher parmi les discussions des clients
Rechercher dans toutes les discussions Amazon
   


Rechercher des articles similaires par rubrique


Commentaires

Souhaitez-vous compléter ou améliorer les informations sur ce produit ? Ou faire modifier les images?